Service des Transmissions Magiques Encyclopédie
Interviews
Gazette
La Gazette du Sorcier
Forum A propos Exclusif A la une Equipe Blog
5 Noises

Les Animaux fantastiques : l’identité de Credence en théories (spoilers)

21 novembre 2018

Vous pouvez retrouver tous nos autres articles sur le film en suivant ces liens :
- La critique sans spoiler

- La critique avec spoilers
- Les incohérences des Animaux fantastiques 2 décryptées (spoilers)
- Les clins d’œil à Harry Potter (avec spoiler)
- Les questions en suspens (avec spoiler)
- Les théories les plus loufoques de la Gazette (avec spoiler)
- EXCLUSIF : L’avant-première qui n’a jamais eu lieu (sans spoiler)

Cet article contient de nombreux spoilers sur Les Animaux Fantastiques : Les Crimes de Grindelwald.
L’identité de Credence est le point central du deuxième film des Animaux Fantastiques, autour duquel tournent toutes les autres intrigues. On nous fait tout d’abord croire que Credence serait le fils perdu des Lestrange, Corvus, avant que Leta n’avoue une inversion de deux enfants et la mort de son frère.
Puis Grindelwald déclare à Credence à la fin du film que « comme il s’est réjoui de [s]on tourment, [s]on frère cherche à le détruire » en le nommant « Aurelius Dumbledore ».

Mais qu’en est-il vraiment ? Peut-on croire à un lien de parenté entre Albus Dumbledore et Credence ? Un lien fraternel ? Ou parle-t-il d’un autre Dumbledore ?

La scène est traitée sur un plan très symbolique puisqu’on le voit enflammer l’oisillon dont Credence a pris soin au long du film, oisillon qui n’est pas sans rappeler le corbeau, emblème de la famille Lestrange, dont Newt prend soin dans l’un des souvenirs de Leta. Le corbeau devient un phénix, Credence ne serait finalement pas un Lestrange mais un Dumbledore.

Les informations à notre disposition

JPEG - 74.6 ko

On sait d’après le script des Crimes de Grindelwald que la scène du bateau présentant l’inversion des bébés Corvus et Credence se déroule en 1901, année qui devrait donc correspondre plus ou moins à celle de la naissance de Credence.
En 1899 meurt Kendra Dumbledore après une énième crise de sa fille Ariana. Impossible donc qu’elle soit la mère d’un Aurelius Dumbledore né en 1901.

Perceval Dumbledore est quant à lui enfermé à Azkaban en 1891 au plus tard, puisque cet évènement précède l’entrée d’Albus à Poudlard. Albus lui-même confirme à Harry que son père n’est jamais sorti de prison dans le chapitre « King’s Cross » des Reliques de la mort (« Tu sais comment mon malheureux père a cherché à se venger et en a payé le prix, en mourant à Azkaban »).
Impossible donc a priori qu’il ait eu un fils avec une autre femme. Même un accouplement avec un détraqueur semble être à exclure puisqu’on sait que ceux-ci n’ont pas de système de reproduction biologique, contrairement à d’autres créatures pouvant, comme les géants, avoir une progéniture hybride.
La seule possibilité serait qu’il ait été libéré d’Azkaban sans que sa famille soit au courant et qu’il ait eu un autre enfant après cela. On pourrait cependant s’étonner qu’il n’ait jamais chercher à rejoindre sa famille s’il avait pu quitter la prison.

Notons tout de même que JK Rowling ne respectant pas toutes les dates de son univers dans cette nouvelle saga, il est toujours possible qu’elle soit passée outre ces détails d’importance.

Un peu d’étymologie

Avant d’entrer dans le vif du sujet, il nous semble important d’étudier de plus près le nom donné à Credence : Aurelius Dumbledore. On peut noter que le prénom « Aurelius » commence par un A, comme tous les prénoms des enfants Dumbledore (Albus, Abelforth, Ariana). Connaissant la recherche dont font l’objet chaque prénom attribué à un personnage par J.K. Rowling, on pourrait y voir un indice n’ayant rien d’anodin.

