Service des Transmissions Magiques Encyclopédie
Interviews
Gazette
La Gazette du Sorcier
Forum A propos Exclusif A la une Equipe Blog
5 Noises

Animaux Fantastiques 2 : une promotion axée autour de Yusuf Kama

9 avril 2019

JPEG - 29.5 ko

Pour accompagner la sortie du DVD et Blu-ray de Animaux fantastiques 2 : Les Crimes de Grindelwald, Warner Bros. France semble se reposer sur le principal personnage français du film, outre Nicolas Flamel : Yusuf Kama. L’acteur William Nadylam, qui incarne le mystérieux sorcier, a ainsi accordé plusieurs interviews, à 20Minutes et au Journal du Geek notamment. Si certaines déclarations sont intéressantes, d’autres soulignent à quel point la communication et la mise en place de cette nouvelle saga sont brouillons.

L’acteur affirme ainsi que Ce n’est pas rien d’être le premier sorcier noir de la saga Harry Potter !, oubliant Kingsley Shacklebot, Dean Thomas, et même Seraphina Picquery qui figure dans ce même film ! On ne peut pas demander aux acteurs de maîtriser l’univers d’un film sur le bout des doigts (il dit lui-même apprécier l’univers, sans plus) mais de là à affirmer ce genre de chose, il y a de la marge ! Il vaudrait mieux qu’il se tienne éloigné de ce genre de sujet déjà extrêmement sensible.

JPEG - 22.4 ko

Il confirme également que le processus créatif sur le tournage est beaucoup plus flou et fluide que lors de la rédaction d’un livre : les acteurs influencent ainsi la mise en place de l’histoire. De la même manière que Johnny Depp explique avoir eu une grande liberté dans son incarnation de Grindelwald, Wiliam Nadylam déclare que “J.K. Rowling peaufinait [son] personnage pendant le tournage en [lui] donnant un peu l’impression de le créer pour [lui]” ; des affirmations qui ne vont pas vraiment dans la sens de l’autrice, qui affirme avoir eu une idée claire de cette histoire dès le début, et qui projette l’image d’être seule maître à bord.

Le personnage de Yusuf Kama aurait d’ailleurs subi une évolution majeure dès le début du film : “Au départ c’était un personnage qui se transformait en animal. Il y avait beaucoup plus de travail de prosthétique, donc ça m’amusait beaucoup. Je me voyais déjà me transformer en oiseau, etc”. Un aspect qui aurait finalement été abandonné “pour rendre le personnage plus humain, plus attachant, et pour creuser son humanité”... avec un succès discutable. Si le personnage et son histoire étaient si importants et figés, une évolution aussi drastique que d’en faire un animagus ou non ne pourrait pas être prise à la dernière minute.

JPEG - 45.2 ko

Enfin, s’il y a bien un message clé que l’acteur cherche à faire passer à travers ses différentes interventions, c’est qu’il est indispensable de voir le film plus d’une fois pour le comprendre. Même s’il admet que “Le tournage [du troisième film] ne commencera qu’en septembre, raconte-il. J.K. Rowling retravaille le scénario pour le simplifier car certains spectateurs ont trouvé le deuxième volet confus ”, il préfère le voir comme “très dense”, très riche, et plus clair après plusieurs visionnages. Ça, ça reste à voir...

Sources Journal du Geek et 20minutes


Mots-clef de l'article :

Copyright © 2000-2017 La Gazette du Sorcier
Les documents du site sont placés sous licence Creative Commons (by-nd-nc).
Anciennement www.chez.com/harrypotter
Anciennement www.aidepc.net/harrypotter

La Gazette du Sorcier est auditée par :