Service des Transmissions Magiques Analyses
Encyclopédie
Interviews
Gazette
La Gazette du Sorcier
Forum A propos Exclusif A la une Equipe Blog
5 Noises

Coupe d’Europe de quidditch (moldu) 2017 : phase de groupe

10 mars 2017

JPEG - 69.2 ko

Chaque année la compétition pour le titre de meilleur club de quidditch d’Europe s’intensifie. La finale de l’édition 2016 était extrêmement intense et l’édition 2017 s’annonce encore plus disputée. Les Titans de Paris remettront leur titre en jeu à Mechelen (Malines) en Belgique, les 25 et 26 mars prochains (tous les détails ICI).

Les équipes se sont qualifiées lors de championnats nationaux ou régionaux et elles seront au nombre de 36 venues de 15 pays [1], dont trois belges et trois françaises, à s’affronter. La phase de groupe se déroulera le samedi (25 mars) et les poules ont été annoncées le weekend dernier. Nous détaillons ci-dessous ceux des équipes belges et françaises.
Il faudra figurer parmi les 2 meilleures équipes de son groupe pour accéder à la phase finale supérieure. Celle-ci se déroulera le dimanche (26 mars) ; préférez donc cette journée si vous devez faire un choix quant à la date à laquelle assister au tournoi.

N’hésitez pas à vous rendre sur place pour découvrir le sport ou soutenir votre équipe favorite ! Quatre rédacteurs de la Gazette seront présents !

PNG - 247.9 ko

Groupe A : Brussels Qwaffles

JPEG - 973.7 ko

L’équipe de Bruxelles devra affronter Warwick, vice-champion britannique et meilleure équipe de la conférence sud du Royaume-Uni. Un adversaire de taille face auquel une victoire serait une surprise.
Viennent ensuite les Green Tauros de Turin, vice-champions d’Italie, qui proposent un jeu musclé à l’image de nombreuses équipes italiennes. Les Qwaffles ont cependant l’habitude d’affronter de telles équipes, comme ils l’avaient démontré l’année dernière en s’imposant face à Lunatica, club du sud de l’Italie.
Enfin, Dublin est une équipe qualifiée sous la bannière de zone en développement : l’équipe n’a jamais participé à la moindre compétition. Bien que certains joueurs aient fait leurs armes dans d’autres clubs (notamment à Turin, ironiquement), ce manque d’expérience risque de leur coûter, comme c’est souvent le cas dans le monde du quidditch.
Pronostic : les Qwaffles devraient être 2ème de leur groupe, mais le match face à Turin sera difficile.

Groupe D : Crookshanks Lyon

JPEG - 101.5 ko

Les lyonnais n’ont pas hérité d’un groupe facile : la tête de groupe, les Velociraptors, sont champions de la conférence nord du Royaume-Uni, qu’ils ont dominés de la tête, des épaules et des chevilles. Cette équipe communautaire n’est attachée à aucun point géographique et rassemble ainsi de nombreux joueurs de l’équipe nationale britannique ou de sa réserve. Autant dire que l’expérience est au rendez-vous.
Bonn avait été battue par Lyon lors de la précédente coupe d’Europe ; les Crooks ont donc bon espoir. Mais l’équipe allemande a réalisé d’énormes progrès au cours de l’année écoulée et a même résisté aux Dodos de Anvers, champions de Belgique et vice-champions d’Europe.
Enfin, les Bizkaia Boggarts, l’une des deux équipes espagnoles qualifiées, ne devrait pas offrir une énorme résistance : le quidditch espagnol n’est pas encore au niveau de celui de l’hexagone. De plus, seulement 15 joueurs feront le déplacement, ce qui représente souvent un handicap au cours d’un tournoi d’aussi haut niveau.
Pronostic : les lyonnais pourraient être 2ème de leur groupe et se qualifier si Bonn n’est pas dans un grand jour.

