Service des Transmissions Magiques Analyses
Encyclopédie
Interviews
Gazette
La Gazette du Sorcier
Forum A propos Exclusif A la une Equipe Blog
5 Noises

Une visite au studio du jeu vidéo Harry Potter 5 (première partie)

4 mai 2007

Autres articles dans la série sur la visite du studio EA HP5 :
- EA Games - Impressions
- Interviews avec les créateurs du jeu vidéo 5
- Harry Potter 5 : Le test du jeu vidéo

Ce sentiment, vous le connaissez. On ne le ressent que trop rarement. La dernière fois, c’était il y a près d’un an et demi, à la sortie de Harry Potter et la Coupe de Feu sur grand écran ; peu de temps auparavant, il y avait eu la sortie du livre Harry Potter et le Prince de Sang-Mêlé. Une excitation extrême, des nuits qui raccourcissent, et enfin la délivrance : c’est toujours le même scénario, lorsqu’un nouvel élément de la saga Harry Potter sort.

Je ne suis pas fan de jeux vidéo. Loin s’en faut, même. À part les jeux Harry Potter, je n’ai jamais touché qu’à Tétris. Mais cette excitation, je l’ai ressentie de nouveau jeudi 26 avril. D-Diggle et moi-même avions été invités à visiter les studios d’EA Games, à rencontrer tous ceux qui travaillent sur le jeu Harry Potter et l’Ordre du Phénix, et à jouer au jeu en avant-première. Visiter, rencontrer, jouer : ces trois verbes donneront chacun lieu à un article. On commence par la visite, les deux suivants viendront dans une et deux semaines respectivement.

Avant de passer aux choses sérieuses, une information de taille : le jeu sortira finalement le 29 juin sur toutes les plateformes dans le monde entier, soit une semaine plus tôt que ce qui était initialement prévu. Voilà qui devrait aider à patienter avant que le film 5, puis le tome 7 ne sortent !

Les studios se trouvent à Guildford, une petite ville du Surrey – sans doute pas très loin de Little Whinging. Avant même de passer la porte, j’avais le souffle coupé : un escalator mène à un grand patio, au-dessus duquel pendent quatre immenses tentures, aux couleurs des quatre maisons de Poudlard. Le décor est posé : nous n’avons pas affaire à une équipe de managers, mais à un groupe de fans de Harry Potter qui ont la chance de gagner leur vie tout en vivant leur passion.

Le jour de l’embauche, chaque membre de l’équipe est réparti dans une des quatre maisons. Un certain nombre de hauts faits permettent de gagner des points – par exemple, participer à une journée presse, ou corriger de nombreux bugs en une journée. Des petites boules en plastique représentent les points dans des grands sabliers (malheureusement, ce ne sont pas des rubis comme à Poudlard). À l’entrée de chaque bureau, un petit autocollant indique qui l’occupe : le nom de l’occupant est inscrit sur le blason de sa maison.

La vidéo ci-dessous montre trois membres de l’équipe, Simon Phipps (designer) Matt Birch (producteur) et Robert Craig (artiste) qui racontent leur vie au studio, et montre qu’ils sont fans.


Jeu vidéo Harry Potter 5 : interviews 1
envoyé par gazettedusorcier

Nous étions onze invités, venus d’une dizaine de sites web de fans de Harry Potter. Il y avait, outre vos serviteurs, des représentants de Mugglenet, The Leaky Cauldron, HPANA, The Snitch, Immeritus, Harry Potter Xperts, HP-fans.de, Wizardzone et HP-fanit. Et comme tout le monde, nous avons été répartis dans les quatre maisons. D-Diggle et moi étions à Poufsouffle, comme par exemple le compositeur. Le producteur exécutif, lui, est à Gryffondor, et il a de plus la tâche ardue de distribuer les points aux quatre maisons.

JPEG - 94.4 ko

Un membre de l’équipe s’est excusé de l’absence de décorations : « nous venons d’emménager, nous n’avons pas encore eu le temps de tout décorer comme nous le voudrions ». Et pourtant, outre les tentures à l’entrée, outre les blasons sur les portes, on retrouve partout des photos tirées du jeu (Wow !), et les panneaux de signalisation pour indiquer que la comptabilité est à droite et les toilettes à gauche sont aux couleurs du Chemin de Traverse, avec une affiche de recherche de Sirius Black (Have you seen this wizard ?)

La journée a commencé par un petit-déjeuner copieux pour que nous puissions nous rencontrer. Il y avait donc une douzaine de fans, autant de membres de l’équipe du jeu, et par la conversation, il était impossible de savoir qui était qui : le seul sujet était bien évidemment Harry Potter (va-t-il mourir ? Allez-vous dévorer le tome 7 ou le savourer lentement ?), et on ressentait le même engouement dans l’équipe que chez les fans. Comme membres de l’équipe, il y avait notamment le producteur, le directeur artistique, la responsable du marketing, et plusieurs dessinateurs et programmeurs. Ils achèteront tous le tome 7 à minuit le soir de sa sortie, et ont tous un sourire béat quand ils parlent de leur métier.

Nous avons eu l’occasion de leur poser beaucoup de questions sur le jeu. Vous serez heureux d’apprendre que la grande majorité des choses que vous aviez demandées sur le forum ont été incluses dans le jeu, et que les développeurs attendent de tous nos lecteurs qu’ils leur donnent encore plus d’informations sur ce que vous voulez voir dans le jeu vidéo du Prince de Sang-Mêlé. J’ai vraiment eu le sentiment que ce jeu avait été fait par des fans pour des fans, et que notre avis comptait – contrairement aux jeux vidéos précédents.

