Service des Transmissions Magiques Encyclopédie
Interviews
Gazette
La Gazette du Sorcier
Forum A propos Exclusif A la une Equipe Blog
5 Noises

European Quidditch Cup 2019, un événement à ne pas manquer !

6 avril 2019

C’est en Belgique, à côté de la frontière française, à Harelbeke que se tiendra l’European Quidditch Cup D1 2019 les 11 et 12 mai prochains ! Comme nous l’avions déjà mentionné il y a quelques mois, c’est la première fois que la coupe d’Europe est divisée en deux divisions. C’est donc l’événement le plus compétitif du quidditch européen jamais organisé !
Toutes les équipes participantes sont désormais connues, et le tirage des phases de groupe ont eu lieu, il est temps de passer aux analyses.

Avant que la compétition ne commence, si vous avez besoin d’un petit rappel des règles du quidditch, vous en retrouverez le résumé ICI !

PNG - 579.3 ko

La France et la Belgique au sommet de la compétition

On ne va pas refaire le dessin chaque année, si deux équipes partent favorites dans cette compétition, ce sont bien les Titans Paris et Anvers Quidditch Club. Les premiers ont déjà remporté la compétition 3 fois en 4 participations, et les seconds complètent le tableau avec le titre manquant aux parisiens il y a 2 ans et 2 secondes places. Ils sont d’ailleurs respectivement champions et vices-champions en titre.

Les deux nations ont, de plus, la chance de se retrouver presque à domicile pour l’événement, puisque le terrain est situé à la frontière entre les deux pays. On peut également évoquer les Paris Frog et les Ghent Gargoyles, sur lesquelles nous nous attarderons plus tard. Mais elles ne seront évidemment pas les seules à prétendre au titre !

Au niveau de la Grande-Bretagne, le danger viendra évidemment des Velociraptors, qui ont remporté le tournoi de qualification. Ces derniers ont toujours été redoutés sur le sol européen depuis leur création, mais n’ont jamais réussi à briller et s’imposer à l’EQC. 6e il y a 2 ans alors qu’on les annonçait déjà champions, 4e l’année passée, ils auront à cœur de faire mieux cette fois-ci et d’arriver au minimum en finale. Les Werewolves de Londres ont déçu l’année passée en arrivant à peine à pénétrer le top 10, mais il ne faut pas oublier qu’ils étaient médaillés de bronze en 2017 ! Champions de la Coupe du Sud en Angleterre, et finalistes des qualifications nationales, on est loin de pouvoir les mettre de côté.

PNG - 257.4 ko

La Turquie aussi pourrait mettre des bâtons dans les roues des équipes favorites, notamment les METU Unicorns qui ont occupé le podium européen sur les 3 dernières éditions [1]. Pour la première fois, 4 équipes turques feront le déplacement. Les Honeybees, absents l’année dernière et seulement 20e il y a deux ans, voudront prouver qu’ils ont leur place dans le top, au même titre que les Hippogriffs qui étaient passés de la 24e place à la 5e entre 2017 et 2018. Il faudra compter sur leur présence !

En Allemagne, après leur super performance lors de l’édition 2018 avec leur 8e place, les Münchner Wolpertinger se sont imposés face à Darmstadt en finale du tournoi de qualification nationale ! Si leur tirage plus accessible avait facilité leur parcours l’année passée, leur affrontement contre les Titans en quart de finale n’avait laissé aucun doute. Ils voudront montrer que leur niveau a encore augmenté ; comme celui de toutes les équipes allemandes qui évolue chaque année ! On retrouvera donc également Darmstadt, top 12 en 2018, Rheinos Bonn, 18e en 2018, et les nouveaux venus dans la compétition, Rurh Phoenix.

Sans oublier les équipes norvégiennes, italiennes, espagnoles et catalanes, qui partent néanmoins outsiders dans la compétition.

Le tirage des poules et nos pronostics

PNG - 140.1 ko

Poule A : Werewolves of London 1 / NTUI Rumpledunk / Lille Black Snitches / Rurh Pheonix
Les Werewolves partent largement favoris de la poule, après leur première place dans le championnat du Sud de l’Angleterre et la finale disputée contre les Velociraptors dans le tournoi de qualification national. Il sera très intéressant d’assister à leur choc contre NTUI Rumpledunk puisqu’ils avaient fini à la même place l’an dernier (9e et 10e de la compétition) et s’étaient déjà affrontés en petite finale en 2017 (3e et 4e de la compétition).

Les Rurh Pheonix pourront être la surprise de ce groupe. L’équipe allemande, vainqueur de Bonn en petite finale de leur tournoi de qualification, a les capacités de viser le top 16 de la compétition. Mais ils devront pour ça faire leurs preuves lors d’une des deux grosses rencontres de la poule.

Les Lillois jouent presque à domicile, mais il est évident qu’il sera compliqué pour les 6e et derniers qualifiés de France de se mesurer au reste du groupe. L’année dernière, ils n’avait pas pu faire mieux que le top 28.

