Service des Transmissions Magiques Analyses
Encyclopédie
Interviews
Gazette
La Gazette du Sorcier
Forum A propos Exclusif A la une Equipe Blog
5 Noises

La suite des Animaux Fantastiques : les théories

26 novembre 2016

/ !\ CET ARTICLE CONTIENT DES SPOILERS CONCERNANT LES ANIMAUX FANTASTIQUES et LES ANIMAUX FANTASTIQUES 2 / !\
Pour tout savoir sur l’après-film, parcourez nos dossiers : interviews sur le 1er film ; interviews sur la suite ; les questions en suspens ; le livre-scénario ; les scènes coupées au montage

Avec deux ans à attendre pour voir débarquer la suite de la saga Animaux Fantastiques sur nos écrans, certaines théories prennent déjà forme dans l’esprit des fans. Après avoir décortiqué les interviews de l’équipe sur le premier film et sur ceux à venir, aux idées qui parcourent déjà la toile.
Contentez-vous de lire les titres ci-dessous pour alimenter votre propre réflexion ou lisez tout l’article pour les détails. Nous n’apportons pas toujours les réponses, n’en ayant pas nous-mêmes : il s’agit simplement de pistes à explorer.


- Théorie : Ariana Dumbledore était un obscurial
- Théorie : Dumbledore manipulait Newt afin qu’il se rend à New-York
- Théorie : la descendance de Jacob et Queenie
- Théorie : Leta et Newt ont un fils
- Théorie : cinq films, cinq pays
- Théorie : le retour de Jedusor
- Théorie : l’histoire d’Aragog
- Mentions honorables : Nurmengard, Hector Fawley (1925 - 1939) et Leonard Spencer-Moon (1939-1948)

Les questions en suspens à la fin du premier film sont abordées dans un autre article, ICI. Elles-mêmes peuvent aider à comprendre certaines théories.


- Pourquoi Newt a-t-il été renvoyé de Poudlard ?
- Où se trouve le véritable Graves ?
- Comment Credence a-t-il survécu ?
- Quel sera l’importance du collier des Reliques de la Mort donné à Credence ?
- Qu’en est-il de Theseus Scamander, frère de Newt ?
- À quel point Jacob a-t-il oublié son aventure ?
- Qu’advient-il de Modesty ?
- Que signifient les derniers mots de Gellert adressés à Newt ?
- Gellert avait-il déjà la baguette de l’aîné en 1926 ?
- Qu’espérait faire Grindelwald une fois l’obscurus identifié ?
- Mention honorable : les Pansedefers Ukrainiens sur le front de l’est
- Mention honorable : comment Graves a-t-il récupéré l’obscurus de Newt ?
- Mention honorable : et le billywig ?

Théorie : Ariana Dumbledore était un obscurial

JPEG - 24 ko

Un personnage qui réprime sa magie suite à une rencontre traumatique avec des moldus ; qui en devient incapable de contrôler sa magie au point de plonger dans des crises meurtrières ; que le monde sorcier pense être une cracmole... ça ne vous rappelle personne ?
Maintenant qu’on sait ce qu’est un obscurial, il semble évident que Ariana Dumbledore en était un ; voilà un lien avec un personnage connu dans la saga Harry Potter que personne n’aurait pu voir venir avant la sortie du film !

Abelforth parle même de pouvoir la calmer, un peu comme Tina lorsqu’elle parle à Credence. Toutes les descriptions fournies dans Les Reliques de la Mort concordent.

Ceci expliquerait la fascination de Grindelwald pour les obscurus : il en a déjà côtoyé un et perçu le potentiel. La querelle entre lui et Albus est peut-être même due à son intention de faire des expériences sur/avec Ariana. Certains vont même jusqu’à suggérer que Grindelwald était déjà fasciné par les obscuriaux avant sa rencontre avec les Dumbledore et que c’est parce qu’il cherchait à en rencontrer un qu’il s’est rendu à Godric’s Hollow.

La "mort" de Credence pourrait donc être la deuxième mort d’obscurial dont Grindelwald est témoin, ce qui l’affecte indubitablement. Il pourrait être parti de Godric’s Hollow plein d’amertume après avoir échoué avec Ariana, mais avec l’espoir de trouver un nouvel obsurial.

Les circonstances et implications exactes sont encore vagues, mais l’idée centrale, le fait qu’Ariana soit liée à cette affaire, est plus que crédible.

Théorie : Dumbledore manipulait Newt afin qu’il se rend à New-York

JPEG - 123.2 ko

Si la théorie précédente s’avérait exacte, cette deuxième théorie pourrait expliquer la présence de Newt à New-York. Bien qu’il affirme être là pour se rendre en Arizona afin de libérer Frank, et qu’il prétende être là pour acheter un boursouf particulier, il est tout à fait imaginable que ces idées lui ait été suggérées par Dumbledore, qui est le roi de la manipulation.

