Service des Transmissions Magiques Encyclopédie
Interviews
Gazette
La Gazette du Sorcier
Forum A propos Exclusif A la une Equipe Blog
5 Noises

Pottermore a engrangé 31 millions £ l’an dernier

3 février 2020

Pottermore n’était pas qu’un site. C’est également une maison d’édition, Pottermore Publishing, qui détient les droits sur tous les e-books et sur certains audiolivres liés à l’univers de Harry Potter. Le site a cessé d’exister courant 2019, mais l’éditeur poursuit son activité ; il est donc intéressant de se pencher sur sa santé financière et voir si la disparition du site aura un impact sur le chiffre d’affaire et sur le bénéfice de l’entreprise.

Pour l’année fiscale 2017-2018, Pottermore avait déclaré un chiffre d’affaire de 33 millions £, une baisse déjà notable par rapport à 2016-2017 et ses 40 millions. L’année de mars 2018 à mars 2019 devait bénéficier de nouvelles sorties, notamment avec le livre scénario du film Les Crimes de Grindelwald. Cependant, ce sont finalement 31,5 millions £ qui ont été amassés, une nouvelle baisse par rapport à l’année précédente.

Le directeur, Neil Blair, également agent littéraire de J.K. Rowling, a malgré tout parlé d’une bonne année, avec un résultat correspondant aux attentes. Il représente tout de même un profit de 6,9 millions £ avant taxation. L’éditeur a ainsi pu compter sur des ventes soutenues par les 20 ans de la saga aux États-Unis, et espère poursuivre sur cette voie avec les célébrations qui se multiplient à travers le monde, en s’ouvrant à de nouveaux territoires.

Les 4 ebooks sur l’histoire de la magie (qui n’ont pas été écrits pas J.K. Rowling) ont apporté un peu de nouveauté au catalogue de l’éditeur, mais ce sont surtout les audiobooks qui cartonnent ! Pottermore rappelle ainsi que les livres audio, en plus d’être populaires aux États-Unis et Royaume-Uni, rencontrent un énorme succès à travers le monde : par exemple, les 10 livres audios les plus populaires en Finlande sont tous des Harry Potter ! (Comment est-ce possible ? L’explication est ICI)

Pottermore Publishing ayant abandonné la vente de posters originaux et se trouvant désormais dépourvu de site propre, devenu WizardingWorld.com en partenariat avec Warner Bros., l’évolution de son chiffre d’affaire est une inconnue. Quoi qu’il en soit, l’année n’aura pas été mauvaise pour le Wizarding World et sa créatrice, J.K. Rowling, qui est redevenue l’auteur.ice la mieux payée au monde fin 2019 (92 millions $) selon Forbes.

Neil Blair a par ailleurs indiqué que “les transactions pour l’année fiscale 2019-2020, qui s’achève le 31 mars, restent cohérentes avec nos projections. [...] je m’attends à un bon résultat cette année encore. Notre partenariat avec Warner Bros évolue bien, et je suis convaincu que le Wizarding World Digital va renforcer l’engagement des fans”.

JPEG - 179.4 ko

Bien sûr, une ouverture du programme Wizarding World Gold et une application disponible dans d’autres pays que les États-Unis, le Royaume-Uni et l’Australie serait déjà un premier pas.
Pour rappel, l’inscription à ce fanclub premium payant comprend un accès aux e-books de la saga pendant un an, accès sur lequel Pottermore touche des droits.

Rendez-vous en janvier 2021, pour découvrir si cette nouvelle stratégie d’abonnement portera ses fruits !

Source : The Bookseller


Mots-clef de l'article :

Copyright © 2000-2017 La Gazette du Sorcier
Les documents du site sont placés sous licence Creative Commons (by-nd-nc).
Anciennement www.chez.com/harrypotter
Anciennement www.aidepc.net/harrypotter

La Gazette du Sorcier est auditée par :