Une histoire d’œil

On m’a plusieurs fois posé la question : pourquoi tes personnages ont-ils un œil plus gros que l’autre ?

Très bonne question… à laquelle je n’ai pas vraiment de réponse. Tout a commencé un jour de décembre 2005, j’ai tout simplement demandé aux autres membres de la rédaction si ça leur plairait de mettre des dessins dans les éditos, les articles etc…

Avant de leur soumettre un projet, j’essaye toujours d’avoir quelque chose de solide et de concret à leur présenter, comme ça ils ont de suite un aperçu… et ils disent « oui » plus facilement. Pour le coup, il fallait donc que je leur présente un dessin.

Noël approchant, il fallait un dessin en rapport avec Noël et le monde sorcier de préférence. J’ai commencé à faire quelques gribouillis, du genre un père noël sur un balai avec une hotte remplie de cadeaux. J’étais pas convaincue, ni par le dessin, ni par le coup de crayon. D’ailleurs, j’ai retrouvé les brouillons... je pensais les avoir perdus ou jetés à la poubelle. J’aurai peut-être dû.

Bref, à force de gribouillis, à un moment, je sais plus trop pourquoi, j’ai dessiné un petit personnage avec un œil plus grand que l’autre et un chapeau de sorcier. Je l’ai trouvé bien, et en plus de ça, le coup de crayon était simple et rapide. J’en ai refais un à côté, Lord Voldemort cette fois. Avec ces yeux là… ça lui faisait une tête carrément ridicule.

Du coup, plutôt que de faire un dessin réaliste, je me suis demandé pourquoi ne pas faire un dessin humoristique à la place. C’était pas trop mon truc, mais pourquoi ne pas tenter ? Restait plus qu’à trouver la bonne idée.

Un père noël, le monde sorcier… et en plus de ça, le quatrième film Harry Potter et La Coupe de Feu était sur le point de sortir, ou venait tout juste de sortir, je sais plus trop. J’ai donc cherché un peu et finalement, j’ai trouvé. J’ai fais un premier dessin (loupé) et un deuxième, et celui-là, c’était le bon.

Pere Noel

Les membres de la rédaction ont donné leur accord, et c’est ainsi que j’ai commencé à faire ces dessins humoristiques pour la Gazette. Les premiers étaient colorisés avec de la peinture gouache, mais je prenais plus de temps à mettre la couleur qu’à faire le dessin, du coup, au bout d’un moment, j’ai abandonné la couleur pour les laisser en noir et blanc. C’est pas plus mal, ça fait plus « journal ».

La suite, vous la connaissez, il y’en a eu d’autres, toujours avec un œil plus petit que l’autre, sauf un, saurez-vous le retrouver ? Puis Martin Miggs a débarqué avec le même coup de crayon, et maintenant, ils sont disséminés un peu partout sur la Gazette, il vous reste plus qu’à les retrouver.

Ajouter un rétrolien

URL de rétrolien : http://www.gazette-du-sorcier.com/blog/?trackback/14

Haut de page