Voici un certain nombre d’éléments demandés par nos lecteurs qui figureront bien dans le jeu :
- On pourra se promener partout dans Poudlard.
- On aura à tout moment choisir entre une douzaine de sorts différents (et pas de Flipendo).
- On découvrira l’univers, pas juste les aventures de Harry.
- On pourra utiliser la cape d’invisibilité quand on veut lorsqu’on explore Poudlard (pas pendant les missions, ce serait de la triche).
- Ce qui a été coupé des films figurera tout de même dans le jeu.
- Il y aura des mini-jeux : des échecs sorciers, des Bavboules, et d’autres.
- Il y aura trois niveaux de difficulté.

À tout moment, on pourra choisir entre accomplir une « mission » (il y en a plus de 60) ou partir explorer Poudlard. Tout ce qui figure dans le jeu a été approuvé par J.K. Rowling, jusqu’aux règles des Bavboules ! L’histoire sera intégrée dans le jeu (contrairement au jeu précédent, qui était régulièrement entrecoupé de scènes expliquant l’histoire, avant de donner une mission peu en rapport).

Les décors reprennent tous les décors des films – avec des lieux en plus qui n’apparaissent pas dans le film, voire pas dans les livres, puisqu’on pourra visiter tout Poudlard, même les parties dont J.K. Rowling n’a encore jamais parlé. De plus, 22 acteurs des films ont accepté de tourner aussi pour le jeu. Dans la version anglaise, les voix de Ron, , Hermione, des jumeaux ou de Luna sont ainsi les mêmes que dans les films (pour la version française, nous ne savons pas encore). Malheureusement, ce n’est pas le cas pour Harry : Daniel Radcliffe était trop pris par la pièce de théâtre qu’il préparait.

Les textes des personnages ont été écrits pour correspondre à leur caractère. Pendant que Harry va d’un endroit à l’autre, il sera suivi par Ron et Hermione qui se disputent sur le rôle de l’homme et de la femme, et Hermione explique à Ron qu’il a la capacité émotionnelle d’une cuillère à café.

Le moins qu’on puisse dire, c’est que l’équipe a cherché à faire dans le grandiose : non seulement Poudlard a été entièrement construit, mais on peut s’y promener d’une manière continue, sans jamais avoir à attendre devant un ćran de chargement. La bande-annonce montre un des trajets que vous pourrez prendre, de l’entrée à la salle commune de Gryffondor, en montant sept étages sur le Grand Escalier. Se rendre de la salle commune à la volière prend vingt minutes – et encore, il faut connaître le chemin et ne pas se tromper ! Toujours dans le grandiose, la musique (reprise sur Hedwig’s Theme, le générique des films) a été enregistrée par l’orchestre philharmonique de Londres ; et le jeu sortira en 23 langues sur 8 plateformes différentes, ce qui est sans doute un record.

Afin de rendre Poudlard réel, tous les personnages sont repris, notamment tous les membres de l’Armée de Dumbledore, ceux de l’Ordre du Phénix, tous les enseignants... En tout, plus de 90 personnages différents sont présents, y compris certains qui ne figurent pas dans le film, comme Colin Crivey (et la voix du personnage est celle de l’acteur qui jouait COlin dans le film 2). En vous promenant dans Poudlard, vous verrez des Serpentard jouer les durs devant des Poufsouffle terrorisés, vous pourrez parler aux fantômes et aux portraits (sauf quand ils dorment !), ou aller ouvrir la Chambre des Secrets (mais on ne peut pas la visiter : l’entrée a été bouchée).

Poudlard n’est pas le seul lieu a avoir été créé : le 4, Privet Drive, le 12, Square Grimmaurd et le Ministère de la Magie ont aussi été reproduits, en se basant sur les plans des films.

Par contre, le temps n’a pas permis à l’équipe d’inclure certains éléments qui auraient pu être bénéfiques, et qui figureront peut-être dans le jeu suivant : on ne peut pas passer ses BUSE (mais certaines des missions tournent autour des BUSE), et on ne peut pas voler. Comme Harry est privé de Quidditch, et que les Sombrals se dirigent tous seuls, c’est presque logique, mais c’est dommage, et c’est quelque chose qu’il faudra avoir dans le jeu suivant. Il ne sera pas non plus possible de choisir quel personnage on joue : la plupart du temps, ce sera forcément Harry (impossible de choisir d’interpréter Ron ou Hermione à la place) ; au Ministère, on interprétera aussi Sirius puis Dumbledore.

À plusieurs moments, nous nous sommes tous retrouvés pour donner notre avis, qui était très positif. L’équipe est à la fois motivée, très accueillante, et surtout, ils ont prouvé que l’avis des fans leur importait, et qu’ils continueraient à faire appel à nos avis et à lire les forums pour savoir ce que vous attendez.

Pour en savoir vraiment plus, il vous faudra lire les parties 2 et 3 : sorties dans une et deux semaines respectivement ! Vous aurez notamment notre avis détaillé sur le jeu, que nous avons pu tester pendant un peu plus de deux heures. En un mot : ça n’a rien à voir avec les jeux précédents, et ça va être trop bien.

Le jeu sortira le 29 juin et sera disponible sur Nintendo Wii™, PlayStation® 3, Xbox 360™, PlayStation® 2, PSP® (PlayStation® Portable), Nintendo DS™, Game Boy® Advance et PC Windows.


Mots-clef de l'article :

Copyright © 2000-2009 La Gazette du Sorcier
Les documents du site sont placés sous licence Creative Commons (by-nd-nc).
Anciennement www.chez.com/harrypotter
Anciennement www.aidepc.net/harrypotter

La Gazette du Sorcier est auditée par :