Service des Transmissions Magiques Encyclopédie
Interviews
Gazette
La Gazette du Sorcier
Forum A propos Exclusif A la une Equipe Blog
5 Noises

Carnet de voyage : la magie a laissé des traces au Québec

12 août 2019

Que vous soyez Québecois.es ou simplement potterheads en voyage à Montréal, vous avez peut-être entendu parler du bar The Lockhart.
Ces dernières années, de nombreuses initiatives estampillées « Harry Potter » ont vu le jour (bars, boutiques), et la plupart surfe sur l’effet de mode et les attentes les plus communes des fans sans vraiment chercher à leur offrir un service de qualité ou quelque chose d’un peu plus original que les simples produits de Warner.
Alors, ce Lockhart, bon plan ou arnaque ? La Gazette s’est rendue sur place.

Un concept original : un bar inspiré d’Harry Potter... débarrassé d’Harry Potter !

JPEG - 196.6 ko

Arrivé.es rue Saint-Denis, nous ouvrons l’œil pour ne pas manquer l’entrée, assez discrète malgré quelques indices à l’extérieur... Saurez-vous repérer Errol ? Passée la porte, nous nous retrouvons dans une entrée sombre, masquée par deux rideaux noirs entre lesquels se profile la silhouette bien connue de Poudlard. Nous restons un instant à contempler le dessin, puis une serveuse vient nous installer et le reste de la salle se dévoile à nous.
Depuis le comptoir, nous pouvons enfin découvrir l’endroit où nous avons mis les pieds. Nous sommes dans un pub branché, aux sièges et banquettes confortables et lumières tamisées. Notre regard est d’abord attiré par le plafond, où un immense dragon nous survole, englobant la salle de ses ailes. Nous pensons au magyar à pointes, à Smaug, Alien ou encore aux extra-terrestres un peu gluants de X Files, mais cette silhouette translucide nous a dans tous les cas plongés dans une immersion totale, et nous avons entamé notre voyage dans un monde fantastique.

JPEG - 106.5 ko

La décoration mélange des produits de collection officiels (Funko, cravates, baguettes warner...) à des apports plus personnels (fanarts aux murs, récupération de vieux livres pour les transformer en grimoire, bougies, etc.). La directrice a voulu un univers magique inspiré d’Harry Potter : le pari est réussi. Les fans ne peuvent que se sentir chez eux, avec les nombreux clins d’œil à la saga (sans glisser une seule fois la tête de Harry, mais en se nourrissant de références plus fines que l’on ne peut attribuer qu’à une lecture assidue des livres...). Mais le bar conviendra tout autant à un ami moldu non-initié, l’atmosphère fantastique relevant d’une sorcellerie générique qui dépasse largement la fanattitude.

PNG - 21.7 ko

L’univers n’est pas sacralisé ni copié... il fait ici l’objet d’une réelle réappropriation, avec des apports de bric et de broc, et une identité d’ensemble qui nous introduit dans une cinquième maison de Poudlard : celle dont la couleur serait le brun, et l’animal le cerf.

Cette identité hybride devrait permettre à chacun d’y trouver son compte... excepté un Dursley, cela va de soi. Une réelle réussite, donc, et l’impression que l’équilibre entre attitude iconoclaste et emprunts malicieux fonctionne ici très bien.

JPEG - 88.2 ko

Est-ce qu’ils ont mis la gloire en bouteille ?

Tout d’abord, notez bien que l’endroit possède une licence de restaurateur. Si vous voulez boire de l’alcool, il va falloir commander à manger... Pas de panique cependant ! La carte des mets est simple, mais il y en a pour tous les goûts (végétarien.ne bienvenu.es !) et toutes les bourses, le prix des plats allant de 7 à 18 dollars canadiens [1] et de 4 à 9 dollars canadiens pour les desserts.
Conseil de nos rédacteurs : ne manquez pas le dessert « chocogrenouille », magnifique réinterprétation de cette friandise sorcière ! (Ne vous fiez pas à la taille, plus petite que celle des studios : elle reste très copieuse ! Elle est aussi plus originale, avec des garnitures de saison proposées.)

JPEG - 106.3 ko

Le clou du spectacle vous attend dans vos verres. Les barmaids ont étudié la mixologie à Poudlard (ou peut être en stage auprès de Mme Rosmerta), et s’appliquent à créer des cocktails équilibrés, goûteux et esthétiques avec ou sans alcool. Vous trouverez l’incontournable Bierre Babeurre, à notre avis moins écœurante que la Bieraubeurre des Studios de Leavesden, mais également une foule d’autres boissons portant des noms se référant plus discrètement à Harry Potter ou au vaste monde de la magie. "Dette à Ludo" ou "Arnold Flambé" y côtoient ainsi la "Poussière de Fée" !

