Service des Transmissions Magiques Encyclopédie
Interviews
Gazette
La Gazette du Sorcier
Forum A propos Exclusif A la une Equipe Blog
5 Noises

Harry Potter et l’Ordre du Phénix, un livre qui rebute les lecteurs britanniques

18 avril 2018

Une étude menée par la Reading Agency, au Royaume-Uni, a mis en lumière a difficulté que rencontrent les britanniques à finir les livres dont ils ont entamé la lecture. Plus de la moitié des personnes interrogées (54%) explique être régulièrement coincée sur un livre qui ne les enthousiasme pas pendant parfois près de trois mois !

JPEG - 108 ko

Dans le trio de tête des livres entamés mais dont la lecture n’est jamais achevée, on retrouve “Harry Potter et l’Ordre du Phénix”, derrière “Le Seigneur des Anneaux : La Communauté de l’Anneau” et “Cinquante nuances de gris”. Il ne faut cependant pas confondre ce classement avec un indicateur de la qualité du livre ; il est logique que, plus un livre se vend, plus il y a des chances qu’un grand nombre de lecteurs l’abandonne en cours de route.

Suite à cette étude, la Reading Agency encourage les lecteurs à ne surtout pas s’obstiner, car de nombreux lecteurs ont du mal à se plonger dans un nouveau roman après avoir achevé une lecture qui leur a déplu. Peut-être les 22% des participants affirmant qu’il ne faut jamais abandonner une lecture et s’accrocher à tout prix entendront-ils cet appel.

Sue Wilkinson, de The Reading Agency, rappelle que “la lecture peut avoir un impact extrêmement bénéfique ; elle développe l’empathie et nous permet de comprendre le monde qui nous entoure”. 49% des britanniques seraient d’accord avec cette affirmation, mais 65% des lecteurs cherchent au contraire à s’évader et oublier les difficulté du monde réel ou la politique ; ce qui génère parfois des tension avec ceux qui se servent des livres pour décortiquer le climat social actuel. Plus de la moitié des britanniques interrogés (55%) ne souhaite ainsi pas lire de livres qui, selon eux, les rendrait triste et se refuse donc l’accès à certains romans.

On notera que le cinquième tome de la saga Harry Potter est l’un des plus engagés politiquement. On y découvre le Ministère de la Magie, le corruption de la presse, la propagande, l’Ordre du Phénix et l’Armée de Dumbledore (qui ont inspiré, dans le monde réel, la Harry Potter Alliance). Ces éléments combinés à sa taille, à son climat pesant et aux difficultés personnelles rencontrées par le personnage principal en font facilement l’un des tomes les plus décourageant de la saga.

Merci Harry Latino


Mots-clef de l'article :

Copyright © 2000-2017 La Gazette du Sorcier
Les documents du site sont placés sous licence Creative Commons (by-nd-nc).
Anciennement www.chez.com/harrypotter
Anciennement www.aidepc.net/harrypotter

La Gazette du Sorcier est auditée par :