Aurelius vient donc du latin aureus, qui signifie doré. Ce n’est pas la première couleur de la famille Dumbledore, puisqu’Albus signifie blanc. Aureus peut également signifier couvert d’or.

Si l’or et le blanc n’entrent pas en opposition directe, les deux couleurs ne sont pas sans lien. On peut se souvenir de la théorie permettant une interprétation totale de la saga originale par le protocole alchimique, et qui mettait en relation les noms de Sirius Black, Albus Dumbledore et Fred Weasley avec les trois couleurs caractérisant les trois états de la matière travaillée selon les méthodes alchimiques pour la transformer en or, le noir, le blanc et le rouge.

JPEG - 81.8 ko

Or à ces trois phases s’ajoute une quatrième, située en troisième position dans le processus de transmutation de la matière, la réduction, aussi appelée jaunissement. Cette étape est associée à une sublimation de la matière, c’est-à-dire à un passage de celle-ci de l’état solide à l’état gazeux … de la même manière que l’obscurial voit son corps transformé dans les films, pourrait-on se demander ? Elle repose sur la thèse de Zosime de Panopolis selon laquelle toute substance serait composée d’une partie corporelle et d’une partie animique, et, associée au processus la distillation caractérisant l’étape de blanchiment de la matière, est censée permettre une séparation du corps et de l’esprit par le feu, avant une recombinaison particulière de ces deux éléments donnant ainsi naissance à l’or et l’argent.

Transposée à l’univers des Animaux Fantastiques, on pourrait imaginer plusieurs interprétations de cette séparation du corps et de l’esprit. Elle pourrait ainsi se référer à une séparation de l’obscurus et de l’obscurial par l’entremise d’Albus, de Grindelwald (dont le prénom Gellert n’est pas si éloigné du substantif allemand Gelb signifiant jaune) ou d’un autre personnage encore inconnu au nom évoquant le jaune afin de donner naissance à Aurelius Dumbledore. On peut aussi imaginer cette séparation par le feu de la matière blanchie obtenue à l’issue de la seconde étape et de l’or obtenue à l’issue de la transmutation comme un parallèle de la scène des Crimes de Grindelwald montrant Credence quitter le parti de l’opposition à Grindelwald pour rejoindre celui-ci en traversant la frontière créée par le feudeymon.

Le nom peut également faire référence au mot latin aura, qui signifie l’air. Information intéressante quand on se rappelle des mots employés dans la prédiction de Tycho Dodonus dans les Crimes de Grindelwald.

Son cruelly banished
Despair of the daughter
Return, great avenger
With wings from the water

(En français : Fils banni cruellement, désespoir de la fille, retour du grand vengeur, avec des ailes sort de l’eau).
Il est donc facile d’associer Credence à l’air et aux ailes dont parle Tycho.

JPEG - 156.2 ko

Une autre origine particulièrement intéressante, qui a été confirmée par J.K. Rowling elle-même dans un indice caché sur son site internet il y a plus de deux ans, est celle du philosophe et empereur romain Marc Aurèle.
Empereur orphelin et plusieurs fois adopté, il dirige l’Empire aux côtés de son frère adoptif, un élément clé de son histoire qui ne peut pas être une simple coïncidence avec l’histoire de Credence.

Un simple mensonge de Grindelwald

JPEG - 101.4 ko

L’hypothèse la plus simple concernant l’identité de Credence serait un mensonge de Grindelwald dans le but de pousser Credence à tuer Dumbledore, comme son plan le nécessite.
Néanmoins cela semble un peu fort de café. Une deuxième fausse piste succédant à la première (celle des Lestrange) aurait des allures de redite.

