Service des Transmissions Magiques Encyclopédie
Interviews
Gazette
La Gazette du Sorcier
Forum A propos Exclusif A la une Equipe Blog
5 Noises

PotterAfter : Kingdom Hearts

24 juin 2019

Kingdom Hearts est une série de jeux-vidéos dont le premier épisode remonte à 2002, sur Playstation 2. Elle s’est faite connaître pour être le cross-over improbable entre deux licences que rien n’aurait pu rapprocher : Disney, et Final Fantasy (série de jeux-vidéos pour ceux et celles qui l’ignoreraient). Les gros fans de la saga vous pomperont sans doute l’air en vous racontant que cette série est née d’une conversation dans un ascenseur entre deux employés assez hauts placés de Disney et Square-Soft, les deux compagnies ayant eu des bâtiments voisins il fut un temps au Japon.

JPEG - 162.4 ko

Mais que peut bien raconter cette histoire, vraisemblablement abracadabrante ? Eh bien elle narre au début les aventures d’un héros original créé pour l’occasion : Sora. Ce jeune garçon de 14 ans vit sur un archipel avec Riku, d’un an plus âgé que lui et son grand rival, et Kairi, une fille qui sert évidemment d’intérêt amoureux aux deux garçons. Nos 3 protagonistes ne rêvent que d’une chose : s’enfuir de ce trou paumé ! Pour ce faire, ils construisent un radeau avec l’intention de partir sur l’océan.

JPEG - 15.4 ko

Parallèlement, dans le château Disney, le roi Mickey a disparu. Donald et Dingo (respectivement un magicien et un paladin) partent à sa recherche. Bien sûr, c’est pile à ce moment là que Sora et ses amis prévoient de quitter l’île, et se donnent rendez-vous le lendemain matin de bonne heure. Sauf que bien sûr rien ne va se passer comme prévu, et pendant la nuit des monstres en forme d’ombres attaquent l’île, et Sora devient le maître d’une arme légendaire et elle aussi improbable : une clé géante. Cependant malgré tous ses efforts, son monde est aspiré dans un grand trou noir.

Sora, séparé de ses amis, réapparaît dans un autre monde, où la force des événements le fera rencontrer et faire équipe avec Donald et Dingo, et cette joyeuse troupe se rendra dans différents monde, qui correspondent à des dessins animés Disney, à la recherche de leurs amis.

GIF - 306.7 ko

Bien entendu l’intrigue s’est complexifiée au fil des épisodes, ajoutant plus de personnages, d’intrigues et de rebondissements et autres retournements de situation. Le tout dans une ambiance très japonaise et assez manga je dois dire.

Au delà du fait que dans les deux séries il y a de la magie, il existe d’autres points qui je suis sûr plairont à des Potterheads.

JPEG - 47.5 ko

Déjà c’est une série au départ très centrée sur le monde de l’enfance, avec la nostalgie des films Disney, et une intrigue qui a l’air au départ simpliste et fait penser à des histoires destinées à la jeunesse : les gentils héros combattent des méchants vilains qui sont du côté des Ténèbres, et finissent par triompher (en partie). Puis au fur et à mesure, le blanc et le noir se mélangent, du gris s’ajoute aussi... Et ça devient un peu plus sérieux et il faut se concentrer. Comme Harry Potter !

Ensuite, c’est une vieille série. Tout comme avec Harry Potter, une génération de joueurs ont grandi avec, attendant avec impatience l’épisode suivant... qui mettait de plus en plus de temps à arriver...
Pour ma part, j’ai grandi avec Kingdom Hearts comme j’ai grandi avec Harry Potter. L’ayant découvert vers mes 10 ans, le dernier épisode vient de sortir en début d’année, alors que j’approche de mes 26 ans !

Kingdom Hearts, ce n’est pas que des personnages de Disney ou de Final Fantasy : c’est progressivement de plus en plus de personnages originaux, qui ont fini par supplanter tous les autres. Même s’ils s’approchent pour certain des archétypes de personnages (surtout de mangas), nul doute que dans le grand panel de personnages certains sauront vous toucher comme l’ont fait des personnages de Harry Potter.

JPEG - 15.9 ko

Enfin, il serait dommage de ne pas citer la bande-originale de la saga, dont la plupart des thèmes sont originaux, qui sont très très nombreux, et ont un côté très magique et proche des émotions. Certains thèmes tristes rappelleront des musiques des films du sorcier à lunettes.

C’était la liste des points positifs des deux séries, maintenant passons aux points communs... négatifs.

JPEG - 42 ko

En premier lieu, il faut absolument citer la complexité incroyable de l’intrigue quand un néophyte veut se lancer dans cette série. Les livres Harry Potter parvenaient à rester accessible peu importe le tome par lequel on commençait, les films un peu moins, mais avec la nouvelle saga des Animaux Fantastiques là c’est mission impossible !
Pour revenir à Kingdom Hearts, bien qu’il n’y ait en théorie que trois épisodes principaux (le dernier étant donc sorti fin janvier 2019), il y a multitude de ce qu’on pourrait qualifier de spin-off et tous, oui tous sont important pour comprendre ce qu’il se passe dans les épisodes sortis après ! Faute de quoi le joueur lambda passera son temps à se dire « mais c’est qui ça ? Et de quoi ils parlent là ?... ».

Cet élément peut être vraiment rédhibitoire pour quelqu’un qui voudrait essayer la série (mais fort heureusement des rééditions sur consoles new-gen permettent de palier en partie à ce défaut).

PNG - 71.8 ko

En restant sur la complexité, suis-je le seul à penser que Rowling est en train d’ajouter des nouveaux concepts dont on pourrait se passer et des sous-intrigues avec sa nouvelle série cinématographique ? Kingdom Hearts, c’est à peu près pareil. Chaque épisode amène son lot de nouveaux éléments, une couche supplémentaire qui est censée tenir sur les bases du précédent, et former un tout qui devrait être cohérent. Les derniers épisodes de la série vidéoludique introduisent des éléments dont elle avait désespérément besoin, comme des voyages dans le temps, des mondes faits de données informatiques, et des prophéties.

Entre nous, c’est vraiment le genre de séries où on peut dire que c’était mieux au début, quand c’était simple et compréhensible, et que l’auteur ne s’embrouillait pas les pinceaux. Mais, à la défense du scénariste de Kingdom Hearts, il arrive à complexifier mais n’a pour l’instant jamais fait de grosse incohérence, il arrive toujours à faire une pirouette scénaristique pour dire que « oui mais en fait non », même si c’est vrai que c’est de plus en plus gros.
Cette vidéo parodique montre un peu ce qu’à mon avis il se passe chez le scénariste de Kingdom Hearts, à mon avis avec Rowling et l’équipe des Animaux Fantastiques c’est un peu pareil : https://www.youtube.com/watch?v=9iRlsYwRtJ4

Voilà, c’est un peu curieux de conseiller cette série qui a plus de 15 ans, mais je la recommande si vous aimez la fantasy, les Disney, la fiction japonaise ou tout simplement une des séries de RPG japonais les plus marquantes et à connaître !

PS :

Vous avez aimé cet article ? Vous pouvez soutenir financièrement la Gazette et ses projets sur Tipeee !


Copyright © 2000-2017 La Gazette du Sorcier
Les documents du site sont placés sous licence Creative Commons (by-nd-nc).
Anciennement www.chez.com/harrypotter
Anciennement www.aidepc.net/harrypotter

La Gazette du Sorcier est auditée par :