Service des Transmissions Magiques Analyses
Encyclopédie
Interviews
Gazette
La Gazette du Sorcier
Forum A propos Exclusif A la une Equipe Blog
5 Noises

Le Bal des Sorciers : du projet à la réalité.

10 novembre 2014

Le Bal des Sorciers avait une très bonne base sur laquelle travailler : un lieu splendide, un budget ayant largement dépassé celui du projet initial grâce à un financement participatif ultra-efficace et un rassemblement axé fandom. Mais il semblerait que tout ne se soit pas déroulé dans les meilleures conditions.

La Gazette du Sorcier n’était malheureusement pas sur place et nous ne pouvons donc que transmettre les opinions qui nous ont été envoyées. Ces opinions n’engagent aucun membre de la rédaction.

Merci à Rachel D. des BLACK SNITCHES, Lady Beth, Angelfe et Rachel B. pour leurs opinions. Vous pouvez également trouver le compte-rendu de Magical Events ICI

JPEG - 214.3 ko
Les bénévoles - photo Magical Events

Tout d’abord, il semblerait qu’il y avait un fossé entre les attentes de certains participants et ce qui leur a été proposé. Lady Beth [1] explique avoir espéré pouvoir revivre le bal du Tournoi des Trois Sorciers, ni plus ni moins “l’occasion de vivre l’un des épisodes de ma saga préférée et de rencontrer d’autres Potterheads”. Le fait qu’elle l’appelle “le bal des trois sorciers” alors que la soirée s’intitulait juste “le bal des sorciers” est d’ailleurs un lapsus plutôt révélateur.

PNG - 383.5 ko
Photos Lady Beth

Certains attendaient donc un repas de fête : “mets anglo-saxons et visibles dans les films (ragoût de bœuf, pâté de viande avec des légumes, maïs, dinde, confiture d’airelles, citrouille et purée/gratin), du jus de citrouille et de la vraie bièraubeurre (avec ou sans alcool) [...] marshmallows et pancakes, tarte à la crème, tarte à la mélasse, gelée et pudding de Noël…”.

Ils ont en réalité eu droit à un buffet sur lequel les avis sont énormément partagés. Tous les participants ont reçu une chocogrenouille et des bonbons, mais la bièraubeurre a fait débat ; selon Rachel des Black Snitches, elle était, au même titre que les cupcakes HP “à tomber par terre” tandis que Lady Beth déclare “c’était à base d’eau pétillante… Beurk !

De la même manière, contrairement au proverbe, le repas n’a pas mis tout le monde d’accord. Rachel B. souligne par exemple le fait que “ils ont pensé aux végétariens” mais, selon d’autres, il était impossible de savoir ce qui était contenu dans les mets proposés : “je me suis retrouvé à manger un truc avec des œufs alors que je ne peux pas en manger du coup j’ai eu l’estomac en compote et la nausée pendant tout le bal. [Un ami musulman] s’est retrouvé avec un croissant fourré à la merguez” (Rachel D.). Et Lady Beth de rajouter qu’elle-même a souffert d’intoxication alimentaire suite au repas avant d’insister : “ne parlons pas des végétariens, végétaliens et allergies. Nous ne savions pas ce que nous mangions…

JPEG - 75.5 ko

Il ressort également que la décoration n’était pas au goût de tout le monde. Alors que le lieu “se serait suffit à lui-même” et que tout le monde s’accorde pour le qualifier de somptueux, les organisateurs ont opté pour l’ajout de guirlandes d’Halloween (citrouilles et fantômes fluorescents, chauves-souris, araignées et autre classiques). Ceci dit, ce point dépend véritablement des goûts et des couleurs de chacun ainsi que de leurs attentes, puisque certains imaginaient un bal de noël quand Magical Events visait une soirée d’Halloween : une confusion due aux images utilisées lors de la promotion de l’évènementv (ci-contre). Il y a des détails qui ont malgré tout fortement plu, comme la voix de Mimi Geignarde diffusée dans les toilettes (Rachel D.).

