Logo Gazette du Sorcier
menu fermer
La Gazette Logo du Sorcier
L'actualité Harry Potter et Animaux fantastiques depuis juillet 2000 !
Accueil / À la une / Hogwarts Legacy : L’Héritage de Poudlard se dévoile !

Hogwarts Legacy : L’Héritage de Poudlard se dévoile !

Annoncé officiellement en septembre 2020, le jeu vidéo Hogwarts Legacy : L’Héritage de Poudlard arrivera cette année sur nos consoles et ordinateurs ! Ce jeudi 17 mars, nous avons pu mieux découvrir le jeu au cours d’un « State of Play » exclusif, diffusé à 22h sur les chaines YouTube et Twitch de PlayStation.

Cet « événement exceptionnel » sur lequel les équipes de Sony travaillent « depuis longtemps maintenant« , a tenu toutes ses promesses. Un beau moment pour découvrir le jeu et ses mécaniques, suivi d’interviews des membres d’Avalanche Software, qui développent le jeu.

Ce State of Play a également confirmé que le jeu sortira en fin d’année 2022, et ne proposera qu’une aventure solo.

En quelque mots, le jeu se place dans la droite lignée des RPG en monde ouvert proposés ces dernières années, et en s’appuyant sur une analyse fine et poussée du monde magique, souhaite offrir une expérience de liberté quasi-totale aux joueuses et joueurs.

Un monde magique pas si inconnu

Ce qui frappe tout d’abord, c’est à quel point l’univers graphique du jeu nous semble familier, nous rappelant les heures passées à explorer Poudlard dans le jeu vidéo adapté de l’Ordre du Phénix. Mais une fois cette première impression derrière nous, nous nous rendons vite compte que c’est un tout nouveau monde magique qui s’offre en réalité à nous. 

En plaçant son intrigue, celle d’un élève ayant un lien avec d’anciennes formes de magie et intégrant Poudlard en 5e année, au XIXe siècle, les développeurs d’Avalanche Software se sont offert la possibilité de proposer leur vision du monde des sorciers. Comme expliqué lors de la présentation, ils se sont basés sur les livres et les films de la saga Harry Potter pour donner vie et corps à ses environnements et lieux. Il en ressort cette idée que si l’on connait ces endroits, quasi par coeur pour certains, ils sont bien différents en réalité dans le jeu et vont comporter leurs lots de surprises à découvrir.

C’est également l’occasion pour le jeu de nous faire découvrir des endroits mentionnés mais jamais réellement explorés dans l’oeuvre. Des salles communes aux cuisines de Poudlard, en passant par la salle de bain des préfets, Gringotts ou des passages secrets jamais parcourus, cela promet de belles heures à découvrir les moindres recoins et secrets du château.

Qui dit XIXe siècle dit également que les personnages que nous connaissons dans la saga Animaux Fantastiques et Harry Potter ne seront pas présents dans le jeu. Néanmoins ce dernier présentes quelques figures importantes déjà présentes à l’époque comme Nick quasi-sans-tête, Peeves, le professeur Binns, ou l’ancêtre d’Ollivanders. Une jolie manière de créer un lien avec les joueuses et joueurs tout en proposant de la nouveauté. 

Enfin, contrairement aux autres jeux vidéos de la licence, l’héritage de Poudlard va nous permettre de réellement visiter ce monde magique, de quitter le château pour explorer le lac, la forêt interdite, Pré-au-lard et bien au-delà. Une liberté de mouvements qui confère une dimension nouvelle à l’œuvre. La météo et les saisons qui égrèneront le jeu nous permettront également de découvrir ces environnements sous un nouveau jour.

Une histoire complexe

L’histoire proposée par le jeu nous amènera à enquêter sur une possible révolte des Gobelins en gestation, menée par un certain Ranrok, et qui pourrait menacer Poudlard.

Aux côtés du mystérieux professeur Fig, et tout en essayant de comprendre pourquoi notre personnage arrive à pratiquer une ancienne forme de magie, l’aventure s’annonce palpitante et pleine de rebondissements.

C’est un excellent point que le jeu ne mette pas en avant un mage noir, évitant ainsi des comparaisons avec Voldemort qui auraient pu desservir l’histoire.

Pour retrouver toutes nos attentes et théories concernant l’histoire du jeu, rendez-vous dans notre article dédié !

Une liberté de jeu totale

Le moins que l’on puisse dire, c’est que les mécaniques de jeu présentées sont nombreuses et diverses. Elles s’inspirent à la fois des anciens jeux de la licence Harry Potter, mentions spéciales aux Potions qui rappellent Pottemore, et la capture de créatures magiques, digne d’un Pokemon, mais également de jeux plus récents comme God of War ou Elden Ring, pour un résultat qui s’annonce dense.

