Service des Transmissions Magiques Encyclopédie
Interviews
Gazette
La Gazette du Sorcier
Forum A propos Exclusif A la une Equipe Blog
5 Noises

Deux nouvelles questions dans la FAQ de J.K. Rowling

13 novembre 2018

Deux nouvelles questions sont apparues sur le site officiel de J.K. Rowling, en rapport avec les Animaux Fantastiques (sans spoilers je vous rassure). Plutôt consacrées à sa vision de la série et sa différence par rapport à un roman, nous vous proposons une traduction de ces deux questions.

JPEG - 241.3 ko

Q : Créez vous autant de détails (que nous ne pouvons pas voir) dans les films des Animaux Fantastiques que dans Harry Potter ?

Comme Warner Bros. avait acheté les droits pour les Animaux Fantastiques il y a quelques temps, je savais qu’ils en feraient peut-être un film, mais les seules discussions que nous avions à ce sujet étaient très vagues. Je me souviens me dire que quoiqu’il en advienne, je devais m’assurer qu’ils feraient Norbert Dragonneau comme il se doit, car bien qu’il soit apparu uniquement sous forme de nom dans les livres Harry Potter, je savais beaucoup de choses sur lui. Il a captivé mon imagination pendant que j’écrivais son petit livre.Je voyais un homme obstinément différent, maladroit avec les gens, complètement perdu avec les humains mais incroyablement doué avec les bêtes.

JPEG - 28.4 ko

Quant à Dumbledore et Grindelwald, j’en savais énormément plus que ce qui avait été dit dans les livres, et c’est ma chance de le dévoiler. Bien sûr, dans un film l’histoire se révèle différemment que dans un roman. Comme les lecteurs le savent, ces deux là ne se sont pas vu depuis un long moment entre leur adolescence et leur affrontement épique en 1945. Cependant nous allons explorer leur histoire dans les films.

Q : De quel genre de bêtes traitons-nous ici, les humains ou les animaux ?

L’idée de bête fonctionne à différents niveaux dans les films. Il y a le sens littéral de créatures non-humaines : certains mignonnes, d’autres terrifiantes, certaines juste étranges. Ensuite il y a le sens métaphorique de la bête en chacun de nous, les émotions crues qu’un génie manipulateur comme Grindelwald sait comment utiliser et exacerber. Nous traitons aussi avec l’idée de personnes bestiales : certains humains sont dépourvus d’humanité. Même quand il y a un grand charisme et de l’intelligence, il peut y avoir un manque cruel de conscience. Enfin j’explore l’idée de créer des bêtes, dans le sens déshumaniser ou altérer nos concitoyens, ce qui est le premier pas vers la cruauté et l’extermination.

JPEG - 27.1 ko

Ainsi nos quatre personnages se promènent dans ce paysage bestial, menés par la figure trébuchante de Norbert Dragonneau, qui aime la pureté de créatures que le monde pourrait qualifier de monstres. Le monde des humains autour de Norbert et ses amis est en train de devenir de plus en plus sombre et complexe, et la chasse originelle de créatures échappées deviendra la chasse pour quelque chose de plus insaisissable et difficile à atteindre : le retour à l’humanité.


Copyright © 2000-2017 La Gazette du Sorcier
Les documents du site sont placés sous licence Creative Commons (by-nd-nc).
Anciennement www.chez.com/harrypotter
Anciennement www.aidepc.net/harrypotter

La Gazette du Sorcier est auditée par :