JPEG - 11.5 ko

Dumbledore a déjà été en contact avec un obscurus (Ariana) et a donc compris que le mal qui affectait New-York était peut-être lié à une créature du genre. Il sait que Grindelwald cherche à mettre la main sur un obscurial et qu’il a disparu de la circulation... Dumbledore étant très habile lorsqu’il s’agit de faire le lien entre des événements en apparence sans connexion, il suggère à Newt de se rendre aux États-Unis dans l’espoir qu’il fasse là-bas la même chose qu’il a faite au Soudan avant que Grindelwald ne puisse mettre son plan à exécution.

Cependant, J.K. Rowling a dit que nous allions découvrir un Dumbledore fort différent de celui que nous connaissons. Nous savons également que Albus a été longtemps réticent à l’idée de s’engager dans la lutte contre Grindelwald, tiraillé par ses sentiments envers lui, envers Ariana et envers l’idée du Plus Grand Bien qu’il approuvait.

Théorie : la descendance magique de Jacob

Comme nous avons été parmi les premiers à le suggérer, il semblerait que Jacob ait une descendance magique ! Rien n’indique que ce soit avec Queenie, mais la probabilité est élevée.

JPEG - 1.6 Mo
Par Slyis
JPEG - 1.8 Mo
Par Slyis

En effet, lors de la Coupe du Monde de Quididtch 2014 décrite sur Pottermore par J.K. Rowling au travers d’une série de courts articles, on découvre le nom d’un certain Quentin Kowalski, poursuiveur de l’équipe nationale américaine. Étant donné qu’il doit être né après 1976, il est plus probable qu’il s’agisse d’un petit-fils de Jacob, plutôt que de son fils, mais le nom n’est sans doute pas une coïncidence. Le prénom Quentin, quant à lui, est assez proche phonétiquement de Queenie lorsqu’il est prononcé à l’américaine ([Kwentine] / [Kwinie])

Quand J.K. Rowling donne un même nom de famille à des personnages, c’est, à de très rares exceptions près, pour indiquer leur parenté : les Goldstein sont liées à Anthony Goldstein ; un des douze premiers aurors américain s’appelait Potter et est un parent éloigné de Harry ; ce Kowalski est donc très certainement lié à Jacob.

JPEG - 369.6 ko

L’auteur avait d’ailleurs déjà utilisé ces articles de la Coupe du Monde pour introduire des éléments liés à ses créations à venir : on se souvient de la mention d’une nouvelle cicatrice sur la joue de Harry, qui se trouve expliquée dans Harry Potter & the Cursed Child par une mission chez Théodore Nott. [1]

En 2014, elle était en pleine rédaction des deux projets ; la connaissant, elle a immanquablement voulu disséminer des éléments dans ses récits de Pottermore afin de renforcer la cohésion interne de son univers.

Théorie : Leta et Newt ont un fils

C’est sur Mugglenet que l’idée est apparue. Elle est fondée sur l’idée qu’un Lestrange était à Poudlard en même temps que Tom Jedusor. Ce dernier étant né en 1926, le Lestrange qui se trouvait à Poudlard avec lui doit être né environs aux même dates, potentiellement être un peu plus jeune.

L’idée est que l’enfant soit connu sous le nom de Lestrange, prenant le nom de sa mère, parce que le couple n’était pas marié voire parce que le père est absent, rejeté par la famille ou par son fils.
Newt est toujours amoureux de Leta, même si il commence à s’attacher à Tina, et deux années s’écoulent entre le premier film et le deuxième : qui sait ce qui a pu se produire ! Leta a environs 30 ans un âge qui paraît crédible pour l’imaginer ayant un fils qui se rendrait à Poudlard en même temps que Voldemort, car né en 1926 ou dans les quelques années qui suivent.

PNG - 7.8 ko

Théorie : le retour de Jedusor

Tom Elvis Jedusor est né en 1926, année durant laquelle se déroule le premier film. La saga se terminera en 1945, dernière année de Tom Jedusor à Poudlard, durant laquelle il obtient des informations cruciales sur les horcruxes... La saga couvre comme par hasard la période scolaire du futur Voldemort, et on ne nous en parlerait pas ?

JPEG - 19.2 ko

D’autant plus que Jedusor a ouvert la Chambre de Secrets et fait renvoyer Hagrid “pour avoir causé la mort d’une élève avec une créature magique” ; ça ne vous rappelle personne ? Newt a été renvoyé pour les mêmes raisons ! Puisqu’on sait qu’il est proche de Dumbledore, il a peut-être eu un rôle à jouer dans l’histoire ; que ce soit pour lui rappeler que les choses ne sont pas toujours aussi simples ou pour lui signaler, en qualité d’expert, que l’acromentule de Hagrid n’a pas pu tuer Mimi Geignarde.

