Service des Transmissions Magiques Encyclopédie
Interviews
Gazette
La Gazette du Sorcier
Forum A propos Exclusif A la une Equipe Blog
5 Noises

Warner Bros pourrait s’opposer au nom du nouveau parc Universal

6 février 2019

PNG - 410 ko

Nous vous parlions il y a quelques semaines du 4ème parc Universal à Orlando, dont la construction devrait être lancée en 2020, et au doux nom évocateur de ’Fantastic Worlds’ (Les mondes fantastiques).
Quand on sait que Warner Bros a vendu la licence Harry Potter à Universal pour les parcs d’attractions, ce nom fait tout de suite penser à ’Fantastic Beasts’ (Les animaux fantastiques) et aux attractions potentielles du Monde Magique qui pourraient s’y trouver.

Un peu trop, sans doute, aux yeux de Warner Bros. qui a officiellement, par deux fois, demandé un délai supplémentaire pour ’s’opposer à raison’ au dépôt de marque de son partenaire et rival.

JPEG - 190.8 ko

En effet, aux Etats-Unis, le public et les détenteurs de marque ont 30 jours pour s’opposer à une nouvelle marque déposée s’ils estiment qu’elle pourrait enfreindre leur propre copyright. La marque Fantastic Worlds ayant été déposée le 6 novembre, elle aurait déjà dû être approuvée. Mais c’était sans compter sur Warner Bros. qui a demandé une prolongation de 30 jours le 4 décembre dernier (jusqu’au 5 janvier 2019) ; puis une nouvelle demande de 60 jours supplémentaires, prolongeant le délai jusqu’au 6 mars 2019. Officiellement, ce dernier leur permettra de constituer un dossier plus solide avec leurs avocats, bien qu’il ne s’agisse pas d’une action en justice, simplement d’exprimer pourquoi la marque enfreindrait sur leur propre copyright.

Mais pourquoi toutes ces démarches sont-elles nécessaires ? Warner Bros. ne profitera-t-il pas des bénéfices d’un parc dans lequel seront situées des attractions Animaux fantastiques ? N’étaient-ils pas au courant des intentions de leur partenaire ?

JPEG - 273.7 ko

La question est épineuse. On sait que le potentiel Fantastic Worlds proposera des attractions basées sur l’univers des jeux vidéo Nintendo, mais rien n’est encore officiel pour la section Animaux fantastiques ; imaginons qu’il y en ait une, et la question est alors “pourquoi le parc dans son ensemble porterait-il un nom qui fait si clairement référence à une unique section de celui-ci ?

Clairement parce que Universal compte sur l’univers de Harry Potter pour attirer les visiteurs. La fréquentation de ses parcs a explosé depuis l’installation du Wizarding World of Harry Potter et le studio voudrait ainsi mettre cette zone particulièrement en avant. Warner pourrait donc estimer que Universal se sert de sa marque pour financer l’ensemble des activités.

JPEG - 23.1 ko

Imaginons maintenant que Universal n’ait pas encore acquis les droits sur l’exploitation de Fantastic Beasts dans un parc d’attractions ? Par exemple, parce que Warner Bros., qui a déjà vendu les droits Harry Potter, souhaiterait garder ceux des Animaux fantastiques pour un projet propre ? Autoriser le nom Fantastic Worlds pourrait leur mettre des bâtons dans les roues pour le futur.
On imagine cependant mal un tel projet se développer sans opposition du côté d’Universal, qui pourrait tenter d’argumenter, à son tour, que la franchise Les Animaux fantastiques fait partie du Wizarding World, et qu’il n’y a donc pas de raison que l’exploitation dans un parc à thème soit indépendante de celle Harry Potter.

Certains observateurs soulignent que Warner Bros. n’a pas de parc à thème propre, fonctionnant jusqu’à présent par revente de licence à d’autres exploitants, mais que la stratégie pourrait avoir évolué depuis la fusion avec AT&T. Suite à l’ouverture du Warner Bros. World à Abu Dhabi l’été dernier, sur base de quelques expériences préalables et fort de nombreux univers potentiels (Looney Toons, Cartoon Network, Game of Thrones ou Westworld via HBO, DC Comics...), le studio se rend sans doute compte du potentiel qui lui échappe, alors que ses principaux concurrents (Disney et Universal) ont leurs propres parcs.

JPEG - 255.9 ko

Depuis plusieurs années, Warner Bros. aurait d’ailleurs adressé plusieurs pieds de nez à Universal : en refusant certaines licences à la nuit Halloween de Universal pour développer sa propre soirée en studio, et testant l’installation d’attractions temporaires sur ses terrains à cette occasion ; en développant une section Harry Potter et Animaux fantastiques au Studio Tour de Los Angeles (ci-contre) qui concurrence le Wizarding World du parc Universal Hollywood ; ou encore en rachetant les droits sur Charlie et la chocolaterie au nez et à la barbe du Toothsome Chocolate Emporium...

JPEG - 82.7 ko

Ce simple dépôt de marque, en apparence anodin, met ainsi en lumière la relation compliquée qu’entretiennent Warner Bros et Universal. Le 4è parc Universal verra le jour à Orlando... mais quel sera son nom et quelles seront les conséquences futures pour les attractions Harry Potter ? C’est une affaire à suivre...

Merci Mugglenet

PS :

Vous avez aimé cet article ? Vous pouvez soutenir financièrement la Gazette et ses projets sur Tipeee !


Mots-clef de l'article :

Copyright © 2000-2017 La Gazette du Sorcier
Les documents du site sont placés sous licence Creative Commons (by-nd-nc).
Anciennement www.chez.com/harrypotter
Anciennement www.aidepc.net/harrypotter

La Gazette du Sorcier est auditée par :