On retrouve en premier lieu tous les ingrédients attendus d’un jeu vidéo Harry Potter : Poudlard, des cours, des duels, des potions, du balais, etc. Une base qui nous rappelle beaucoup de souvenirs, mais qui promet également d’amener beaucoup de nouveautés. Car en pouvant combiner ces différents éléments, ainsi que l’ensemble des connaissances acquises, nous allons pouvoir personnaliser notre manière de jouer et de combattre.

Ces phases de combat justement s’annoncent riches en techniques et challenges. Entre sorts, potions, plantes et capacités spéciales, chacune et chacun pourra créer sa propre manière d’appréhender une situation et de mener son duel. Plus sur l’offensive, plus sur la défensive, à vous de prendre votre baguette en main et d’en faire ce que vous voulez. On se demande juste, avec autant de sorts différents, combien de combinaisons il va falloir retenir pour les lancer…

Le jeu nous permettra également, comme un RPG, de personnaliser et de faire évoluer notre personnage, ses caractéristiques, capacités et apprentissages. De son apparence aux sorts et techniques qu’il peut utiliser, nous aurons la main sur tout ! Des quêtes annexes, que l’on espère intéressantes et nourries du lore de l’univers Harry Potter, nous permettront de gagner en expérience et compétences. Il sera également possible d’acquérir, de trouver ou de créer différents équipements et outils, ce qui promet des chasses au trésor palpitantes !

Autre élément attendu, l’exploration sera poussée dans le jeu, et nous emmènera bien loin de Poudlard à travers le monde magique. À l’instar d’autres jeux en monde ouvert sortis ces dernières années, nous serons amenés à revenir plusieurs fois à un même endroit, le temps d’obtenir les sorts ou capacités nécessaires pour accéder au lieu. Préparez donc parchemins et plumes pour suivre votre progression !

Ajout notable, la présence d’amitiés et de compagnons, qui viendront nous épauler dans l’aventure. Les différentes personnalités présentées promettent une histoire aussi intéressant à découvrir qu’à jouer, pleine de mystères à résoudre.

Une liberté quasi-totale donc pour appréhender le jeu à notre manière, et personnaliser notre aventure. L’histoire devrait également proposer des embranchements dans son scénario. On ne sait pas encore si cela aura un impact sur la destinée de notre personnage et la fin du jeu, mais le fait de pouvoir par exemple lancer un Avada Kedavra montre qu’un passage vers les forces obscures est possible.  

Un appel du pied aux fans

On l’explique un peu plus haut, le jeu fait de nombreuses références à l’univers Harry Potter tel qu’on le connait, afin de rassurer et d’attirer les fans vers le jeu. Cela passe notamment par l’utilisation de la salle-sur-demande comme quartier général du personnage.

On pourra y brasser des potions, y faire pousser des plantes, et y envoyer des créatures magiques dans une ménagerie spéciale. Endroit qui ressemble étrangement à l’intérieur de la valise de Norbert Dragonneau dans Les Animaux Fantastiques. Coïncidence ? Je ne pense pas !

La personnalisation poussée de cet endroit, où l’on pourra installer une maison et différents éléments choisis par nos soins, marquent la volonté des développeurs de proposer un contenu le plus large possible pour que les joueuses et joueurs y passent le plus de temps possible. Cela ouvre t-il la porte à du contenu en ligne dans un second temps ? À suivre !

Le jeu semble faire également des références aux autres productions proposées par le label Portkey Games. Les armures que l’on affronte rappellent notamment celles croisées dans le jeu mobile Les mystères de Poudlard, tandis que la présentation des capacités et compétences sous forme de cartes rappelle quant à elle La Magie émerge, qui sortira en Europe cette année également.

Espérons que certaines mécaniques de ces jeux, basés sur le modèle du free-to-play (gratuit à l’achat mais comportant la possibilité d’acheter des éléments dans le jeu ensuite) ne se retrouvent pas dans l’Héritage de Poudlard.

L’avis de la rédac

Ipiutiminelle

Première réaction : Un niffleur bleu ? Je prends !

