Service des Transmissions Magiques Encyclopédie
Interviews
Gazette
La Gazette du Sorcier
Forum A propos Exclusif A la une Equipe Blog
5 Noises

Le Magicobus de Warner Bros : reportage sur ce #RetourAPoudlard

4 septembre 2019

JPEG - 143.2 ko

Ce dimanche 1er septembre, les fans parisiens ont pu participer à l’opération Retour à Poudlard organisée par Warner Bros. France. Pour l’occasion, un bus customisé en Magicobus stationnait sur le quai de la Tournelle, au pied de Notre-Dame de Paris, entouré de trois points photos. Le premier proposait de simuler un duel ; le deuxième permettait de se prendre en photo nimbus 2001 et souafle à la main, ou avec le blason de sa maison, le tout devant les bannières des quatre maisons ; et le troisième offrait l’opportunité de tester la cape d’invisibilité de Wow ! Stuff devant une image de Poudlard.

JPEG - 120.2 ko
JPEG - 611.3 ko
JPEG - 132.8 ko

À l’intérieur une décoration évoquant le monde de Harry Potter accueillait les visiteurs. Des produits NobleCollection (oeuf d’or, baguettes, sablier de Slughorn) étaient disséminés ça et là, bien en évidence sur les banquettes ou les bureaux, encadrés de lampes à l’ancienne. D’autres meublaient une bibliothèque moyenâgeuse, à laquelle s’agrippait Pickett.

JPEG - 140.4 ko
JPEG - 97.3 ko
JPEG - 132.4 ko

À l’arrière, deux nouveaux points photos rappelaient aux fans la scène emblématique du Magicobus dans Harry Potter et le Prisonnier d’Azkaban. Un miroir déformant encadré de deux bus londoniens (“pourquoi cette tête de six pieds de longs ?”), l’autre, décor le plus impressionnant de l’installation : un lit à baldaquins métallique surmonté d’un lustre et encadré de malles, réplique fidèle de l’intérieur du bus du film, jusqu’à la couleur des draps. L’effet est saisissant !

JPEG - 70.8 ko
JPEG - 108.7 ko
JPEG - 86.8 ko

Muni de leur ticket de bus faisant office de bon de réduction pour la boutique officielle Wizarding World (pour les 100 premiers utilisateurs), les fans pouvaient également découvrir ce magasin virtuel grâce à quatre tablettes placées sur des pupitres dans ce décor étriqué.

JPEG - 263.6 ko

L’opération a fait grand bruit, relayée par de nombreux médias à forte audience et, très tôt, une file de plus d’un kilomètre s’est formée pour accéder au bus et aux goodies distribués à l’intérieur. Malheureusement, les activités proposées, pourtant annoncées, ne justifiaient pas de longues heures d’attentes aux yeux de nombreux fans, qui sont repartis déçus, voire en colère.

Notez que d’autres sont loin de regretter leur journée. Plusieurs enfants ravis, de belles rencontres dans la file, ils sont repartis satisfaits de ce petit moment de magie.

Une gestion de la foule qui ne s’améliore pas

Après l’avant-première des Animaux fantastiques 2 à Paris en novembre dernier, on pourrait s’attendre à ce que la leçon soit retenue : un événement Harry Potter, aussi petit qu’il soit, draine du monde. Les librairies doivent refuser du monde lors de La Nuit des Livres Harry Potter, les fans se jettent sur la moindre soirée à thème...

JPEG - 202.2 ko

Pourtant, rien n’était prévu pour encadrer les milliers de personnes présentes sur place. La file, qui s’est formée naturellement, n’était pas marquée, permettant toutes sortes de manœuvres de dépassement (y compris moyennant quelques Mornilles). Une entrée destinée au personnes prioritaires (handicapés, femmes enceintes selon le vigile présent sur le moment [1], invités et presse) a été mise en place en dernière minute, pour écourter leur attente, mais certains n’ont pas hésité à en profiter pour passer plusieurs fois et récupérer, donc, plusieurs cadeaux.
L’organisation était complètement dépassée et incapable de s’en tenir réellement au principe de “premier arrivé, premier servi” ; impossible dès lors que deux files sont mises en place.
Après parfois plus de 11h d’attente, pas étonnant que certains soient repartis plus que dépités.

JPEG - 778.8 ko

Générer une file peut être bénéfique pour l’image de Warner Bros et du Monde Magique de Harry Potter : il est parfois bon de montrer en image aux médias à quel point cet univers attire encore les foules... si l’attente en vaut la chandelle. Mais, cette fois, l’équilibre était trop précaire et la situation génère plutôt de la visibilité négative. On peut donc espérer que, à l’avenir, Warner Bros. France souhaite éviter ce type de publicité.

Beaucoup de bruit pour rien

En revanche, de nombreux fans reprochent aux organisateurs des fautes dont ils n’ont pas la responsabilité. En effet, comme nous l’avons déjà souligné, le fandom a un problème d’information ; les médias généralistes relayent facilement une information déformée (volontairement ou non), sensationnaliste, et toutes les sources d’infos ne sont pas aussi fiables les unes que les autres.

JPEG - 621 ko

Certains fans se sont donc rendus sur place en s’attendant à découvrir “un chemin de Traverse”, annoncé par plusieurs médias, alors que l’organisation n’avait jamais parlé d’une telle installation ! L’absence d’un tel décor n’est pas la faute de l’organisation, mais bien des médias qui ont inventé l’information ! C’est à eux qu’il faut reprocher cette déception.

