Service des Transmissions Magiques Analyses
Encyclopédie
Interviews
Gazette
La Gazette du Sorcier
Forum A propos Exclusif A la une Equipe Blog
5 Noises

Les IQA Global Games 2014

20 juin 2014

Les premiers IQA Global Games ont eu lieu il y a deux ans, à Oxford, à l’occasion du passage de la flamme olympique. Cette compétition internationale a vocation à devenir un évènement bi-annuel et, cette années, c’est à Vancouver que les équipes se retrouveront pour une journée de compétition intense.

Alors que les premiers Global Games avaient vu cinq équipes s’affronter (USA, Canada, France, Australie et Royaume-Uni), la compétition gagne en importance avec l’arrivée de trois nouvelles équipes : l’Italie, le Mexique et la Belgique.

Lors de la première édition, la France avait obtenu la médaille d’argent, derrière les USA et devant l’Australie, et créant la surprise (retrouver notre article de l’époque ICI). Mais, cette année, ce sera une autre paire de manches : les équipes européennes souffriront sans doute d’un long voyage et, dans certains cas, d’un manque de financement, sans oublier que le niveau de la compétition sera tout autre.

En effet, le Royaume-Uni, dont l’équipe était composée il y a deux ans principalement de débutants se présentera cette fois avec des joueurs issus des meilleurs équipes d’Europe. Le Canada souffrira moins de difficultés financières et pourra donc véritablement aligner une équipe de haut niveau, dont des joueurs évoluant dans des équipes américaines. Enfin, les belges et les italiens ont prouvé au championnat d’Europe qu’ils pouvaient offrir une résistance indéniable.

La probabilité de voir le tournoi diffusé en livestream est faible, l’IQA étant en passe de devenir “US Quidditch” et ne désirant donc pas investir plus d’argent que nécessaire dans un tournoi jugé par une majorité outre-atlantique comme étant de moindre importance ; au point qu’il n’y a toujours pas de logo officiel pour la compétition ! [1]

USA

Les grands favoris du tournoi, les américains ne doutent pas une seconde de leur victoire. Les joueurs ont été sélectionnés parmi les meilleures équipes, sur candidature.

JPEG - 164 ko

Canada

La deuxième nation du quididtch espère bien créer la surprise et coiffer les américains sur le poteau.

Australie

Nous disposons de peu d’information au sujet de l’équipe australienne qui, comme les équipes européennes, souffrira du coût du voyage.

Mexique

Nous disposons de peu d’information au sujet de l’équipe mexicaine. Le sport est plutôt jeune dans le pays et la plupart des équipes auront tendance à les considérer comme l’adversaire facile. Les mexicains présents à la dernière “Coupe du Monde” n’ont pas véritablement impressionné.

PNG - 170.2 ko

UK

L’équipe britannique a été composée sur base de deux journées de test à la suite desquelles 42 joueurs ont été choisis parmi les près de 200 candidats. Cette première sélection a ensuite été divisée par deux, avec 21 joueurs de base et 21 joueurs de réserve. Les vingt-et-un joueurs qui devraient faire le déplacement sont issus d’équipes prestigieuses ; sept d’entre eux sont champions d’Europe avec les Radcliffe Chimeras et trois autres ont joué lors du championnat européen sous les couleurs de NTNUI (Norvège), Oxford Quidlings et Nantes. Les autres ne sont pas apparus sur la scène européenne mais restent redoutables. Il faudra véritablement les garder à l’œil.

Facebook de l’équipe nationale

Italie

L’Italie a opté pour une sélection représentative, limitant le nombre de joueurs issus d’une même équipe. Cette option pourrait les empêcher d’aligner la meilleure équipe possible mais attention à ne pas les sous-estimer : Lunatica a démontré au championnat européen que, même à effectif réduit, les italiens pouvaient se montrer dangereux.

France

L’équipe de France a partiellement été sélectionnée sur un critère budgétaire, mais le niveau des joueurs est également entré en ligne de compte. Plusieurs joueurs de qualité ayant fait leurs preuves à plusieurs occasions par le passé seront du voyage, tandis que les éléments moins expérimentés constitueront des soutiens solides malgré une visibilité réduite à l’échelon international. Quinze joueurs ont été annoncés pour une sélection qui inclura une joueuse de Toulouse, deux joueuses de Nantes, trois joueurs de Lyon, deux joueurs de Strasbourg et sept Paris Phénix. Quatre joueurs de l’équipe avaient déjà pris part aux Summer Games d’Oxford ! Avec l’attrapeur vedette des Phénix dans les rangs, les adversaires de la France ne seront tranquilles que s’ils se maintiennent hors de portée de vif, ce qui risque de ne pas être aisé.

Facebook de l’équipe nationale

Belgique

Pour des raisons budgétaires, l’équipe nationale belge sera privée de certains des meilleurs joueurs nationaux, la sélection s’étant entièrement effectuée sur le critère “qui peut et veut, fait partie de l’équipe”. Cependant, les Belgian Gryffins ne se rendront pas sans combattre. Rejoint par quelques joueurs plus internationaux qui évoluent au Canada, aux Pays-Bas et en Écosse (votre serviteur), l’équipe présente un mélange de jeunesse et d’expérience qui ne rendra pas la tâche facile à ses adversaires. Les derniers venus du quidditch européen ne comptent en tout cas pas finir en bas de classement.

Facebook de l’équipe nationale

PNG - 495.5 ko


[1Par rapport à la “Coupe du Monde” : niveau de jeu moins élevé, moindre intérêt médiatique, moins de potentiels supporters...


Mots-clef de l'article :

Copyright © 2000-2009 La Gazette du Sorcier
Les documents du site sont placés sous licence Creative Commons (by-nd-nc).
Anciennement www.chez.com/harrypotter
Anciennement www.aidepc.net/harrypotter

La Gazette du Sorcier est auditée par :