De plus, la présence du phénix dans la scène a une symbolique très forte, même si elle ne présente pas une preuve en soi. En effet, d’après la légende, un phénix sera toujours présent pour aider un Dumbledore qui en aurait besoin, mais ça ne signifie pas que tous les phénix appartiennent à un Dumbledore, ou ne peuvent aider qu’eux. Mais le fait que Credence ait trouvé l’oisillon et s’en soit occupé si longtemps n’est pas anodin, et J.K. Rowling n’aurait pas placé un tel pion sans qu’il y ait une véritable histoire derrière.
Le film ne se serait sans doute pas non plus terminé sur un tel cliffhanger si tout n’était que mensonge.

Une autre branche des Dumbledore

La mention d’un frère cherchant à tuer Credence ne désignerait pas Albus ou Abelforth mais un autre personnage encore non dévoilé. Grindelwald jouerait sur l’ambiguïté de sa déclaration pour retourner Credence contre son propre ennemi.
De ce que l’on sait, Albus n’a aucune intention d’attenter à la vie de Credence. Il envoie Newt sur ses traces pour le protéger suite aux rumeurs concernant son affiliation à la famille Lestrange ayant entraînée sa traque. On voit par ailleurs mal Abelforth chercher à assassiner son petit frère perdu, lui qui s’est tant préoccupé de sa sœur malade.

De qui serait-il donc le fils ? Nous connaissons bien un autre membre de la famille Dumbledore mentionné dans le commentaire au conte du « Sorcier au cœur velu » rédigé par Albus Dumbledore.

Honoria, ma tante restée demoiselle, prétendait toujours avoir rompu ses fiançailles avec un sorcier du Service des usages abusifs de la magie, car elle s’était aperçue à temps qu’il avait un "cœur velu". (En réalité, d’après la rumeur, elle l’avait découvert en train de caresser un Horglup, ce qu’elle avait trouvé profondément choquant).

Or cette tante « restée demoiselle », donc dépourvue de nom d’épouse, ne peut qu’être la sœur de Perceval : Kendra étant née-moldue, comme nous l’apprend la tante Muriel dans les Reliques de la mort, et ne peut donc pas avoir de sœur habituée à employer l’expression désuète et sorcière « avoir un cœur velu ». Ces informations nous permettent d’affirmer que la tante porte le nom de Dumbledore.

Avoir le cœur velu signifie donc se rendre incapable d’amour. On peut s’imaginer une femme fiancée à la fin du XIXe siècle découvrant un être calculateur derrière son promis, se refusant à l’épouser, mais étant déjà enceinte et contrainte d’envoyer ailleurs son enfant pour échapper aux quolibets. On peut noter par ailleurs que le conte en question n’est pas sans rapport avec les reliques, ni sans rapport avec l’histoire du personnage de Credence. Le sorcier au cœur velu recherche l’invincibilité au même titre qu’un Grindelwald en quête de la baguette de sureau, puis de la suppression de son ancien ami. Credence cherche désespérément une famille, une identité, mais surtout à travers ces deux motifs, l’affection dont sa mère adoptive l’a privé.

Point faible de cette théorie, qui s’appuie sur finalement fort peu de choses, elle ne règle pas la question du frère évoqué par Grindelwald. On imagine mal une fille-mère commettre deux fois la même erreur, à moins que Credence n’ait un jumeau caché qui le traquerait, ce qui est tout même aller très loin dans les affabulations.

Autre fait intéressant : on pourrait s’étonner que la personne qui accompagne le bébé sur le navire qui fait naufrage en 1901, présentée comme sa tante dans le script, ne se serve pas de sa baguette pour sauver Corvus après le naufrage. Soit elle a perdu sa baguette, ce qui semble assez peu probable, soit elle est une accompagnatrice cracmolle ou moldue (engagée pour brouiller les pistes ?), soit Credence n’est définitivement pas d’ascendance sorcière, en tout cas pas sang-pur.

