Service des Transmissions Magiques Encyclopédie
Interviews
Gazette
La Gazette du Sorcier
Forum A propos Exclusif A la une Equipe Blog
5 Noises

Wizarding World Digital : un premier concours réservé aux fans US/UK

20 mai 2019

JPEG - 198.3 ko

Il y a quelques jours, les ayants-droits de l’univers de Harry Potter annonçaient l’ouverture d’une nouvelle plateforme, le Wizarding World Digital (Le Monde Magique Numérique), qui succéderait à Pottermore. La plateforme proposer les jeux et quiz déjà disponibles sur Pottermore (répartition, baguette, patronus...), reprendra les textes inédits de J.K. Rowling, mais doit surtout permettre, grâce à un partenariat avec Warner Bros. de développer de nouvelles expériences interactives pour faire vivre le fandom comme le Wizarding Passport dont nous vous parlions ICI.

Des fuites concernant un futur membership premium payant, le Wizarding World Gold, donnent cependant un aperçu du type d’expériences que la nouvelle plateforme voudrait proposer aux fans, tels que des concours exclusifs comparables aux Mercredis Magiques (et leur prix qui font rêver).

JPEG - 179.5 ko

Et ça n’a pas manqué, puisque, peu après l’ouverture, il a été annoncé que les personnes ayant déjà créé leur Wizarding Passport pourraient participer à un tirage au sort pour remporter deux tickets afin d’aller voir la pièce Harry Potter & the Cursed Child à Londres, New-York ou San Francisco, selon leur préférence, avant de rencontrer les acteurs en coulisse. Le gagnant se verra également offrir trois nuits d’hôtel et les vols pour deux personnes, les transports, et quelques produits dérivés ! De quoi inciter les fans à créer leur compte au plus vite !

Sauf que... le concours est réservé aux résidents américains et britanniques. [1]

Et là, on voit l’une de nos craintes se matérialiser. Avec ce basculement, une nouvelle fois, les fans internationaux risquent d’être mis de côté. Si c’est déjà vrai avec les concours “gratuits”, imaginez quand il s’agira de concours réservés à un fanclub payant ?

Pottermore avait déjà tourné le dos à son public international en supprimant les versions en langues autres que l’anglais (alors que l’ancien site de J.K. Rowling pouvait être parcouru en 6 langues différentes) [2] parce qu’une large majorité des utilisateurs réguliers consultaient déjà le site en anglais.

Cette nouvelle plateforme ne semble pas vouloir changer de cap : si la majorité des membres sont britanniques/américains, pourquoi se compliquer la vie et proposer des concours ouverts à d’autres nationalités ? Ça demanderait une logistique beaucoup plus poussée...

PNG - 1.5 Mo

La rumeur indique également qu’une application My Wizarding World serait en préparation... et que, de la même manière, elle ne sera (dans un premier temps) accessible qu’aux fans américains et britanniques !

On assiste à une véritable hiérarchisation du fandom dans un but lucratif ; la division “internationale” de la saga, et donc la mieux financée, s’adresse aux résidents américains et britanniques, tandis que les autres fans doivent compter sur des initiatives nationales ou régionales. Le poids de Warner Bros. (US) se fait de plus en plus sentir [3], tandis que Warner Bros. France et Gallimard n’ont pas l’envergure et les moyens pour combler les fans français, belges et québécois.

On attendra de voir les premières annonces officielles liées à Wizarding World Gold et l’application pour une confirmation définitive de ce déséquilibre, mais tout cela prend une direction qui ne nous plaît guère [4].

D’ici-là, si vous n’avez pas encore créé votre Wizarding Passport, vous pouvez toujours le faire et indiquer United Kingdom ou USA comme pays.
Vous pouvez également hacker le hashtag officiel #MyWizardingWorld avec des messages tels que "#MyWizardingWold is international, with worldwide giveaways" (Mon Monde Magique et international, avec des concours ouverts au monde entier).



[1Alors même que des représentations de Harry Potter et l’enfant maudit ont lieu en Australie, qui n’a même pas droit à son propre concours

[2A l’exception de quelques textes, bien cachés.

[3Il suffit de voir que des fansites américains ont tous les accès et couvrent toutes les avant-premières à travers le monde, tandis que des fansites locaux ne peuvent même pas couvrir leur avant-première nationale

[4On s’apprête à voir un redoublement des commentaire "et pourquoi pas en France/Belgique/Suisse" chaque fois qu’on rapporte une information liée à cette nouvelle plateforme...


Mots-clef de l'article :

Copyright © 2000-2017 La Gazette du Sorcier
Les documents du site sont placés sous licence Creative Commons (by-nd-nc).
Anciennement www.chez.com/harrypotter
Anciennement www.aidepc.net/harrypotter

La Gazette du Sorcier est auditée par :