Service des Transmissions Magiques Encyclopédie
Interviews
Gazette
La Gazette du Sorcier
Forum A propos Exclusif A la une Equipe Blog
5 Noises

Le Wizarding World Digital pris à partie de la géopolitique chinoise

8 août 2019

Parfois, les luttes géopolitiques sont plus fortes qu’une passion commune. Le site officiel de l’univers de Harry Potter, le Wizarding World Digital qui va peu à peu remplacer Pottermore, s’est trouvé pris à partie par des fans taïwanais et chinois.

JPEG - 15.6 ko

En s’inscrivant sur le site lors de son lancement, une étudiante taïwanaise avait constaté que Taïwan était répertorié comme une “province chinoise” alors que Hong Kong et Macao étaient listés comme des états indépendants. Elle a donc protesté auprès des gestionnaires du site (sans savoir que d’autres fans avaient fait de même) pour que Taïwan soit listé comme un pays à part entière et a eu gain de cause... brièvement.

En effet, le changement de statut a été relayé par la presse régionale, puis repris par un média gouvernemental chinois. Des fans chinois se sont alors mobilisés à leur tour, exigeant que Pottermore et le Wizarding World "rendent Taïwan à la Chine", en menaçant de boycotter les produits liés à l’univers si la correction n’était pas faite. Le parc Universal de Beijing ouvrira bientôt, avec sa zone Wizarding World of Harry Potter, et les futurs visiteurs menaçaient de ne pas s’y rendre. Résultat, quelques jours plus tard, l’option “Taïwan” du site était devenue “Taïwan, Chine”.

PNG - 48.4 ko

Taïwan, se revendique de la Chine unifiée mais refuse l’autorité de la République Populaire de Chine, jugée illégitime. Le territoire, aussi connu sous le nom de République de Chine, bénéficie d’une autonomie presque totale, avec ses propres institutions et argent mais n’a jamais pour autant déclaré son indépendance. Un gouvernement à tendance indépendantiste y a cependant remporté l’élection présidentielle de 2016.

Taïwan n’a pas non plus le même statut que Hong Kong et Macao, qui bénéficient du titre de Région Administrative Spéciale. Le gouvernement taïwanais avait décliné ce statut car il l’aurait privé de certaines compétences dont il dispose actuellement de facto, et aurait poussé à reconnaître la République Populaire de Chine comme "la vraie Chine". Début 2019, le Secrétaire général du Parti communiste chinois, Xi Jinping, déclarait que la RPC n’excluait pas “le recours à la force” pour assoir son autorité sur le territoire.

C’est donc une situation politique extrêmement complexe et tendue qui s’est jouée là, par Wizarding World interposé. Harry Potter n’est cependant pas la première cible de ce bras-de-fer, puisque de nombreuses entreprises, dont des compagnies aériennes, ont été poussées à indiquer l’appartenance de Taïwan à la Chine sur leur site Internet ces dernières années.

La Chine entretient une relation très particulière avec la saga, comme symbole de la culture occidentale. Bien que tous les films Harry Potter y aient été diffusés et que 200 millions de tomes y auraient été vendus, le marché chinois est extrêmement contrôlé. Le Président Hu Jintao avait d’ailleurs estimé en 2012 que la forte présence de Harry Potter en Chine était un problème.

South China Morning Post via Harry Latino


Mots-clef de l'article :

Copyright © 2000-2017 La Gazette du Sorcier
Les documents du site sont placés sous licence Creative Commons (by-nd-nc).
Anciennement www.chez.com/harrypotter
Anciennement www.aidepc.net/harrypotter

La Gazette du Sorcier est auditée par :