Service des Transmissions Magiques Encyclopédie
Interviews
Gazette
La Gazette du Sorcier
Forum A propos Exclusif A la une Equipe Blog
5 Noises

LeakyCon 2017 à Dublin : compte-rendu de la meilleure convention Harry Potter

3 avril 2018

Du 31 août au 3 septembre derniers se déroulait la LeakyCon, près de Dublin (Irlande), une des plus grandes conventions Harry Potter au monde. Sept rédacteurs de la Gazette étaient présents et ont pu assister à de nombreuses conférences, activités, surprises, mais également réaliser plusieurs interviews. Voici donc ce que nous retenons de cette convention unique !

Impressions générales et bilan

Cette édition 2017 marquait le grand retour de la LeakyCon en Europe, après l’édition de 2013 à Londres. C’était aussi, pour les organisateurs, un retour aux origines de la convention, après avoir cherché à transformer la LeakyCon en GeekyCon en l’ouvrant à d’autres fandoms depuis 2014. L’an dernier, Mischief Management a finalement pris la décision de suspendre temporairement les GeekyCon et de se consacrer à des conventions plus ciblées.

PNG - 1.9 Mo

Le format de la convention a donc eu le temps d’évoluer entre ses deux dates européennes mais le bilan est toujours extrêmement positif. On a là un événement véritablement pensé par des fans et pour les fans, avec un programme dense et diversifié. Quels que soient les aspects du fandom qui vous intéressent, vous trouverez des activités à votre goût ; rencontre avec des acteurs, conférences avec des officiels de la saga, panels poussés présentés par des fans passionnants et engagés, débats, discussions, quiz, concours de cosplay, diffusion de web-séries, concerts de WizardRock, bal, et plus encore, on ne voit pas le week-end passer !

JPEG - 49.5 ko

L’ambiance était toujours bien présente tout au long des quatre jours de convention, sauf peut-être lors du bal où, contrairement à d’autres éditions, on a pu observer moins de diversité dans les musiques proposées, moins d’interactions, moins d’émotion (sans doute en partie en raison du choix d’utiliser un remix pour Total Eclipse of the Heart, l’hymne de la convention, moins émouvant que l’original).

Pour les aspects plus pratiques, l’organisation était toujours soignée, le City West Hotel, où se déroulait l’évènement, paraissait presque entièrement privatisé et vivait au rythme de la convention : on croisait sans cesse des sorciers, sorcières et autres créatures dans les couloirs ou au petit-déjeuner, ainsi que les guests. Les salles de conférences étaient suffisamment grandes pour les panels ; pas de problème de salles trop pleines comme ça avait été le cas à Londres entre autre.

JPEG - 95 ko

Depuis l’an dernier, la LeakyCon propose une application pour son évènement, sur lequel on peut retrouver l’intégralité du programme avec un descriptif pour chaque conférence et chaque présentateur ; un système essentiel pour décider du déroulement de sa journée. L’application permettant aussi aux participants de publier des messages, on a pu voir des élans de solidarité suite à la perte d’objets personnels, des propositions de rassemblements (pour attaquer l’arène Pokemon de l’hôtel, entre autres...), de jeux, des informations sur ce qui se déroulait,...

Une ambiance de folie qu’on ne peut que vous conseiller de découvrir lors d’une prochaine édition ! Si vous avez encore un doute, voici quelques temps forts qui vous feront peut-être changer d’avis !

Ce qu’on a retenu

Les concerts de Wizard Rock

JPEG - 68.7 ko
JPEG - 46.7 ko
JPEG - 64.6 ko

La LeakyCon, c’est l’un des rares événements au monde où on peut encore découvrir du Wizard Rock en Live ! Deux soirs de suite, les groupes enchaînent et se déchaînent sur scène : Draco & The Malfoys, Siriusly Hazza P, Lauren Fairweather, Tonks & The Aurors, Solitary Snape, The Whomping Willows, Harry & the Potters... Et quand un duo opte pour un accompagnement au ukulélé et à la contre-basse, on se dit qu’on ne verra plus jamais un tel ensemble dans sa vie ! Même quand on ne connaît pas toutes les chansons par cœur, on ne peut s’empêcher d’être entraîné par l’ambiance de folie, l’originalité et l’énergie des artistes ! Croyez-en nos rédacteurs qui découvraient cet univers :

Leely : “Premiers concerts de Wizard Rock pour moi et l’ambiance était au rendez-vous avec notamment Harry and the Potters et Draco and the Malfoys. Les musiciens et chanteurs étaient à fond ! Mention spécial au batteur/guitariste des deux groupes complètement en transe pendant le concert. Je n’ai jamais vu quelqu’un d’aussi possédé par la musique.”

