Logo Gazette du Sorcier
menu fermer

La Gazette Logo du Sorcier

L'actualité Harry Potter et Animaux fantastiques depuis juillet 2000 !

Accueil / Les grands articles de la Gazette / Humour / « Transplaner » entrera-t-il au dictionnaire ?

« Transplaner » entrera-t-il au dictionnaire ?

Quiconque est passé devant le palais du 23 quai de Conti ce matin aura remarqué un étrange rassemblement. Chapeau pointus, capes noires, écharpes multicolores et pancartes, serait-ce déjà Halloween ? Non, ce sont des fans d’Harry Potter, tout simplement, qui veulent faire entendre leur voix auprès de l’Académie Française. Ce petit groupe d’irréductibles s’est fixé l’objectif de faire entre le mot « transplaner » au dictionnaire de l’Académie.

Inventé en 1999 par Jean-François Ménard pour sa traduction de Harry Potter et le Prisonnier d’Azkaban, le verbe transplaner s’est depuis fortement répandu dans le langage de la génération « Harry Potter« , ce qui motive son entrée au Dictionnaire selon le manifeste de l’association. François, élève en Lettres Modernes à la Sorbonne, et Président de l’association, a expliqué aux rares journalistes présent sur place les raisons pour lesquelles lui et ses amis considèrent cette entrée au Dictionnaire nécessaire :

« En plus d’être ancré dans l’usage, l’apparition du verbe transplaner dans le Dictionnaire apporterait une nuance de sens essentielle pour la richesse de la langue française. En effet, le seul mot qui s’en rapproche est aujourd’hui ‘téléporter’ ; mais ce mot porte une forte connotation technologique. Le verbe ‘transplaner’, lui, désigne l’action de se déplacer sans transfert physique de manière magique. Si Spock peut se téléporter, Hermione transplane. »

Jusqu’à présent, les Immortels étaient restés silencieux face à leurs revendications, mais les manifestants ont reçu ce matin une réponse écrite de Hélène Carrère d’Encausse, Secrétaire Perpétuel de l’Académie : « Pour l’instant, le néologisme ‘transplaner’ paraît plus faire partie d’un langage de spécialiste que de l’usage, c’est pourquoi l’Académie n’envisage pas son entrée au Dictionnaire. »

François et ses camarades ne désespèrent pourtant pas de démontrer le bien fondé de leur action aux Immortels : « Combien de professeurs de français ont-ils vu apparaître ‘transplaner’ sur une copie ? » demande-t-il. « On ne peut pas pénaliser des élèves qui lisent parce qu’ils utilisent un vocabulaire apparemment approprié. » Ils envisagent maintenant de défendre leur cause auprès de Hachette, Larousse et Robert, qui seront, ils espèrent, plus ouverts d’esprit, ainsi qu’auprès du Québec.

François regrette tout de même que l’Académie ne veuille pas faire entrer « transplaner » dans le Dictionnaire, ce qui aurait pu créer un précédent. « Partout des petits groupes de fans militent activement pour l’apparition des néologismes potteriens dans les dictionnaires. Par exemple à Cambridge et Oxford, où ils cherchent à officialiser l’usage de ‘to apparate’ (NDLR : l’équivalent anglais de ‘transplaner’). Ce serait bien que le français soit la première langue à accepter ce mot… »

Le petit rassemblement de sorciers en herbe s’est ensuite dispersé, promettant de revenir avec des arguments plus affûtés.

Si, vous aussi, vous souhaitez soutenir le verbe « transplaner », vous pouvez envoyer un e-mail à transplaner.au.dictionnaire@gmail.com.

Merci à Mîrmegïl

Commentaires

MàJ : il s’agissait, bien sûr, d’un poisson d’avril. Mais l’adresse e-mail existe réellement ; si vous voulez vous-même créer l’association dont l’article parlait ou y participer …

Vous avez aimé cet article ? Vous pouvez soutenir la Gazette du Sorcier sur Logo tipee.com
Soutenir la Gazette sur Tipeee
Pantalaemon

Pantalaemon

Directeur de la publication

Poufsouffle Serdaigle Journaliste
Voir la fiche auteur

Pub

La Gazette c'est aussi...

Podcast
Podcast
Vidéo
@LaGazetteDuSorcier @GazetteSorcier GazetteDuSorcier @gazette_du_sorcier Flux RSS