Logo Gazette du Sorcier
menu fermer
La Gazette Logo du Sorcier
L'actualité Harry Potter et Animaux fantastiques depuis juillet 2000 !
Accueil / Artisanat Moldu / Jeux vidéos / Quel avenir pour les jeux vidéo Harry Potter suite à la fusion de WarnerMedia ?

Quel avenir pour les jeux vidéo Harry Potter suite à la fusion de WarnerMedia ?

Alors que L’héritage de Poudlard, le jeu vidéo le plus attendu des fans de la saga Harry Potter, a été repoussé à 2022, de nouvelles tractations au sein du groupe AT&T sèment le doute parmi certains fans… Les jeux vidéo Harry Potter seront-ils impactés ? En quoi ce groupe de télécommunication américain nous concerne-t-il, nous, simples amateurs de jeux vidéo et fans de la saga ? On essaie de vous résumer tout ça !

AT&T, WarnerMedia et Discovery

Cet article est un résumé simplifié d’une affaire qui dépasse largement la maitrise technique de notre rédacteur ; il peut contenir des approximations.

AT&T est un groupe de télécommunications, leader sur le marché américain et très développé. Suffisamment, en tout cas, pour racheter en 2016, pour la modique somme de 85 milliards de dollars, le groupe Warner Media. Ce dernier ne nous est pas inconnu, puisqu’il possède notamment Warner Bros., détenteur de la licence Harry Potter, mais aussi les chaines HBO, TNT, Cartoon Network et CNN par exemple. Il est également lié à HBOmax, une plateforme de streaming comme Netflix ou Disney+, qui essaie de se faire une place parmi la concurrence.

Malheureusement, les objectifs d’abonnement de HBOMax ne sont pas à la hauteur, et le groupe AT&T a donc décidé de « le renforcer ». Comment ? En passant la main, pour permettre la fusion du groupe Warner Media avec celui de Discovery Inc., possesseur d’Eurosport, Discovery Channel,… et qui a lancé sa propre plateforme de vidéos à la demande, baptisée Discovery+.
Le nouveau groupe Discovery/WarnerMedia pourra ainsi se consacrer au contenu, tandis que AT&T pourra développer son réseau.

Au niveau de la production cinématographique, ce nouvel accord promet un renforcement des moyens et de nouvelles super-productions. Mais le groupe AT&T et Warner Media, ce n’était pas que du cinéma et des séries… Qu’en est-il de la branche vidéoludique ?

Jeux vidéo Warner : un avenir incertain

Warner Bros. Interactive, la branche dédiée aux jeux vidéo de Warner Media, possède 11 studios de production de jeux vidéos. L’un d’eux, Avalanche Software, s’occupe de la création de L’héritage de Poudlard, jeu Harry Potter à paraitre en 2022.

Si l’avenir de ces studios, n’a pas du tout été évoquée lors de l’annonce, une déclaration d’un porte-parole du groupe a semé le doute. Les experts se sont en effet demandé ce qu’il adviendrait de ce business juteux, qui a largement bénéficié de l’année 2020 et de ses nombreux confinements. AT&T avait d’ailleurs songé à vendre cette branche au printemps 2020 avant de se raviser en septembre de la même année, estimant qu’elle était trop importante. Mais, aujourd’hui, cette décision a un nouveau coût :

WB Games va être démantelée d’une manière ou d’une autre en raison de la vente/fusion de WarnerMedia-Discovery par AT&T. Une partie de la branche jeux restera chez AT&T et une autre ira dans la nouvelle société.

Porte-parole du groupe AT&T

En effet, la valeur de WB Games est trop grande pour en faire une cession intégrale. AT&T ne peut donc céder qu’une partie de cette production. Cependant, le groupe compte se consacrer à la télécommunication et à l’installation du réseau 5G et n’a, dès lors, que peu d’intérêt dans des studios de jeux vidéo. Difficile, donc, de prédire l’avenir à court et moyen terme des studios qui reviendront au géant de la télécommunication.

Imaginez le casse-tête si des studios travaillant sur des licences de WarnerMedia restaient aux mains d’une autre compagnie, ou s’ils venaient à disparaître avant les sorties prévues de certains jeux… c’est peu probable, les enjeux financiers étant souvent très importants, mais certains s’en inquiètent.

Aucune annonce officielle

Selon IGN, les jeux vidéo liés à des licences Warner Bros. devraient bien rejoindre le nouveau groupe. Il n’y aurait donc pas de problème pour les productions de L’héritage de Poudlard et d’autres projets liés à la saga à travers Portkey Games. Cependant, cela reste une analyse externe d’un média spécialisé ; elle n’a pas valeur de certitude. En fonction des accords et de la transition, certains jeux pourraient néanmoins subir des retards.

Nous continuerons évidemment à suivre avec attention les prochaines annonces. Car, à l’heure actuelle, on ne peut que spéculer. Le monde du jeu vidéo tout entier retient son souffle en attendant des informations officielles.

Via EcranLarge, ComicsBlog, Discovery, 20Minutes.

Vous avez aimé cet article ? Vous pouvez soutenir la Gazette du Sorcier sur Logo tipee.com
Soutenir la Gazette sur Tipeee

Laissez-nous un commentaire !

La Gazette c'est aussi...

Podcast
Podcast
Vidéo
@LaGazetteDuSorcier @GazetteSorcier GazetteDuSorcier @gazette_du_sorcier @gazette_du_sorcier Flux RSS