Service des Transmissions Magiques Encyclopédie
Interviews
Gazette
La Gazette du Sorcier
Forum A propos Exclusif A la une Equipe Blog
5 Noises

Les Archives de la Magie : les 5 plus belles répliques

7 janvier 2019

JPEG - 196.2 ko

Avec la sortie du film Les Crimes de Grindelwald, de nombreux livres dérivés permettant aux fans d’explorer les coulisses du film ont inondé le marché. Parmi eux, Les Archives de la Magie aux éditions HarperCollins, avec une mise en page de MinaLima, les graphistes du film, était particulièrement attendu.

Héritier du livre La Valise des créatures, consacré au premier film, la série est principalement connue pour les goodies qu’elle contient, répliques d’accessoires du film et de certains éléments de décor. Nous vous proposons notre top 5 de “paperprops” proposées dans le livre.

5. La carte de visite de Nicolas Flamel

JPEG - 1.2 Mo
Elle est petite, mais sa rigidité et ses décorations dorées lui confère un réalisme indéniable. En la prenant en main, on a presque le sentiment que Dumbledore vient de nous confier une mission... surtout, elle est un premier indicateur de la tendance qui viendra se confirmer par la suite : les répliques sont beaucoup plus travaillées dans ce livres que dans de précédents livres comparables.

4. La carte postale de Paris

JPEG - 1023.5 ko
Les fans en ont été privés dans le film, puisque c’est un autre design qui a finalement été choisi, mais il peuvent maintenant profiter de cette carte postale comme si elle leur avait été adressée. L’écriture de Tina au dos en fait une réplique complète et fort authentique.

3. Les documents officiels de Newt

JPEG - 1.1 Mo
JPEG - 1.2 Mo
La carte d’identité du magizoologiste s’ouvre en trois volets. Elle paraît très simple, a priori, en papier plutôt fin, mais la dorure sur la couverture lui donne bien plus de cachet qu’une simple copie. A l’intérieur, la photo d’identité holographique de Newt est un détail qualitatif de plus.

2. Le magazine Spellbound

JPEG - 1.4 Mo
JPEG - 1.7 Mo
Source du “conflit” entre Tina et Newt, le magazine people sorcier Spellbound n’est pas qu’une simple couverture : les lecteurs pourront consulter l’intégralité de l’article sur les (prétendues) fiançailles de Newt et Leta ! En plus de pouvoir admirer les titres racoleurs en couverture, dont un concernant la fameuse sorcière rousse, et les publicités magiques américaines en quatrième de couverture, reprises du premier film, les fans trouveront une plume digne de Rita Skeeter interrompue d’un clin d’œil méta-explicatif très amusant.

1. La page consacrée à la presse magique

JPEG - 1.1 Mo
JPEG - 1.2 Mo
JPEG - 1.3 Mo
Pas de doute, les équipes de MinaLima adorent créer les journaux du monde magique, ils nous l’ont régulièrement répété, et ça se sent dans cette section qui nous permet de découvrir 6 pages de gros titres issus de la Gazette du Sorcier, du New York Ghost et du Cri de la gargouille ! Cette réplique est sans conteste notre préférée car, bien qu’elle ne soit pas “à l’identique”, parcourir les publicité sorcières et les articles plus farfelus les uns que les autres, bourrés de références et de clins d’œil, est un pur bonheur !

Bonus : le certificat d’adoption de Credence

JPEG - 1.6 Mo

Non, on ne trouve pas que cette réplique soit de grande qualité... mais nous voulions l’inclure pour son intérêt dans le débat sur le canon de la saga. En effet, on peut clairement y lire la date de naissance et la date d’adoption de Credence (1904 et 1905) ; mais le texte du film indique que Credence était déjà vivant en 1901 ! C’est donc, comme la fiole de polynectar de Graves, un élément intriguant : la date a-t-elle été changée en cours de route (comme la carte postale) ? Des informations contradictoires ont-elles été communiquée ? Qui faut-il croire ? Qu’est-ce que l’univers ? Le cosmos est-il une métaphore élaborée ? ... de nombreuses questions auxquelles ce livre n’apporte pas de réponse.

Une évolution sur le fond

Nous ne pouvons pas clore cet article sans souligner ce qui nous paraît être une évolution notable en matière de contenu : plutôt que de dévoiler les coulisses des films, comme c’était généralement le cas jusqu’à présent, les textes expliquent de plus en plus le film lui-même.

C’est le résultat d’un film gruyère, dont il faut combler les trous ; d’une volonté de mieux contrôler la conversation autour de l’univers potterien ; mais aussi de changements opérés en dernière minutes sur le montage qui ne peuvent pas trouver écho dans le livre, finalisé des semaines, voire des mois auparavant. Contrairement à La Magie des films ou Des Romans à l’écran, ces livres sont rédigés durant le tournage, avant d’avoir une idée précise du produit fini, et cela impacte inévitablement l’objectif et le ton : on a parfois l’impression de lire des explications destinées à une personne qui n’aurait pas vu le film, parce que c’est le cas des auteurs...

JPEG - 1.1 Mo

On note une même difficulté du côté de la traduction, qui rebaptise ainsi le Ministère de la magie britannique “Ministère des affaires magiques”, dénomination française de l’institution, ce qui crée un contresens, notamment lorsque le producteur de la saga affirme que les fans “sont déjà familiers avec le lieu”.

Cette perte sur le fond se voit compensée par des artefacts de plus haute qualité, et n’est plus tellement gênante dans la mesure où le livre devient plus un objet de collection qu’une source d’information, il faut simplement en être conscient à l’avenir, car la tendance ne risque pas de s’inverser.

Bonne découverte !

Vous pouvez commander Les Archives de la Magie, aux éditions HarperCollins
En Français En Anglais
FNAC
Amazon
Amazon

Ou dans votre librairie préférée !

Merci à HarperCollins de nous avoir fait parvenir cet ouvrage.

PS :

Vous avez aimé cet article ? Vous pouvez soutenir financièrement la Gazette et ses projets sur Tipeee !


Mots-clef de l'article :

Copyright © 2000-2017 La Gazette du Sorcier
Les documents du site sont placés sous licence Creative Commons (by-nd-nc).
Anciennement www.chez.com/harrypotter
Anciennement www.aidepc.net/harrypotter

La Gazette du Sorcier est auditée par :