JPEG - 45.1 ko
JPEG - 224 ko
JPEG - 40.6 ko

Maedys : “C’était également mon premier concert de Wizard Rock et j’ai tout simplement adoré, car qu’importe le style de musique et les musiciens qui passaient, ils avaient tous un point commun qui m’a plu : ils avaient une énorme envie d’être là, ils étaient heureux de faire de la musique pour nous, cela se voyait très clairement, et nous ont donc proposé le meilleur de leur performance ! C’était magique.”

Hope : “J’ai vraiment adoré les concerts ! Il y avait une grande diversité musicale. Chaque groupe avait son genre musical propre (ça allait du rock jusqu’au metal). Le plus amusant était de voir que les différents musiciens changeaient d’instrument d’un groupe à l’autre. L’ambiance était présente, les fans scandaient les paroles des chansons et les musiciens étaient à fond sur scène !

La performance des Starkids

Leely : “Le concert des Starkids était le meilleur moment de la journée, celui que j’attendais avec impatience. Il a commencé avec ’Going back to Hogwarts’, LA chanson de A Very Potter Musical que tout bon fan connaît par cœur (si ce n’est pas votre cas, filez de suite regarder/écouter cette parodie musicale). Malgré ça, j’ai trouvé le public froid et peu dynamique mais cela était peut-être dû au fait que nous étions tous assis, personne n’osant trop bougé, c’est dommage.

JPEG - 62.9 ko
JPEG - 50 ko
JPEG - 53.8 ko

L’ambiance du concert a changé du tout au tout quand Meredith Stepien (Hermione) est entré en scène pour chanter The Coolest Girl. Elle a invité toutes les filles à se rapprocher et, là, c’est le déclic, de nombreuses personnes se lèvent. Enfin, un peu de chaleur dans cette grande salle et une ferveur intense où tout le monde chante. On voit que les Starkids prennent du plaisir et nous aussi. La troupe termine avec une reprise de ’The Time of My Life’ de Dirty Dancing, résumant parfaitement mon état d’esprit.”

Maedys : “Je ne connais pas ou peu les chansons des Starkids (honte à moi), mais j’ai quand même bien aimé leur performance. Le seul petit hic est qu’ils étaient tous habillés pareil, donc difficile de reconnaître les personnages quand on ne connaît pas par cœur la comédie musicale ! C’était tout de même un très bon moment de cette journée.”

Les spectacles originaux

JPEG - 78.2 ko

Une des (presque) grandes nouveautés de cette édition était la Story Session. Cette pièce en plusieurs épisodes sert de fil rouge pour l’ensemble de la convention et permet de rassembler les participants à intervalles réguliers autour de ce que le fandom fait de mieux en matière de créativité, de réappropriation et de réinterprétation de l’œuvre !

Pour célébrer les 19 ans plus tard, l’équipe nous a proposé un scénario centré sur le désir de James Potter d’imiter son père (mais aussi son grand-père en fondant une nouvelle génération de maraudeurs), au travers d’une quête pour mettre à jour la carte du Maraudeur. Avec quelques relents de Peter Pan et une dose de nostalgie, le scénario paraît plus convaincant que Cursed Child à bien des égards.

Maedys : “Dès le début de la convention, je me suis rapidement mise dans l’ambiance malgré mon niveau d’anglais moyen, et j’ai beaucoup aimé le fil conducteur de la pièce de théâtre.”

Ce n’est cependant pas les seules représentations auxquelles les participants ont eu droit, puisque les Potter Puppet Pals se sont produites en live pour la première fois en Europe ! Sans se reposer uniquement sur leur célèbre sketch The Mysterious Ticking Noise, les comédiens et leurs marionnettes nous ont proposé plus d’une heure de parodie, résumant l’intégralité de la saga ! C’est le genre de grand moment auquel on ne peut assister qu’à la LeakyCon.