JPEG - 138.1 ko

De même, alors que la boutique annoncée était clairement virtuelle , plusieurs fans sont sortis dépités par l’absence de boutique physique et le peu de produits dérivés “disponibles”, car certains médias avaient oublié de préciser qu’il s’agissait d’une présentation de la boutique en ligne.... On a pu lire que “très vite, il n’y avait plus rien à vendre”, comme si l’organisation avait fermé la boutique, alors qu’elle était accessible en permanence via des tablettes.

JPEG - 371.9 ko

Les seules activités proposées étaient des photo ops (et une boutique virtuelle) ? C’est normal, c’est ce que l’organisation avait annoncé ! Quant aux cadeaux, ils étaient distribués par vague et personne n’avait donc le choix sur ce qu’iel recevait, mais tous les cadeaux annoncés ont bien été distribués.

Les attentes de fans VS la réalité

JPEG - 408.5 ko

Enfin, un grand nombre de fans déçus ont reproché l’aspect du bus, qui n’était pas une réplique particulièrement fidèle du Magicobus aperçu dans les films. Certes, l’effet était plus convaincant de loin que de près, mais c’était ce à quoi on pouvait s’attendre dans le cadre d’une opération marketing. Ainsi, on a vu des fans affirmer que “Dans les autres pays, ils ont eu droit à un vrai bus londonnien, copie conforme du Magicobus. En réalité, lorsque le Magicobus a été affrété au Royaume-Uni pour l’opération Back To Hogwarts en 2018, c’était exactement le même design !

La différence, c’est que la version britannique n’était accessible qu’à une poignée d’influenceurs et leurs amis pour une pyjama party sur invitation, là où Warner Bros. France a voulu ouvrir l’accès au public.

JPEG - 102.2 ko
JPEG - 147.8 ko
JPEG - 638.2 ko
Gallimard
2007
Warner Bros UK
2018
Warner Bros France
2019

Comme nous le mentionnions dans notre article annonçant l’opération, photo à l’appui, Gallimard avait également mis en place un bus similaire lors de la sortie de Harry Potter 7. Il s’agissait déjà d’un bus sur deux étages camouflé en bus à trois étages par des autocollants ; même si un effort plus important avait été accordé à la tenue du personnel et à la décoration intérieure.

JPEG - 61.5 ko

Un vrai bus à trois étages ne peut pas circuler sur la voie publique et encore moins “venir spécialement depuis Londres” (encore une invention de média X ou Y) ; le bus qui a servi pour les films a une valeur inestimable, ne peut pas rouler à plus de 15km/h, et doit être démonté pour être transporté (ce qui coûte très cher aussi). Impossible de le déplacer pour une opération marketing de 24h !

La faute à qui ?

Car il faut bien trouver un responsable !
Et s’il y en avait plusieurs ?

Beaucoup s’empresseront de désigner Warner Bros. France et ses prestataires pour leur manque de préparation quant à la foule inévitable. Ils n’ont pas entièrement tort. C’est en effet un défaut récurrent qu’on espère toujours voir évoluer à l’avenir. Sans doute que de animations officielles Harry Potter plus régulières en France permettraient de combler le manque perçu par les fans, et qu’ils ne se jetteraient donc pas sur le premier événement venu comme si leur fanitude en dépendait.

JPEG -

Les médias qui déforment les propos et les annonces pour embellir une petite animation sympa, destinée aux fans qui passeraient par là ; pas à ceux qui résident à des centaines de kilomètres et doivent rouler toute la nuit pour arriver à l’ouverture.

Les fans, eh oui, qui, mal informés, imaginent la barre bien plus haut qu’elle n’est en réalité placée, puis qui partagent la désinformation, de sources non fiables, et non vérifiables. Ou qui alimentent la désinformation ambiante avec des propos erronés.

On ne changera pas les médias de si tôt, vu la conjoncture de buzz actuelle, et s’attaquer à Warner Bros. risque plus de provoquer une pénurie d’événements qu’une véritable évolution... mais nous, les fans, nous pouvons agir malgré tout !
- Un média nous a mal informé quant à un événement Harry Potter (nature d’un livre, d’un projet, d’une animation) ? Ne consultons plus et ne relayons plus leurs informations Harry Potter ! Ils sont peut-être très bons sur d’autres sujets, mais ils ne connaissent pas suffisamment l’univers pour nous informer correctement en la matière. Ça nous évitera bien des déceptions.
- Informons nos amis Potterheads en partageant des sources fiables, et en réagissant à leurs publications. [2]
- Adaptons nos attentes au type d’événement (local, régional, national ? Fanmeet, festival, convention, soirée à thème, promotionnel ?) et renseignez-vous en amont sur le programme précis.

JPEG - 48.6 ko

On espère tout de même que ce backlash ne découragera pas Warner Bros. d’organiser ou de soutenir des événements potteriens grand public en France. Il faut que certains aspects de la gestion s’améliorent (et que le contexte médiatique s’assainisse), mais l’absence totale d’initiative n’améliorerait certainement pas les choses.

Ca faisait longtemps que la France n’avait pas bénéficié d’un événement officiel grand public organisé par Warner Bros France qui ne soit pas lié à la sortie d’un film, et on ne peut que saluer l’initiative qui aura permis à plus d’un fan de mettre un peu de magie dans leur weekend.



[1Certaines ont pu passer en priorité, d’autres se sont vues renvoyer dans la file principale

[2Tous les fansites ne sont pas fiables, et tous les médias ne sont pas fiables sur tous les sujets.


Mots-clef de l'article :

Copyright © 2000-2017 La Gazette du Sorcier
Les documents du site sont placés sous licence Creative Commons (by-nd-nc).
Anciennement www.chez.com/harrypotter
Anciennement www.aidepc.net/harrypotter

La Gazette du Sorcier est auditée par :