Poule B : METU Unicorns / Ghent Gargoyles 1 / Oxford Mammoths / Dementores Quidditch Team
METU Unicorns ne laissera sans doute pas filer la première place du groupe, au vu de leur avantage physique et de leur expérience du tournoi. Mais ils devront tout de même se méfier de l’équipe gantoise, régionale de l’édition ! Pour leurs retours sur le plan européen l’année dernière, les Gargoyles avaient impressionné malgré des matchs difficiles contre les METU Unicorns justement dès l’entame de la compétition, et les Velociraptors dès les huitièmes de finale. Cette année, leur jeu a encore fortement progressé ; ils ont survolé les qualifications belges sans rencontrer de problème, ont obtenu la médaille d’argent de la Coupe de Belgique le 16 mars dernier, et sont largement favoris pour la seconde place de la ligue nationale [2].

Les équipes britanniques ont un très bon niveau, mais souvent sur-évalué par rapport aux équipes du continent (avec comme parfait exemple la désillusion des Velociraptors en 2017) et les Mammoths ne sont que les 6e (et derniers) qualifiés anglais. Il faudra donc s’en méfier, bien évidemment, mais ils ne devraient pas interférer dans la lutte pour les 2 premières places du groupe.

Les Dementores n’avaient pu atteindre que le top 24 l’année dernière. S’ils ont progressé depuis et ont réussi à subtiliser la seconde place qualificative espagnole aux Lumos Compostela, ça ne sera sans doute pas suffisant pour créer la surprise.

Poule C : Münchner Wolpertinger / Lyon Crookshanks / Glasgow Grim Reapers / Liège Leviathans A
C’est très certainement la poule la plus ouverte de la compétition !

Les Wolpertinger partent tout de même favoris, avec leur 8e place européenne la saison dernière et leur première place aux qualifications allemandes ! Ce sera l’équipe à battre de ce groupe.
L’équipe de Glasgow a perdu en petite finale des qualifications anglaises, mais elle est donc bien arrivée jusque-là. Pas d’historique européen pour ces joueurs, ils seront néanmoins bien présents !

Mais les équipes françaises et belges auront leur mot à dire ! Lyon a fini première au tournoi de qualification français, et ce n’est pas surprenant. Présente régulièrement en coupe d’Europe, elle a atteint le top 16 lors des deux dernières éditions.
L’équipe de Liège a terminé seconde de l’EQCQ belge et est en tête de la ligue belge actuellement (avec un match de plus joué et avant d’affronter Anvers et Gand en toute fin de saison). Ils avaient été impressionnants en 2017 en sortant premiers de leur groupe contre toutes les attentes, mais n’avaient pas su gérer leur effort physiquement pour le reste du tournoi. Ils finissent 4e à la Coupe de Belgique et partent ici outsiders, mais pourraient totalement réussir le même exploit qu’il y a deux ans.

Poule D : Velociraptors / Madrid Lynx / Olympiens Paris / ITÜ Honeybees
Les champions anglais partent largement favoris sur la poule !

Difficile de se prononcer sur l’équipe madrilène, qui n’a jamais participé à l’EQC jusqu’à présent, mais a remporté les qualifications espagnoles devant les habitués de l’événement (Lumos Compostela et Dementores Quidditch Team). Ils pourraient donc créer la surprise, mais ne pourront, à mon avis, pas viser plus haut que la seconde place du groupe.

Les Honeybees reviennent après un an d’absence. 13e en 2016, 20e en 2017 et absents en 2018, on ne peut pas dire qu’ils aient marqué la compétition de leur présence. Derniers qualifiés turques, ils ne devraient pas se qualifier à la suite de la compétition.

Les Olympiens n’ont donc pas hérité d’un tirage facile, après tout, y en a-t-il vraiment ? Cinquièmes et avant-derniers qualifiés français, malgré leur domination sur la Ligue de l’Ouest française, ils ne devraient pas pouvoir atteindre la suite de la compétition.

Poule E : Titans Paris / Virtute Romana / London Unspeakables / Hacettepe Quidditch
Contrairement à leur seconde équipe, les Titans Paris n’ont pas de raison de s’inquiéter de leur poule. Les champions italiens stagnent dans les environs de la 10e place depuis 2016, s’ils conservent un niveau plus qu’impressionnant, ils ne devraient pas représenter un danger pour l’équipe française et championne européenne en titre.

Cinquièmes qualifiés anglais, l’équipe londonienne ne représente pas un grand danger dans le groupe, contrairement aux turques d’Hacettepe qui n’ont jamais évolués au niveau européen et peuvent donc jouer la carte de la surprise. Mais, comme les Honeybees, ils ne devraient pas atteindre les deux premières places du groupe.

Poule F : OOTÜ Hippogriffs / OSI Vikings / Toulouse Muggle Quidditch / Hinkypunks Bologna
Cinquièmes l’an dernier, les Hippogriffs sont les grands favoris de leur poule qui semble très accessible pour eux.

L’équipe norvégienne devrait s’assurer la seconde place grâce, notamment, à leur expérience de la compétition. 17 en 2017 et 16e en 2018, ils auront à cœur de se qualifier au minimum dans le top 16.

