Service des Transmissions Magiques Analyses
Encyclopédie
Interviews
Gazette
La Gazette du Sorcier
Forum A propos Exclusif A la une Equipe Blog
5 Noises

Lumos nous emmène « derrière les murs »

11 novembre 2014

Alors que l’on commémorait la semaine dernière les 25 ans de la chute du Mur de Berlin, Lumos ont diffusé via leur page Youtube une vidéo présentant ce qui se passe « Derrière les murs ».

JPEG - 15 ko

Pendant plus de quatre minutes, la vidéo intitulée “Behind the walls” nous livre le témoignage de l’un des très nombreux enfants vivant dans un institut dont l’association Lumos, dirigée par J.K. Rowling, aimerait casser les murs de manière symbolique.

La vidéo s’accompagne d’un communiqué publié sur le site de l’association, expliquant le lien entre la chute du Mur de Berlin en 1989, et l’action de Lumos. Vous pouvez activer les sous-titres en français si nécessaire.

Quelques mois après la chute du Mur et avec la disparition de certains systèmes dictatoriaux, les media ont commencé à faire leur apparition dans certains pays tels que la Roumanie, où Lumos exerce aujourd’hui. Les pays d’Europe de l’Ouest découvrirent alors « environ 200,000 enfants enfermés dans le système roumain des institutions. Nous voyions des rangées et des rangées de bébés silencieux. Des enfants dont la maigreur rappelle celle des victimes de la famine en Éthiopie. Des enfants attachés, d’autres se balançant dans un horrible silence. Des têtes rasées, des vêtements unis, rendant impossible la distinction entre les filles et les garçons. »

Pendant une quinzaine d’années, beaucoup d’efforts furent mis en place par des organisations, des bienfaiteurs, l’Union Européenne ou encore la Banque Mondiale pour améliorer les conditions de vie dans les instituts et orphelinats en Europe de l’Est. Cependant, bien qu’apporter du chauffage, des installations sanitaires, des médicaments ou des meubles semblait à l’époque être une solution satisfaisante, la qualité de vie des enfants résidant dans ces instituts n’en était que très peu améliorée.

C’est pour cette raison que l’association Lumos vise aujourd’hui à poser d’autres questions. Bien que les instituts soient appelés des orphelinats, assez peu d’enfants qui s’y trouvent sont réellement orphelins. Beaucoup d’entre eux sont placés dans ces instituts en raison des conditions très précaires de leurs parents. Si d’énormes sommes d’argent étaient dépensées pour entretenir un orphelinat, pourquoi ne pas utiliser cet argent pour subvenir aux besoins des mères de famille pendant les quelques mois suivant la naissance de l’enfant ?

Certains enfants furent accueillis pendant quelques mois avec leur mère dans des institutions. Recevant la même nourriture que les autres enfants et vivant entre les mêmes murs, leur seule différence était la présence de leur mère auprès d’eux pendant leurs premiers mois. La différence était remarquable : ils étaient en meilleure santé et semblaient beaucoup plus heureux. Lumos pointe également un autre argument : en déboursant une certaine somme d’argent pour aider une mère et son enfant pendant quelques mois, on peut éviter d’avoir à financer une enfance entière dans un orphelinat, et donner une deuxième chance à un enfant.

Bien que la Roumanie ait effectué des progrès sociaux majeurs ces dernières années et que le nombre d’enfants en institut ait diminué drastiquement, la voix de J.K. Rowling à la fin de la vidéo nous rappelle que ce problème reste « un problème mondial, huit millions d’enfants sont prisonniers dans des instituts autour du monde. Mais c’est un problème que l’on peut résoudre. »

JPEG - 50.3 ko

Souce : Lumos


Mots-clef de l'article :

Copyright © 2000-2009 La Gazette du Sorcier
Les documents du site sont placés sous licence Creative Commons (by-nd-nc).
Anciennement www.chez.com/harrypotter
Anciennement www.aidepc.net/harrypotter

La Gazette du Sorcier est auditée par :