JPEG - 133.6 ko
JPEG - 110.1 ko

Une ambiance chaleureuse

Comme nous vous le disions un peu plus tôt, ce pub rassemble les grands fans comme les moldus... mais l’ambiance reste conviviale entre les deux groupes : le jour de notre visite surprise, les convives fredonnaient en chœur l’air du Seigneur des anneaux ! La musique, un gloubliboulga moldu moderne, se change en mode Harry Potter dès que la patronne claque des doigts avec un jeu de lumière approprié. C’est elle qui garde l’accès au chemin de Traverse, qu’elle ne dévoile qu’à un public averti, fidèle à la description du lieu : "Un resto-bar où la bonne nourriture et les bons cocktails sont servis aux bonnes personnes."
Chaque mardi, le Lockhart propose des animations  : un spectacle de magie pour les 1er et 3e mardi du mois, et des Quizz les 2e et 4e mardi du mois. Certaines dates anniversaires font également l’objet d’animations extraordinaires, comme le 31 juillet en hommage au double anniversaire d’Harry et de sa créatrice.

L’histoire du Lockhart :

Ce pub fut ouvert à Montréal en 2017 par une fan de la saga, Katrine. Ayant fait ses classes sous la houlette des Serdaigle, c’est lors d’un passage à Toronto qu’elle découvre un bar... The Lockhart dont nous vous parlions déjà en 2015 ! Enthousiasmée, celle-ci propose au gérant d’exporter le concept en terre Québécoise... Et de se lancer en ouvrant son propre bar Harry Potter ! Si, au début, elle reprend à la lettre la carte et le concept du bar de son mentor à Toronto, l’équipe montréalaise de douze elfes en est venue à créer ses propres petites potions... La créativité de Katrine est à l’image de Luna Lovegood, son personnage préféré : inébranlable, toujours en quête d’idées !
La réussite de ce pub tient peut-être au fait que la gérante est elle-même une fan et cherche à se faire plaisir autant que d’offrir une expérience inoubliable à ses invités, affranchie des interprétations des films et directement inspirée des livres.

Pour suivre leurs actus : cliquer ICI.

Et ailleurs au Québec ?

Ville de Québec :

D’autres fans se mobilisent pour faire vivre l’univers du sorciers à lunettes de l’autre côté de l’Atlantique. Citons par exemple l’association « Les sorcelleries de Québec », qui organise un événement du 4 au 6 octobre 2019, avec plusieurs rendez-vous :
- Le bal des sorciers (soirée du 5 oct., option banquet possible, billets ici, dans le cadre ensorceleur du château de Frontenac). Au programme : rencontres avec des personnages ou créatures magiques, concours de costumes, musique et magie !
- La fête des sorciers (tout le weekend, entrée gratuite, au parc de l’esplanade) : sont prévues une quinzaine d’animations et spectacles !

Saint-Alexis, à une heure de Montréal :

Durant notre séjour québécois, nous avons entendu parler d’un labyrinthe Harry Potter. Pour 6 dollars canadien, La ferme Mathieu Lavoie vous propose de venir tester son dispositif Sortilège, le Labyrinthe . Rien d’aussi effrayant que dans le tournoi des trois sorciers, mais une belle expérience à vivre entre amis ou en famille, avec un petit côté Role-play. Le but du jeu ? Mis à part trouver la sortie, en trois étapes dans le labyrinthe, trouver également les trois matériaux pour créer votre future baguette magique !

En guise de conclusion, on ne peut que se réjouir de l’offre originale et complètement indépendante des licences officielles que propose la terre québecoise, où les initiatives sont multiples, créatives à l’image de la Coupe de PoudLoire ou du Bal des Sorciers, et dont la cible première semble être l’esprit des fans bien plus que leur portefeuille.

Cher.es potterheads francophones, nous espérons que cet article vous permettra de passer un peu de bon temps en terre québécoise. Tout ne se passe pas à Londres ou à Paris, et nous vous invitons à toujours ouvrir l’œil et guetter les initiatives locales. N’hésitez pas à les partager auprès de la communauté via la Gazette du Sorcier !

Si vous prévoyez un voyage "Harry Potter", n’hésitez pas à consulter notre Pottercarte qui recense les lieux de tournage.

PS :

Vous avez aimé cet article ? Vous pouvez soutenir financièrement la Gazette et ses projets sur Tipeee !



[1tous les prix indiqués dans cet article ne comprennent ni les taxes ni le pourboire, incontournables outre-Atlantique.


Mots-clef de l'article :

Copyright © 2000-2017 La Gazette du Sorcier
Les documents du site sont placés sous licence Creative Commons (by-nd-nc).
Anciennement www.chez.com/harrypotter
Anciennement www.aidepc.net/harrypotter

La Gazette du Sorcier est auditée par :