Service des Transmissions Magiques Encyclopédie
Interviews
Gazette
La Gazette du Sorcier
Forum A propos Exclusif A la une Equipe Blog
5 Noises

A la découverte des créations de MinaLima pour les Crimes de Grindelwald

22 novembre 2018

Ce 13 novembre, jour de la Première londonienne des Animaux fantastiques : les crimes de Grindelwald, nous étions invités à découvrir les graphismes du film en avant-première dans leur galerie, la House of MinaLima !

Eduardo Lima et Miraphora Mina étaient présents sur place pour discuter de leur travail et de leur nouvelle galerie réaménagée, puisque tout le premier étage de la maison est désormais consacré au deuxième volet de la nouvelle saga, avec même un coin décoré comme le cirque Arcanus !

JPEG - 616.8 ko
JPEG - 553.9 ko
JPEG - 496.4 ko

Les graphistes ont produit plus de cinquante créations pour ce nouveau film. On s’émerveille devant les nombreuses Une de journaux du monde magique, les couvertures de livres et de magazines, les nombreux logos et étiquettes de marchandises (comme la bièraubeurre)... La plupart sont invisibles à l’écran, mais quelques-unes tirent leur épingle du jeu : on pense notamment à l’arbre généalogique des Lestrange, mais aussi aux posters du cirque Arcanus ou à la carte postale de Paris !

JPEG - 1.3 Mo
JPEG - 338.1 ko
JPEG - 1.4 Mo

Les posters du cirque sont dans un style volontairement grossier, et comportent des erreurs, car ils en sont venus à la conclusion qu’à l’époque, les circassiens créaient leurs affiches eux-mêmes à la hâte.

Quant à la carte postale de Paris, Miraphora nous explique que deux versions de la carte ont été créées ; une mettant en avant un élément magique (la statue gardant l’entrée de la rue Claudel), et une autre plus classique (la tour Eiffel). Si c’était celle de la tour Eiffel qui était visible sur les posters promotionnels, c’est bien celle de la statue qui a été conservée à l’écran.

JPEG - 559.8 ko
JPEG - 843.3 ko

Certaines créations permettent de deviner l’existence de certaines scènes coupées du film, comme les affiches du pub "Siren’s tail" (la queue de la sirène), pendant londonien du Blind Pig, où devaient se dérouler plusieurs scènes notamment entre Newt et Dumbledore.

Le logo de Gellert Grindelwald, curieusement, fait lui aussi partie des visuels coupés au montage ! Pour cet insigne, les graphistes se sont inspirés des documents de propagande fasciste, qu’ils ont mêlé au style art déco et à des polices d’écriture associées à l’Allemagne afin de rappeler les origines de Grindelwald et de ses idées.

JPEG - 1.2 Mo
JPEG - 142.5 ko

On remarque aussi l’existence de certains éléments mentionnés dans les films sans pour autant être visibles à l’écran, tel que le livre de prédiction de Tycho Dodonus,

JPEG - 313.1 ko

Ils évoquent également la création de la nouvelle couverture du livre de Newt, Vie et habitat des animaux fantastiques, pour lequel ils avaient déjà créé une couverture pour Harry Potter ; ils ont choisi de garder le même code couleur (noir et doré) afin d’assurer une certaine continuité, mais en employant de nouveau un style plus art déco, plus approprié pour la période à laquelle se déroule le film.

Pour des francophones, c’est également très plaisant de pouvoir découvrir les publicités françaises de l’époque et de nombreux documents officiels en français ; le plan du cimetière du Père Lachaise, le logo des fournisseurs de matériel de Quidditch de Quiberon, les friandises magiques, ou encore les étiquettes des bouteilles de champagne, sans oublier le petit clin d’oeil à Beauxbatons !

JPEG - 1.6 Mo
JPEG - 1.2 Mo
JPEG - 1.6 Mo
JPEG - 1.7 Mo

Enfin, comme pour chaque film, c’est un vrai plaisir de parcourir en détails les créations du duo afin de tenter d’identifier chaque clin d’œil et référence discrète ; on adore voir le livre de Défense contre les forces du Mal écrit par Galatea Têtenjoy, mais ce sont les journaux sorciers qui dissimulent les plus belles anecdotes ; on nous annonce entre autre la présence d’un chien à trois têtes perdu à Londres, l’instauration d’un cours de soins aux créatures magiques à Ilvermorny, et bien sûr, la suite des folles aventures de la sorcière rousse !

JPEG - 1.7 Mo
JPEG - 734.6 ko
JPEG - 1.8 Mo

Un grand merci à MinaLima pour leur accueil !

Les créations de MinaLima sont à découvrir à la House of MinaLima, 26 Greek Street, à Londres (derrière le Palace Theater où se joue Harry Potter et l’enfant maudit) tous les jours. Entrée gratuite.
Vous pouvez également acquérir les différents prints exposés, ainsi que d’autres petits produits (pin’s, cartes postales,...) via leur boutique ICI.

Retrouvez également notre compte-rendu de la soirée à la librairie parisienne Ici Grands Boulevards en présence des graphistes le 14 novembre dernier ICI.

Découvrez également notre interview de Miraphora Mina à la LeakyCon de Dublin ci-dessous :

PS :

Vous avez aimé cet article ? Vous pouvez soutenir financièrement la Gazette et ses projets sur Tipeee !


Mots-clef de l'article :

Copyright © 2000-2017 La Gazette du Sorcier
Les documents du site sont placés sous licence Creative Commons (by-nd-nc).
Anciennement www.chez.com/harrypotter
Anciennement www.aidepc.net/harrypotter

La Gazette du Sorcier est auditée par :