Les conférences par des fans

JPEG - 358.1 ko

Ce qui distingue la LeakyCon des autres conventions Harry Potter, c’est que les fans peuvent prendre la parole pour présenter leurs propres conférences : les traductions de Harry Potter, les couvertures et illustrations des livres à travers le monde, le business de la franchise, la représentativité dans la saga, la culture du viol à Poudlard, l’économie du monde magique...
Par exemple, alors que les fans critiquent facilement le Ministère de la magie et l’absence de sécurité à Poudlard, certains ont préféré se pencher sur l’inaction des services sociaux moldus à l’encontre des Dursley !

JPEG - 55.6 ko

La diversité des sujets abordés et des présentateurs est indicible. Résultat : il faut choisir entre 5 à 7 conférences différentes à chaque heure de la journée ! On découvre des points de vues de toutes sortes ; on se remémore des détails obscures ; on en apprend énormément sur certains aspects des livres... À quand un tel projet en France ?

Les panels officiels

Bien sûr, ceux qui préfèrent en apprendre plus sur les coulisses des films ne sont pas en reste ! Avec de nombreux acteurs invités, dont Dan Fogler (Jacob, Les Animaux fantastiques), mais aussi des membres de l’équipe de production comme Pierre Bohanna (accessoiriste), Jim Cornish (Storyboard) et les incontournables MinaLima !

JPEG - 49.7 ko
JPEG - 63.3 ko
JPEG - 63.4 ko

La conférence de Jim Cormish sur l’évolution d’un storyboard, son utilité et son importance était accompagnée d’un diaporama reprenant les films de la saga presque plan par plan !

Les panels surprises et scènes délocalisées

JPEG - 39.5 ko

Comme s’il n’y avait pas suffisamment de présentations auxquelles assister, les organisateurs de la convention annoncent de temps en temps un panel surprise ! Souvent installé dans une salle plus petite, et donc plus intime, en présence d’un seul acteur dont l’identité est tenue secrète jusqu’à la dernière minute, ces panels représentent une chance supplémentaire pour les fans de poser leurs questions. Katie Leung et Evanna Lynch se sont ainsi prêtées au jeu au cours du week-end.

La pièce de théâtre en fil rouge aussi se produit parfois loin de la scène principale et sans être annoncée ; ainsi, lorsque dans la pièce la nouvelle génération de maraudeurs se mettait à explorer le château pour retracer la carte du maraudeur, les acteurs se baladaient réellement dans tout l’espace de convention, interagissant avec les participants tout en restant dans leur personnage.

JPEG - 40.6 ko

Ces animations surprises font voler en éclats le sentiment de cloisonnement qu’on pourrait parfois ressentir face à un horaire très carré ; on a le sentiment, en passant d’une salle de conférence à l’autre, que la convention occupe tout l’espace, y compris les couloirs. Cette apparente improvisation génère une atmosphère beaucoup plus détendue et de proximité entre les fans et les invités.

Les exposants super cools

Comme dans toute convention qui se respecte, il y a aussi un espace de vente pour les fans qui voudraient faire le plein de souvenirs matériels... mais, ici, vous ne trouverez pas que des produits dérivés officiels ! On parlera d’ailleurs plus d’exposants que de vendeurs, car certains sont présents simplement pour vous parler de leur projet !

JPEG - 818.5 ko
JPEG - 1.6 Mo
JPEG - 977.7 ko

On a par exemple rencontré Hogwarts Running Club, qui organise des courses virtuelles pour soutenir des actions caritatives et qui décerne aux participants des médailles incroyables, plus geeks les unes que les autres (en photos ci-dessus) ; les créatrices de Hermione Granger et la crise du quart de siècle ; la HP Alliance ; les producteurs de la pièce de théâtre Puffs qui nous ont promis leur venue à Londres cette année...