Groupe E : Dodos de Anvers ET Paris Frogs

Le groupe surprise de cette édition, puisqu’il est identique, à une équipe près, au groupe E de la coupe d’Europe 2016 !
Les vice-champions de France et les champions de Belgique retrouvent les Brizzlebears de Bristol qui, cette année, n’entameront pas la compétition en enterrant “leurs rêves et espoirs de qualification”. En effet, l’équipe part favorite face aux parisiens, même s’ils ne pourront rien contre les anversois qui ont remporté un tournoi aux dépends des redoutables Velociraptors il y a quelques mois.
Les Warsaw Mermaids (sirènes de Varsovie) ne devraient pas faire long feu dans ce groupe.
Pronostic : les Dodos sont grands favoris et la 2ème place qualificative du groupe devrait revenir aux Bears, envoyant les Frog en deuxième division.

Groupe G : Paris Titans

JPEG - 81 ko

Les champions de France et d’Europe en titre se seraient probablement qualifiés quel que soit le groupe dans lequel ils se trouvaient.
Les parisiens ne feront qu’une bouchée des Three Rivers Passau (Allemagne), des Aigles de Barcelone et des Tornades (Royaume-Uni). Ces deux dernières équipes pourraient se montrer plus coriaces que par le passé, les Tornades ont notamment créé la surprise lors de la conférence sud britannique, mais la bataille pour la deuxième place sera le véritable intérêt de ce groupe.
Pronostic : les Titans passent, les autres trépassent.

Groupe H : Liège Léviathans

JPEG - 90.7 ko

Les liégeois, vice-champions de Belgique, ont fait d’énormes progrès depuis la dernière compétition européenne et ils feront face à l’un des groupes les plus faciles du tirage.
Durhamstrang, vice-champions de la conférence nord britannique représentera un obstacle infranchissable si les Lévianthans ne sont pas dans un bon jour. C’est cependant l’une des équipe du Pot 1 les moins menaçantes.
Les Pégases de Prague, seule équipe tchèque, participent à leur premier tournoi avec seulement 12 joueurs : le manque d’expérience sera coûteux et la fatigue se fera vite sentir.
Enfin, les Vienna Vanguards s’étaient bien défendus l’année dernière et semblent confiants dans leur évolution, mais leur manque de compétition régulière et de haut niveau devrait donner l’avantage à Liège.
Pronostic : les Léviathans devraient se classer 2ème de leur groupe s’ils jouent à leur niveau face aux Vanguards.

Lors de l’édition précédente, seuls les Dodos, les Titans et les Qwaffles s’étaient qualifiés pour la phase finale de première division ; cette année, il y a bon espoir pour que toutes les équipes belges et françaises se classent parmi les 2 meilleures équipes de leur groupe, à l’exception des Frogs.

Celui qui prédira la finale de cette année et son vainqueur, en revanche, doit être voyant. Même si les Titans de Paris n’ont jamais flanché, les Dodo de Anvers continuent à élever leur niveau tandis que les équipes All Star britanniques telles que les Velociraptors ou les Loup-garous de Londres (Werewolves of London), toutes deux dénombrant de nombreux joueurs de l’équipe nationale britannique, ont faim de victoire. Les METU Unicorns, champions de Turquie et demi-finalistes l’an dernier pourraient également venir jouer les trouble-fêtes en fonction du tirage de la phase finale.
L’écart au niveau du top européen se ressert chaque année et la compétition promet de nombreux matches à suspens !

Au risque de nous répéter, n’hésitez pas à vous rendre sur place pour découvrir le sport ou soutenir votre équipe favorite ! L’entrée est gratuite !
Pour rappel, tous les détails sont ICI.

- Championnat d’Europe de quidditch
- 25 et 26 mars 2017 ; phase de groupe le samedi et phase finale le dimanche
- Provinciaal Sport- en Recreatiecentrum De Nekker
.... Nekkerspoel-Borcht 19
.... 2800 Mechelen
.... Belgique

Toutes les photos sont de Van Klaveren Quidditch Photography .



[1Contre 40 équipes venues de 13 pays l’an dernier.


Mots-clef de l'article :

Copyright © 2000-2017 La Gazette du Sorcier
Les documents du site sont placés sous licence Creative Commons (by-nd-nc).
Anciennement www.chez.com/harrypotter
Anciennement www.aidepc.net/harrypotter

La Gazette du Sorcier est auditée par :