Service des Transmissions Magiques Encyclopédie
Interviews
Gazette
La Gazette du Sorcier
Forum A propos Exclusif A la une Equipe Blog
5 Noises

Et de deux ! -Interview de John Cleese

13 septembre 2003

On se souvient que Richard Harris avait avoué regretter d’avoir participé à Harry Potter, sa carrière ayant depuis été réduite qu’à cela.

Désormais, c’est John Cleese qui crache dans la soupe :

Une expérience stérile

«  Q : Qu’est ce que cela fait d’être pendu haut et court, pour ’Harry Potter’ ?

R : Faire ce genre de scène avec des effets spéciaux est l’expérience la plus stérile que j’ai connue depuis que je suis acteur. Bien sûr, cela a fait de moi un héros aux yeux de mes petits enfants. Mais le superviseur des effets spéciaux n’avait jamais parlé à un être humain avant. » (Newsweek)

John Cleese, ou plutôt son salaire (300 000 francs pour 3 jours de tournage dans HP1), avait fait scandale à l’époque. Il est fort probable que ce genre d’interview ne fait pas partie du plan marketing de la warner bross.

Comme d’habitude les moldus passent leur temps à se critiquer mutuellement.

l’analyse de notre psychanaliste spécialisé dans l’étude des moldus, guérisseur à Ste Mangouste :

"Sans nul doute , John Cleese est victime du syndrome de Japolus Carmin et est atteint par le S.P.A (symptome de paranoia aigu ) comme nous l’appelons dans notre jargon.
Vient se greffer le syndrome du petit Bonapartacus dont les symptomes sont la mégalomanie et le complexe d’infériorité....

John Cleese est le cas typique du moldu né trop tard dans une époque trop vieille que nous appelons dans notre jargon un romantique.

Pour conclure, John Cleese est un mégalomane bercé par le rêve bonapartien et complexé par son manque de connaissance technique —> John Cleese est un homme politique moldu."

Merci docteur.


Mots-clef de l'article :

Copyright © 2000-2017 La Gazette du Sorcier
Les documents du site sont placés sous licence Creative Commons (by-nd-nc).
Anciennement www.chez.com/harrypotter
Anciennement www.aidepc.net/harrypotter

La Gazette du Sorcier est auditée par :