Service des Transmissions Magiques Encyclopédie
Interviews
Gazette
La Gazette du Sorcier
Forum A propos Exclusif A la une Equipe Blog
5 Noises

Un café sur le thème de Harry Potter à Hong Kong poursuivi en justice

6 septembre 2019

JPEG - 697.2 ko

Après un pub en Australie, à deux pas de la pièce Harry Potter & the Cursed Child, le géant hollywoodien Warner Bros. s’attaque à un nouveau café inspiré par la saga Hary Potter. Le studio accuse le Café 9 3/4 à Mong Kok d’avoir violé le droit d’auteur sur ses œuvres artistiques et exige une somme non-dévoilée en dommages et intérêts, en plus du retrait de tous les éléments violant ces droits.

Le café utilisait notamment, sans autorisation, des marques déposées : "Harry Potter", "Quidditch" et "Muggle" en anglais, mais aussi les noms chinois de certains personnages ("La salade magique du professeur McGonagall" [1] et "Le baiser du détraqueur").

Warner Bros. a également dénoncé l’utilisation de visuels officiels et d’éléments emblématiques de la franchise, tels que le chariot à bagages à moitié enfoncé dans un mur, les armoiries des maisons (présentent sur les dossier de chaises) et l’affichage "Platform 9 3/4".

JPEG - 51.9 ko
JPEG - 72.3 ko
JPEG - 106.3 ko

Ouvert depuis septembre 2017, le café surfe comme de nombreux autres établissements sur une vague médiatique potterienne, jouant avec une zone parfois très grise du droit. L’intérieur décoré de produits dérivés officiels (balai, baguettes magiques) et les allusions glissées dans son menu en font un “haut lieu” potterhead... mais l’absence d’affiliation officielle à Warner Bros Entertainment et J.K. Rowling, précisée sur la page Facebook du café, lui aura été fatale.

De plus en plus de cafés, bars, chambres d’hôte, hôtels, campings, magasins... se servent de Harry Potter pour se démarquer et créer leur identité. Cependant, l’usage abusif de la franchise dans un but lucratif n’est jamais très loin ; et Warner Bros peut choisir de fermer les yeux un temps, avant de frapper fort.
On ne peut jamais vraiment prédire quand ni pourquoi un établissement sera ciblé par Warner Bros. ; quand est-ce que le Studio estime que la limite a été franchie ? Ceux qui se lancent dans l’aventure ont donc une épée de Damoclès permanente au-dessus de leur commerce, et le géant de l’entertainement semble vouloir le rappeler de plus en plus régulièrement.

Sources : Asiaone

PS :

Vous avez aimé cet article ? Vous pouvez soutenir financièrement la Gazette et ses projets sur Tipeee !



[1De vrais fans auraient parlé de La salade magique du Professeur Chourave... DUH


Mots-clef de l'article :

Copyright © 2000-2017 La Gazette du Sorcier
Les documents du site sont placés sous licence Creative Commons (by-nd-nc).
Anciennement www.chez.com/harrypotter
Anciennement www.aidepc.net/harrypotter

La Gazette du Sorcier est auditée par :