Service des Transmissions Magiques Analyses
Encyclopédie
Interviews
Gazette
La Gazette du Sorcier
Forum A propos Exclusif A la une Equipe Blog
5 Noises

Commentaire du DVD de l’Ordre du Phénix

10 janvier 2008

JPEG - 51.4 ko

Le DVD de Harry Potter et l’Ordre du Phénix sort demain en France ; il est temps de voir ce qu’il vaut ! Ceux qui possèdent le coffret de réservation peuvent maintenant échanger leur bon contre le DVD. À noter que ce commentaire a été fait sur la version anglaise du DVD ; il est possible (mais peu probable) que le DVD français comportera des bonus légèrement différents.

L’édition collector comporte deux DVD. Sur le premier, le film et rien d’autre. Toujours pas de commentaire du réalisateur ni des acteurs, malheureusement... Le film est très bien, mais ça vous le savez : passons donc tout de suite au second DVD. Le menu nous fait découvrir la tapisserie de l’arbre généalogique des Black en détail, c’est assez joli. Quatre bonus sont disponibles. (Cliquez sur les images pour agrandir.)

Les scènes coupées

JPEG - 52.5 ko

Plusieurs scènes coupées sont disponibles, mais comme toujours avec les DVD Harry Potter, la plupart sont très courtes. Les deux meilleures concernent le professeur Trelawney : ce personnage devait à la base être exploré plus en profondeur, mais cela a été coupé au montage. On la voit tout d’abord lors du festin de début

JPEG - 51.7 ko

d’année, pendant qu’Ombrage fait son discours : incapable de voir ce qu’elle fait, elle mange terriblement salement. Cette scène est assez comique et aurait sans doute poussé les gens à se concentrer plus sur Trelawney que sur le discours liberticide d’Ombrage, trop important à l’intrigue.

JPEG - 52.6 ko

L’autre scène où on se régale est l’inspection de Trelawney par Ombrage. Hypocritement mielleuse, Ombrage prend un malin plaisir à interrompre Trelawney tous les deux mots ; même si cette scène n’apporte rien de particulier à l’intrigue, elle montre un aspect supplémentaire du personnage d’Ombrage : dans le film, on la voit sadique puis toute-puissante, mais on ne la voit pas au début de sa prise de pouvoir, ce qui aurait été le cas avec cette scène.

JPEG - 47 ko

Une dernière scène dure vaguement longtemps : Ombrage, entraînée dans la Forêt Interdite par Hermione et Harry, se lance dans un discours pour montrer qu’elle pensait chercher à faire le bien, et qu’à ses yeux, la fin peut justifier les moyens - elle est donc prête à commettre l’impardonnable.

JPEG - 54.5 ko

Une dizaine de minutes de scènes coupées, ce n’est pas si mal, mais il y a encore du progrès à faire, d’autant plus que toutes les autres scènes proposées relèvent de l’anecdote. On appréciera tout de même les quelques secondes de Neville jouant avec son Mimbletonius Mimbletonia et Rusard soufflant sur les cheveux d’Ombrage pour y éteindre le feu. Finalement, le problème est peut-être qu’il y a suffisamment de moments intéressants dans ces scènes coupées pour nous faire regretter qu’il n’y en ait pas plus (contrairement au scènes coupées du DVD de l’École des sorciers qui, avouons-le, n’avaient absolument aucun intérêt).

Visite guidée du plateau avec Natalia Tena

JPEG - 60.7 ko

Natalia Tena, l’actrice qui interprète Nymphadora Tonks, nous fait une (longue) visite guidée du plateau, en passant par tous les ateliers et nous chante une chanson au passage. Natalia juge utile de nous faire des commentaires dignes d’un enfant de huit ans entre les différents ateliers, mais ses entretiens avec les différents participants au film sont souvent intéressants ou intrigants. Par exemple, saviez-vous que pour faire les balais volants, ils n’ont pas simplement pris

JPEG - 65.5 ko

des bouts de bois, mais ont épluché l’écorce de branches, puis l’ont recollée sur un tube en métal ? Ne me demandez pas pourquoi il fallait faire ça, mais ils l’ont fait - et au passage, ils ont fait en sorte que le balai de Tonks soit de la couleur de ses cheveux. (Qui a dit que ses cheveux changeaient de couleur ?)

JPEG - 55.7 ko

Il est amusant de voir que les anciens décors sont toujours là dans le studio, comme par exemple la porte du coffre de Gringotts du premier film - la reverra-t-on dans le septième ? On a l’impression que les artistes ont passé tellement de temps à construire ces décors et accessoires qu’ils n’ont pas envie de s’en séparer. Un souci du détail transparaît en permanence, tant au niveau du chorégraphe spécialisé dans les combats que de l’assistant chargé de faire gigoter le Mimbletonius.

Devenez monteur

JPEG - 48.7 ko

Voilà un bonus original : on commence par une interview de David Yates et du monteur, Mark Day, mais la partie intéressante vient ensuite : on nous propose de nous mettre dans la peau du monteur : pour une scène de l’Armée de Dumbledore, on choisit entre différents angles de caméra, différentes musiques et différents bruitages, et on observe le résultat. Avec 162 combinaisons possibles, il y a de quoi s’occuper et c’est à la fois amusant et instructif de se retrouver à la place de se retrouver d’un membre de l’équipe. Alors : auriez-vous fait les mêmes choix de montage que Mark Day ?

Les "secrets cachés" de Harry Potter

Tous les fans qui ont lu les livres savent qu’ils peuvent déclencher des discussions interminables et les queues interminables lors de la sortie du dernier tome montrent à quel point tous voulaient connaître la fin de la saga. Peut-être les producteurs du film ont-ils eu peur que cet engouement ne se retrouve pas chez ceux qui n’ont que vu les films : chaque film est presque indépendant des autres et on ne sort pas du film 5 en se posant des questions profondes sur la signification de sa cicatrice, sur le lien entre sa baguette et celle de Vous-Savez-Qui ou sur la position de Rogue.

Ce bonus cherche donc à donner aux fans des films un aperçu de ce que font les fans des livres : on nous montre les liens entre les films, on nous rappelle les questions posées dans les films précédents et dont on aura la réponse (ou pas) dans le dernier opus. Des acteurs et des spécialistes de Harry Potter, dont Steve van der Ark, le webmestre du Harry Potter Lexicon. Les grands thèmes de la saga sont également rappelés, afin de nous prouver que ces films font eux aussi partie d’un tout et qu’il y a plus qu’un gros paquet d’effets spéciaux.

En un mot

La meilleure raison d’acheter ce DVD reste le film qui s’y trouve. Les scènes coupées sont mieux que dans d’autres DVD Harry Potter, mais on en demande plus ; la visite du studio est intéressante mais on nous parle parfois comme à des enfants ; se mettre à la place du monteur est bien plus divertissant qu’on ne pourrait penser ; quant aux "secrets cachés", il ne sont ni secrets, ni cachés, ni intéressants. Pour le DVD du Prince de Sang-Mêlé, j’espère surtout qu’il y aura un commentaire du réalisateur et/ou des acteurs, ce serait une réelle valeur ajoutée.

Acheter le double DVD collector ou l’édition simple, sans les bonus dans la boutique Harry Potter de la Gazette du Sorcier.


Mots-clef de l'article :

Copyright © 2000-2009 La Gazette du Sorcier
Les documents du site sont placés sous licence Creative Commons (by-nd-nc).
Anciennement www.chez.com/harrypotter
Anciennement www.aidepc.net/harrypotter

La Gazette du Sorcier est auditée par :