Toulouse retrouve la compétition européenne pour la première fois depuis leur 37e place en 2016... et leur participation à la toute première édition de 2012 qui n’avait d’européenne que le nom. C’est donc un grand retour français dans la compétition, avec la quatrième place qualificative nationale ! Ils ne devraient pourtant rien pouvoir faire contre les deux favoris, et joueront très certainement la troisième place face à l’équipe de Bologne.

Poule G : Paris Frog / Darmstadt Athenas / Antwerp B / Sagene IF
6e en 2018 et 7e en 2017, les grenouilles parisiennes sont habituées aux grands résultats européens ! Pas toujours chanceux sur leur parcours, ils ne devraient ici pas rencontrer de grandes difficultés pour se qualifier à la suite de la compétition.

Ils devront tout de même se méfier de l’équipe allemande de Darmstadt, deuxième équipe qualifiée en Allemagne et équipe du top 12 européen depuis 2 ans, et même déjà 15e en 2016 ! Au coude à coude face à Münchner Wolpertinger en finale de la coupe qualificative allemande, 100 - 100 avant que le vif ne soit attrapé, leur niveau est donc très similaire.

Anvers B a créé la surprise en se qualifiant devant les Qwaffles lors du tournoi de qualification belge, avec de très bons joueurs et un style de jeu inspiré de leur équipe A. Néanmoins, ils n’ont pas pu réitérer l’exploit lors de la Coupe de Belgique plus récente, et n’ont pas atteint le top 4 belge, éliminés dans les poules par l’équipe bruxelloise.
Les autres équipes ne sont tout de même pas à l’abri d’une bonne journée anversoise, et, avec leurs joueurs en pleine forme, ils pourraient espérer la seconde place du groupe.

Poule H : Antwerp A / London QC / Rheinos Bonn / Barcelona Eagles
Les vices-champions en titre, champions de Belgique et médaillés d’or à la Coupe de Belgique, ne devraient pas rencontrer de difficultés pour la première place du groupe.

Ils seront confrontés au 3e des qualifications anglaises, qui pourraient tout de même fatiguer les anversois avant la suite de la compétition ; et au 4e des qualifications allemandes, un bon morceau, 18e l’année dernière. Mais pas de quoi affoler le jeu construit anversois !

Les Barcelona Eagles occupent le top 20 depuis 3 ans (18e, 18e et 20e) et ne devraient constituer une menace pour aucune autre équipe du groupe.

Tous ces pronostics ne reflètent que l’opinion du rédacteur. Impliqué dans le quidditch belge et ayant suivi les gros événements européens et mondiaux récents, il ne connait pas chaque équipe individuellement et ne peut pas certifier son expertise.

La deuxième division en bref

PNG - 209.1 ko

La deuxième division de l’événement se déroulera à Varsovie les 13 et 14 avril prochains. 16 équipes européennes se disputeront le classement... et l’accès à la division 1 dès la prochaine saison ! Aucune équipe française ni belge n’y participera, mais, si l’événement se concentre sur les nations émergentes, quelques beaux noms habitués de la compétition seront de la partie. On peut notamment évoquer les Vienna Vanguards (AUT) et les Dublin Draíochta Dragons (IRL), qui avaient atteint le top 24 en 2018.

Bien qu’elles n’occupent que les 5e à 8e places lors de leur coupe de qualification nationale, les 4 équipes allemandes envoyées en seconde division ont de bonnes chances de faire leur place dans le classement final. Pour rappel, les Three Rivers Passau qui s’était imposés en finale de la Lower Bracket il y a un an ne sont même pas qualifiés cette année ! Ils ont été éliminés des qualifications par les Looping Lux Leipzig après un double-overtime lors d’un match très serré.

Il faudra également regarder du côté des équipes anglaises qualifiées. Aux 7e et 8e places de leur tournoi de qualification national, Liverpool et Southampton ont été moins bons que les Werewolves ou les Velociraptors, simplement deux équipes du top 10 européen la saison dernière. Southampton Quidditch Club s’était classé 7e européen l’année passée, autant dire qu’il faudra compter sur eux lors de cette seconde division.

Enfin, nous retrouverons une équipe suisse, espagnole, slovaque, tchèque, néerlandaise, suédoise et danoise... sans oublier les Wroclaw Wanderers qui joueront à domicile !

Comme pour les éditions précédentes et pour la première division, l’événement sera retransmis en anglais en direct sur la chaîne Youtube de Rurh Pheonix TV.
Les rédacteurs de la Gazette seront également présents lors de la première division pour vous présenter certains matchs en direct et assurer le suivi des scores !

PS :

Vous avez aimé cet article ? Vous pouvez nous aider à couvrir tous ces événements européens en soutenant financièrement la Gazette et ses projets sur Tipeee !



[13e en 2016 et 2018, et 2e en 2017

[2derrière Anvers A, toujours intouchable


Mots-clef de l'article :

Copyright © 2000-2017 La Gazette du Sorcier
Les documents du site sont placés sous licence Creative Commons (by-nd-nc).
Anciennement www.chez.com/harrypotter
Anciennement www.aidepc.net/harrypotter

La Gazette du Sorcier est auditée par :