Service des Transmissions Magiques Analyses
Encyclopédie
Interviews
Gazette
La Gazette du Sorcier
Forum A propos Exclusif A la une Equipe Blog
5 Noises

Harry Potter et les Reliques de la Mort : fiche technique

11 juin 2008

Fiches techniques : Tome 1 Tome 2 Tome 3 Tome 4 Tome 5 Tome 6 Tome 7 Beedle Cours

Titre original : Harry Potter and the Deathly Hallows
Titre français : Harry Potter et les Reliques de la Mort
Sortie anglophone : 21 juillet 2007
Sortie francophone : 26 octobre 2007
36 chapitres et un épilogue
Ventes totales : 77 millions d’exemplaires dans le monde (environ)
Prix littéraires : Livre de l’année 2007 Newsweek ; Livre de l’année 2007 USA Today ; Grammy 2008 du meilleur livre audio pour enfants (lu par Jim Dale)


Dédicace

La dédicace de ce septième et dernier tome est : "La dédicace de ce livre est partagée en sept : pour Neil, pour Jessica, pour David, pour Kenzie, pour Di, pour Anne, et pour vous, si vous avez suivi Harry jusqu’à la toute fin." La dédicace est un calligramme en forme d’éclair.

Les six premiers forment la famille de J.K. Rowling ; ils avaient tous déjà eu droit à une dédicace dans un tome précédent :
- Neil [Murray] est le second mari de J.K. Rowling, et le père de David et Mackenzie. Le tome 5 lui est également dédié.
- Jessica est la fille aînée de J.K. Rowling, née en 1993, de son premier mariage. Le tome 1 et le tome 5 lui sont également dédiés.
- David est le fils de J.K. Rowling et de Neil Murray, né en 2003. Le tome 5 lui est également dédié.
- Kenzie, de son vrai prénom Mackenzie, est la fille de J.K. Rowling et Neil Murray, née en 2005. Le tome 6 lui est également dédié.
- Di, de son vrai prénom Dianne, est la sœur cadette de J.K. Rowling. Le tome 1 lui est également dédié.
- Anne était la mère de J.K. Rowling ; elle est décédée en 1990 de la sclérose en plaques. Le tome 1 lui est également dédié.
- La dédicace au lecteur permet d’atteindre le chiffre magique, 7 !

Il est à noter que les personnes auxquelles les tomes 2, 3 et 4 sont dédiés ne réapparaissent pas dans cette ultime dédicace. Il s’agit essentiellement d’amis de J.K. Rowling : Seán P.F. Harris (tome 2), Jill Prewett et Aine Kiely (tome 3), Susan Sladden (tome 4). Le père de J.K. Rowling, Peter Rowling, apparaissait aussi dans la dédicace du tome 4, mais lui et sa fille se sont brouillés depuis cette époque et elle ne l’a pas inclus dans la dédicace du tome 7.


Notes

- Le tome 7 est le seul de la saga à inclure une épigraphe. Deux extraits sont disposés au début du livre. Il s’agit de quelques vers tirés de l’Orestie d’Eschylle (526-456 av. J.C.) et d’un extrait de D’autres fruits de solitude de William Penn (1644-1718).
- Comme on pouvait s’y attendre, ce livre a battu le record du plus grand nombre d’exemplaires vendus en 24 heures : il s’en est vendu 11 millions d’exemplaires le 21 juillet 2007, date de la sortie anglophone. Jusqu’alors, c’était Harry Potter et le Prince de Sang-Mêlé qui détenait le record.
- J.K. Rowling avait hésite entre trois titres. Le tome 7 aurait aussi pu s’appeler Harry Potter et la quête des Peverell ou Harry Potter et la Baguette de sureau ; le chapitre 32 s’appelle d’ailleurs "la Baguette de sureau".
- Le titre anglais, Harry Potter and the Deathly Hallows, était particulièrement cryptique avant la sortie du livre. Certains éditeurs étrangers (dont Gallimard) voulaient pouvoir traduire le titre avant le 21 juillet. J.K. Rowling a donc fourni un titre alternatif et quasi-synonyme : Harry Potter and the Relics of Death, qui a donne Harry Potter et les Reliques de la Mort en français.
- Les éditeurs Bloomsbury et Scholastic cherchaient à tout prix à éviter que quiconque ne lise le tome 7 avant la sortie officielle. Néanmoins, des photographies de toutes les pages de la version américaine ont circulé sur Internet dans les cinq jours précédant la sortie ; certains journaux comme le New York Times ont ainsi pu faire des révélations avant l’heure. Les fans n’ont pas apprécié.
- En France, plusieurs journaux et chaînes de télévision (notamment le Parisien et M6) avaient utilisé la version anglaise pour faire des révélations quelques jours avant la sortie en France. Les fans n’ont pas apprécié non plus.
- Dans les trois mois qui ont séparé les sorties anglaise et française, plusieurs fans francophones ont publié des traductions en français du tome 7 ; l’éditeur Gallimard a tout fait pour arrêter la diffusion de ces traductions non autorisés. Un lycéen a été brièvement mis en garde à vue mais n’a finalement pas été poursuivi.


Couvertures


Mots-clef de l'article :

Copyright © 2000-2009 La Gazette du Sorcier
Les documents du site sont placés sous licence Creative Commons (by-nd-nc).
Anciennement www.chez.com/harrypotter
Anciennement www.aidepc.net/harrypotter

La Gazette du Sorcier est auditée par :