Le seul problème en la matière est peut-être que la décoration n’ait pas servi son but initial, selon Angelfe : “j’ai vu un monument historique classé se faire martyriser par des ados déchaînés, jetant une citrouille en plastique géante contre les murs vieux de plusieurs siècles”. Mais ce n’est pas réellement un mal à amputer aux organisateurs.

Le programme fait également débat ; pas assez de conférences et discussions selon certains, retards selon d’autre... Lady Beth déplore notamment l’absence de disponibilité d’un programme précis en amont. Il ressort cependant que les quizz ont eu du succès de par leur niveau de difficulté correct pour des fans. Un photomaton était également à disposition pour prendre des photos sur fond thématique Harry Potter.

JPEG - 641.2 ko
Photo Lady Beth

Toujours dans la même veine, le concours de cosplay “était génial” selon les dires de Rachel B. et ouvert à tous selon le compte-rendu de Magical Events... mais Lady Beth affirme s’être entendue dire qu’il “fallait que le costume soit fait main” et ne pas savoir comment il fallait s’inscrire, ce qui aurait privé certains de leur chance de participer.

Elle cite notamment en exemple une jeune “Hermione” qui “est tombée de bien haut quand on lui a refusé [sa participation au concours]” alors qu’elle avait “dépensé tout son argent de poche pour la réplique de la robe d’Hermione le coiffeur et autres accessoires”. Elle déplore également la victoire d’un participant identifié comme membre de l’équipe d’organisation (ou volontaire), bien que le vote se soit fait à l’applaudimètre.

JPEG - 1.8 Mo
Photo Lady Beth

Enfin, le bal en lui-même est à l’image du reste des éléments abordés ci-dessus. Trois musique de Wrock ont répidement fait place à des musiques moldues. [2] Pour Lady Beth et d’autres, la conséquence est l’impression d’avoir entendu “de la musique digne d’une boum dans un garage” mais, pour Rachel D., “quand ils ont sortis les standards des années 80 on s’est vraiment déchainé [avant ça] les musiques n’étaient que basées sur du wizard rock ou sur HP, du coup c’était un peu plan plan”.

Rachel B parle d’un “enthousiasme général” et de musique variée ; il faut dire que quand ceux qui veulent protester contre la musique lancent une chenille pour ce faire, ceux qui apprécient l’ambiance ne vont pas prendre ça comme une manifestation de mécontentement mais bien comme une preuve d’enthousiasme.

Au final, il semblerait que ce dont ait souffert ce bal, c’est surtout de problèmes de communication. Les informations passaient mal et semblaient varier d’un volontaire à l’autre ; un buffet mal indiqué, un système de concours de cosplay manquant de visibilité, des images de promotion issues du bal de noël pour une soirée d’Halloween, programme difficilement accessible à l’avance... ces détails ont créé de la frustration auprès de certains participants.

Ceux qui ont pu passer outre ont passé un bon moment et se donnent déjà rendez-vous pour l’édition 2015, à laquelle nous participeront également si cela nous est possible.



[1Qui nous a envoyé un compte-rendu détaillé joint à l’article pour ceux qui souhaiteraient lire son opinion complète

[2Une affirmation démentie ICI “On a eu une ouverture avec La Valse, puis la musique du mariage de Bill et Fleur puis les chansons de The Weird Sisters, Wizard Love, O’Children, Celestina Warbeck, Potter Rock Anthem, Gryffindors (Katy Perry Parody), A Very Potter Musical, Harry Potter Meets Metal, Harry Potter Friday [...] Ensuite la piste se désertant peu à peu, la musique moldue a pris le dessus”


Mots-clef de l'article :

Copyright © 2000-2009 La Gazette du Sorcier
Les documents du site sont placés sous licence Creative Commons (by-nd-nc).
Anciennement www.chez.com/harrypotter
Anciennement www.aidepc.net/harrypotter

La Gazette du Sorcier est auditée par :