Credence est le fils d’Ariana Dumbledore

JPEG - 46.5 ko

Avant d’entamer les prochaines théories, un rappel sur l’histoire d’Ariana Dumbledore est nécessaire. Fille unique de Kendra et Perceval Dumbledore, Ariana naît en 1887. A l’âge de 6 ans, en 1893 donc, elle est attaquée par trois moldus et reste traumatisée par cette agression. Cachée depuis lors par sa famille, elle ne quitte jamais le domicile familial. Incapable de maîtriser ses pouvoirs magiques, elle est sujette à de nombreuses crises ; c’est l’une de ces crises qui cause la mort de sa mère quelques années plus tard. Elle meurt lors d’un affrontement entre Albus, Abelforth et Gellert Grindelwald, et personne ne sait qui l’a tuée.

Si ça n’a jamais été confirmé, la théorie selon laquelle Ariana est un obscurial est la théorie la plus crédible et travaillée par les fans depuis le premier volet des Animaux Fantastiques. En effet, tout concorde : forcée de cacher sa magie, traumatisme dans son enfance, crises et magie incontrôlable, d’une extrême puissance,... Vous pouvez retrouver notre théorie complète à ce sujet dans les théories des Animaux Fantastiques.

Et si Credence n’était autre que le fils d’Ariana ? Cette théorie se heurte à plusieurs problèmes.

Qui serait le père ?
Ariana ne sort jamais de chez elle, elle meurt très tôt sans avoir pu connaître un homme. Alors, aurait-elle été enceinte avant son isolement ? Il est possible que l’agression qu’elle a subi en 1893 est un viol, mais les cas de filles enceintes à l’âge de 6 ans sont très rares, et celles qui y survivent d’autant plus. De plus, ça ne correspondrait pas à l’âge de Credence, dont la naissance est estimée à 1901 [1], soit 8 ans plus tard.

S’il est très dérangeant de penser que l’un de ses frères puisse être le père, et qu’on ne va pas explorer cette théorie, un autre homme la rencontre avant sa mort : Gellert Grindelwald lui-même. Néanmoins, il est très difficile de penser à une relation entre Grindelwald et Ariana, de par le court laps de temps qu’il passe à Godric’s Hollow, de sa relation avec Albus et du temps qu’il passe avec lui.

GIF - 946.3 ko

Avec tout ce que cela implique, nous espérons ne pas assister à une future scène

- Credence, je suis ton père !
- Noooooooooooooooooooooooooooooon !

Credence est Ariana Dumbledore

L’intitulé peut paraitre étrange à certains, comment Aurelius Dumbledore et Ariana Dumbledore peuvent-ils être une seule et même personne ? La réponse est pourtant simple, par leur obscurus !

JPEG - 23.7 ko

L’obscurus d’Ariana Dumbledore aurait survécu à la mort de son enveloppe charnelle. On sait qu’un obscurus peut être séparé d’un corps, puisque Newt en conservait un dans sa valise. Le sort qui a frappé Ariana lors de l’affrontement entre ses deux frères et Grindelwald aurait réussi à scinder l’obscurus et le corps, et, sans sa puissance magique, Ariana n’aurait simplement pas survécu à la séparation.

L’obscurus ainsi libre aurait essayé de parasiter d’autres corps, mais un obscurus d’une telle puissance ne peut pas s’associer avec n’importe qui, et de nombreuses personnes n’ont simplement pas résisté à la force magique. Jusqu’à Credence, un être d’une puissance phénoménale même s’il n’en a pas conscience, qui a réussi à résister à l’obscurus et même à doucement le dompter.

Quand Grindelwald était à New-York, il ne recherchait pas n’importe quel obscurus, mais bien celui qu’il avait déjà vu de ses propres yeux des années plus tôt à Godric’s Hollow. Il était d’ailleurs persuadé qu’il avait pris place dans un corps de petite fille, un corps qui correspondait à Ariana, jusqu’à découvrir la vraie nature de Credence.