J’adore le fait d’avoir intégré Nick quasi-sans-tête, Binns, Peeves…
Globalement, les graphismes sont juste ouf, c’est un bonheur à regarder. 
Le mélange créature connue / reconnaissable (hippogriffe, veaudelune, niffleur, vivet doré) et nouvelles bestioles (les cousins de Bulbizarre) est sympa.
Je n’ai  pas eu l’impression qu’on se payait la tête des fans quand ils disaient « on a relu les livres, on a relevé plein de petits détails,… », je n’ai pas eu l’impression d’être dans un mauvais copier/coller de Harry Potter, il y a eu plein de recherches sur les créatures, plantes, lieux, sans chercher à coller à Harry à tout prix.
J’étais super contente de voir les cuisines de Poudlard et je suis intriguée par cette amitié avec l’elfe de maison.
Quand une des designer dit « je fais une mission secondaire et puis je me retrouve à explorer Poudlard pendant 45min« , c’est, personnellement, exactement ce que j’aurais envie de faire dans ce genre de jeu et je suis contente que ça ait été pensé comme ça, le plaisir d’explorer le monde magique.
J’ai très très hâte de voir comment ils vont explorer le monde magique en dehors de Poudlard (Pré-au-lard, les villages alentours, etc) c’est vraiment une belle liberté de prise par rapport à l’œuvre et je trouve ça plein de potentiel.

PSMovies

Le jeu semble ambitieux, un combat un peu fouillis (voir même un personnage un peu trop puissant pour un simple élève) et peu abouti, l’exploration semble comme le jeu de l’ordre du phénix / sang mêlé (moi, je suis content !). La DA est magnifique et cohérente, les animations sont très propre, le character design est sympa. 
La partie dans la salle commune fait un peu peur, les timers sur les plantes… oskour !
Le pay to win / boutique in game pointe son nez a ce niveau. MISE A JOUR : La FAQ du site officiel, répond à cette question, il n’y aura bien aucun système de micro-payement inclus dans le jeu ! Bonne nouvelle donc.
Je suis hypé, mais dubitatif car c’est Avalanche Studio qui est derrière Disney Infinity, et font un triple A ultra ambitieux et Portkey Games qui est aussi dans le tat, ça fait un peu peur quand même. Je sens beaucoup de bugs pendant un bon moment lors de la sortie du jeu.

Alendyl

Ça a l’air fou !
C’est plus qu’un monde ouvert ! On sort du château pour aller dans les boutiques, dans la forêt, les montagnes, la gare… il y a un système de compétences comme dans les gros jeu rpg en open world.
Des potions à fabriquer un peu à la The Witcher pour avoir les compétences élevées en combat, des combats contres sorciers mais aussi créatures, c’est fou.

Guizmo

Depuis le temps qu’on l’attendait… Cette première présentation a clairement été à la hauteur ! Le jeu a l’air vraiment complet, pensé par des fans, avec une volonté de détails et d’approfondissement de l’univers.
Je pense que tout le monde pourra s’y retrouver : fanas de l’exploration, aficionados de l’univers, joueurs de RPG, habitués des jeux triple A et des mondes ouverts,… Et ça c’est une performance qui n’était pas spécialement gagnée d’avance.
Comme l’aventure sera uniquement solo, je n’ai pas vraiment de crainte sur un « pay to win », puisqu’il n’y aura rien à gagner contre d’autres joueurs. J’espère vraiment qu’ils ne tomberont pas dans les micro-transactions pour acheter de la personnalisation, ça me décevrait un peu, mais si ce n’est que ça, j’y survivrai aussi. MISE A JOUR : C’est d’ailleurs bien confirmé dans la FAQ du site officiel, il n’y aura pas de micro-payements inclus dans le jeu !
J’ai évidemment déjà commencé à analyser tous les concepts arts présentés, et rien que la petite portion de carte entraperçue me vend énormément de rêves.
Bref, beaucoup de positif, et des attentes encore plus élevées qu’avant pour ce jeu, qui a toutes les cartes en mains pour être une réussite.

Une partie de la carte du jeu Hogwarts Legacy.

Acheter le jeu

Logo du jeu Harry Potter Hogwarts Legacy, l'héritage de Poudlard

Le jeu Hogwarts Legacy : L’Héritage de Poudlard est disponible sur les sites suivants. Les version PlayStation du jeu disposeront également d’une quête exclusive (avec ou sans précommande).

PS4

PS5

Switch

  • Fnac (standard)
  • Cultura (standard)
  • Amazon (standard)

Xbox One

Xbox X

PC

Sources : PlayStation

Merci à Alendyl pour les screens réalisés.

Vous avez aimé cet article ? Vous pouvez soutenir la Gazette du Sorcier sur Logo tipee.com
Soutenir la Gazette sur Tipeee

Laissez-nous un commentaire !

La Gazette c'est aussi...

Podcast
Podcast
Vidéo
@LaGazetteDuSorcier @GazetteSorcier GazetteDuSorcier @gazette_du_sorcier @gazette_du_sorcier Flux RSS