Si, en plus, le Lestrange ami de Tom s’avérait être le fils de Newt et Leta, on aurait vraiment toutes les raisons du monde d’avoir un aperçu de la vie du jeune Voldemort à Poudlard. Après tout, on nous a dit qu’on pourrait bien retourner à Poudlard.

Théorie : l’histoire d’Aragog

JPEG - 9.6 ko

En parlant de Chambre des Secrets et du renvoi de Hagrid... vous vous souvenez de Aragog ? Vous vous souvenez qu’elle est offerte à Hagrid par “un voyageur qui avait déniché l’œuf dans un lointain pays” ?
Et si ce voyageur n’était personne d’autre que Newt, pris d’affection pour Hagrid qui, comme lui, semble apprécier les créatures magiques incomprises ?

Ceci renforcerait le lien entre les deux personnages et pousserait d’autant plus Newt à interférer en faveur de Hagrid auprès de Dumbledore, lui expliquant que, non, vraiment, la bestiole n’a pas pu tuer Mimi Geignarde. Peut-être même sera-ce à cette occasion que Newt avouera enfin qu’il n’était pas le responsable de l’accident qui a causé son renvoi, pour faire comprendre à Dumbledore que l’histoire semble se répéter.

Ce n’est qu’une idée en l’air.

Théorie : cinq films, cinq pays

Lorsque J.K. Rowling a annoncé que la franchise devrait compter 5 films, elle a confirmé par un tweet insistant : “5. Five. Cinq. Fünf. Cinco. Cinque.

JPEG - 179.8 ko

Cinq film, cinq langues, la coïncidence est étrange. La deuxième langue étant le français, comme par hasard, alors qu’on sait que le deuxième film se déroule en partie en France. La troisième langue étant l’allemand, d’où Grindelwald pourrait être originaire. Viennent ensuite l’espagnol et l’italien.

Connaissant la propension de Rowling à vouloir tisser des parallèles historiques dans ses œuvres, l’Italie et l’Espagne sont des haltes logiques dans le cadre de la Deuxième Guerre mondiale.

Ceci colle avec d’autres révélations, telles que le fait que les prochains films devraient être centrés sur l’Europe. Nous pouvons même ajouter en exclusivité qu’un indice se cache dans la série de journaux diffusée au début du premier film : les noms des journaux français et allemands n’apparaissent pas, car l’équipe graphique ne voulait pas risquer de prendre une décision hâtive en la matière.

Même s’il est fort probable que nous retournions de temps en temps au Royaume-Uni, d’autres pays semblent figurer au programme !

Mention honorable : Nurmengard, Hector Fawley (1925 - 1939) et Leonard Spencer-Moon (1939-1948)

La prison construite par Grindelwald et dans laquelle il finit par être enfermé devrait immanquablement être mentionnée. Son nom, qui rappelle Nuremberg, et l’inscription For The Greater Good (qui sert de parallèle à celle du camp de concentration de Auschwitz, Arbeit Macht Frei) sont des éléments trop marquants pour que Rowling se prive de les utiliser dans ses parallèles historiques.

PNG - 570.8 ko

On note aussi deux personnages ayant fait leur apparition sur Pottermore, probablement pas sans raison : Hector Fawley, ministre de la magie britannique de 1925 à 1939 est connu pour ne pas avoir pris la menace de Grindelwald suffisamment au sérieux. Cependant, comme il a fallu attendre 1939 pour que cette erreur lui fasse perdre son poste, on peut s’attendre à ce que Grindelwald n’atteigne pas le sommet de sa puissance tout de suite.

Leonard Spencer-Moon, qui succéda à Fawley et fut à la tête du ministère jusqu’en 1948, en plein dans les dates de la Deuxième Guerre mondiale et de la chute de Grindelwald. Il porte prénoms et noms en commun avec Winston Leonard Spencer-Churchill, avec lequel il entretenait “de très bonnes relations”... Autant dire que, vu la tournure que prend cette nouvelle saga, on ne devrait pas passer à côté du personnage.



[1Notons qu’il s’agit ici d’une nouvelle incohérence temporelle, puisque Harry avait en 2014 une cicatrice liée à un événement se déroulant en 2020.


Mots-clef de l'article :

Copyright © 2000-2009 La Gazette du Sorcier
Les documents du site sont placés sous licence Creative Commons (by-nd-nc).
Anciennement www.chez.com/harrypotter
Anciennement www.aidepc.net/harrypotter

La Gazette du Sorcier est auditée par :