La présence du phénix est également plus logique, puisqu’Ariana est en Credence et qu’il fait donc bel et bien, d’une manière ou d’une autre, partie de cette famille.

Les mots prononcés par Grindelwald prennent alors tout leur sens :

Tu as été victime de la plus grande trahison. Tu as été visé volontairement par ton propre sang. Celui qui est ta chair et ton sang.


Par ces phrases, il indique que le sort qui a touché Ariana a été lancé par Albus (ou Abelforth), et que c’est lui qui est responsable de sa mort.

La théorie fait également le lien avec Marc Aurèle, puisque Credence serait ainsi le frère d’adoption d’Albus, choisi par sa sœur Ariana, et non pas un véritable frère de sang.
Dans la symbolique, on peut également y voir un personnage lambda couvert d’or, et embellit par la présence d’un être extraordinaire, ici l’obscurus le plus puissant jamais observé, celui d’Ariana.

JPEG - 649.9 ko

Enfin, le livre La Magie du Cinéma : Les Crimes de Grindelwald, nous indique que "il est impossible de tuer un Obscurial sous sa forme d’Obscurus. L’Obscurus peut être détruit temporairement, mais la personne ne meurt pas.", c’est pourquoi Credence aurait survécu à la fin du premier film ! [2] Si Ariana était sous sa forme d’Obscurus au moment fatidique... elle aurait pu survivre à l’affrontement ! Mais alors, où est-elle, et comment est-elle liée à Credence ?

Il est même possible d’aller encore plus loin dans cette théorie.

Difficile de croire qu’Albus ait lancé un sort volontairement vers Ariana, mais maintenant qu’on connait le Pacte de Sang qui relie les deux hommes, il est envisageable que le sort lancé à l’encontre de Grindelwald ait été dévié par ce lien magique et se soit retourné contre Ariana. Dumbledore aurait ainsi vu de ses propres yeux les dangers d’un affrontement face au mage noir, tant qu’il est en possession de ce serment.

JPEG - 32.8 ko

Une autre possibilité évoque une expérience qui aurait mal tourné. Albus et Grindelwald auraient essayé de séparer Ariana de son obscurus, Albus pour sauver sa soeur et Grindelwald pour l’utiliser dans ses plans. Mais Abelforth serait rentré dans la pièce à ce moment-là et, interrompant le processus par un sort, il aurait empêché la survie de sa soeur.

Cette théorie complète parfaitement un espace de vide dans nos connaissances de l’univers. Les mots utilisés et tous les indices laissés par JK Rolwing se recoupent parfaitement pour tendre vers cette idée. Quelques points restent cependant à eclaircir : qui est le véritable Credence, et comment a-t-il pu survivre à ce parasitage ? D’où détient-il un si grand pouvoir ? Quel chemin a parcouru l’obscrurus pour trouver Credence (sachant que près de deux ans s’écoulent entre la mort d’Ariana et la naissance de Credence) ? Et enfin, qui lui aurait donné ce nom d’Aurelius et pourquoi ?

Aurelius Dumbledore est réellement un ajout au canon et on devra s’y faire

En bref : la vie n’a pas de sens, ce film n’a pas de sens, mais c’est peut-être un peu léger … A JK de nous prouver qu’on a encore raison d’attendre une construction monumentalement complexe et logique !

PS :

Vous avez aimé cet article ? Vous pouvez soutenir financièrement la Gazette et ses projets sur Tipeee !



[1Même si le livre Les Archives de la Magie indique une naissance en 1904, ce qui ne correspond pas à la date du naufrage du bateau dans lequel Credence se trouve.

[2Dommage que l’explication ne soit pas donnée DANS le film.


Mots-clef de l'article :

Copyright © 2000-2017 La Gazette du Sorcier
Les documents du site sont placés sous licence Creative Commons (by-nd-nc).
Anciennement www.chez.com/harrypotter
Anciennement www.aidepc.net/harrypotter

La Gazette du Sorcier est auditée par :