JPEG - 1.2 Mo

Il y a bien entendu des vendeurs au sens traditionnel du terme, dont des vendeurs de baguettes artisanales, mais l’atmosphère est très différentes d’une “place de marché”. Certains des invités disposent également d’un stand, comme les Wrockeurs qui se produisaient sur scène, ce qui permet d’aller leur parler et de leur demander de signer leur disque si vous avez apprécié leur concert de la veille, ou encore MinaLima, qui distribuent souvent quelques petits goodies exclusifs !

Maedys : “J’ai rencontré Mina, de MinaLima, pour la première fois, et je l’ai trouvée vraiment très accueillante et ouverte ! Nous passions jeter un œil au stand de sa boutique, et elle nous a super bien accueillies et a discuté un peu avec nous malgré le fait qu’elle avait un panel 10 minutes plus tard !

Les cosplays incroyablement imaginatifs

JPEG - 73.1 ko
JPEG - 126.2 ko
JPEG - 101.1 ko
JPEG - 70.2 ko
JPEG - 1.5 Mo
JPEG - 54 ko

Il est impossible de parler de convention sans parler de cosplays ! Des marionnettes géantes de Demiguise aux incarnation inspirées de friandises magiques, on ne peut s’empêcher d’être impressionnés ! Sans oublier les fondateurs de Poudlard, ou plus original, la voie 9 3/4 ! Ce n’est pas pour rien que certaines scènes du documentaire sur l’exposition Harry Potter de la British Library ont été tournées à cette occasion !

L’expo Day

JPEG - 323.5 ko

La grande nouveauté de cette année était l’Expo Day, le dimanche, une journée consacrée presque entièrement aux séances photos & autographes avec les acteurs et autres invités (Starkid, MinaLima). D’habitude, à la LeakyCon, les photos et autographes étaient inclus avec tous les pass, mais ils étaient en nombre limité et tirés au sort le matin même : c’était ensuite aux fans d’échanger entre eux les accès qu’ils avaient obtenus s’ils le désiraient. Ce nouveau système permettait, comme dans les conventions traditionnelles, d’acheter des tickets en supplément pour avoir accès aux acteurs selon le choix de chacun.

Les avis sont mitigés sur cette initiative qui permet la présence d’invités plus "prestigieux", comme Dan Fogler, mais qui ne colle pas vraiment avec l’esprit de la convention ; ceux qui ne prennent un ticket que pour rencontrer les acteurs passent complètement à côté de l’expérience unique qu’offre la LeakyCon. Ils n’ont également aucune chance de découvrir un intervenant au cours du week-end auquel ils n’auraient pas pensé s’attacher a priori.

JPEG - 52.1 ko

Par ailleurs, l’organisation avait choisi de concentrer toutes les activités de cette journée dans un gymnase, qui semblait moins adapté que le reste des lieux pour l’évènement, tant en matière de taille que de confort. L’acoustique était beaucoup moins agréable lors des présentations des Potter Puppet Pals ou de Katie Leung, qui se sont déroulées dans ce véritable hangar bourdonnant d’activité, que dans les salons feutrés auxquels nous avions été habitués tout le week-end.

Nos interviews exclusives

JPEG - 88.6 ko
JPEG - 80 ko
JPEG - 61 ko

Pour la Gazette, la LeakyCon, c’est bien entendu l’occasion de réaliser quelques interviews exclusives. Nous avons pu nous entretenir avec Miraphora Mina (oui, nous avons encore des questions à lui poser), Pierre Bohanna, Jim Cornish et Dan Fogler ! Malheureusement, sous-titrer tout ça et réaliser le montage prend beaucoup de temps... nous vous proposerons donc le contenu de ces interviews dans un futur article ! [1]

PS :

Vous avez aimé cet article ? Vous pouvez dorénavant soutenir financièrement la Gazette et ses projets sur Tipeee !



[1Et, si vous voulez nous aider, vous pouvez envoyer une candidature à la Gazette pour devenir transcripteur, voire sous-titreur/sous-titreuse officiel/le de nos interviews !


Mots-clef de l'article :

Copyright © 2000-2017 La Gazette du Sorcier
Les documents du site sont placés sous licence Creative Commons (by-nd-nc).
Anciennement www.chez.com/harrypotter
Anciennement www.aidepc.net/harrypotter

La Gazette du Sorcier est auditée par :