Service des Transmissions Magiques Encyclopédie
Interviews
Gazette
La Gazette du Sorcier
Forum A propos Exclusif A la une Equipe Blog
5 Noises

Analyse de la traduction du tome 6

20 octobre 2005

Avant toute chose, je tiens à préciser que j’ai beaucoup apprécié la traduction que Jean-François Ménard a faite du tome 6. Le problème de toute taduction est que les défauts - ou les points contestables - se remarquent bien plus que les excellentes trouvailles. En lisant la version française du tome 6, j’ai souvent admiré les tournures trouvées par J.-F. Ménard, d’autant plus qu’il a fait cette traduction au pas de course. Deux mois pour traduire 607 pages, c’est un exploit, à la fois un sprint et un marathon, et malgré les remarques que je vais faire, je ne prétends pas que quiconque, et surtout pas moi, aurait pu faire quelque chose d’aussi bien. Mais ce délai très court se ressent par moments dans la traduction. Des détails ont été modifiés (voir plus bas), sans raison apparente. Cela sera peut-être corrigé dans les éditions suivantes.

Mais avant toute chose, les nouveaux noms. Les deux principaux étaient Horace Slughorn et Horcrux. Tous deux demeurent inchangés en français. Les lecteurs réguliers de la Gazette savent que nous avions proposé de traduire Horace Slughorn par Horace Cornimace, traduisant l’étymologie évidente (Slug=limace, Horn=corne) et créant une rime. Mais M. Ménard a indiqué à D-Diggle, notre rédacteur en chef, qu’il avait préféré garder le nom d’origine, parce que Slug comporte également une connotation de "rabougri", qui aurait été perdue en français, alors qu’elle correspond à ce personnage qui se replie sur lui-même et est finalement dépourvu d’altruisme. Le "Slug club" (mot à mot : club des limaces) est donc devenu le Club de Slug, sans aucun rapport avec les limaces. Pour faire figurer cette référence aux limaces, Ron dit (ch. 14, p. 313) [1] "on dirait un nom de limace", phrase qui ne figurait pas dans la version originale.

Quant à Horcrux (orthographe anglaise), l’origine de ce mot n’est pas évidente. Crux vient probablement du latin pour douleur (comme dans Crucio, le mot anglais pour Endoloris), mais à ma connaissance, aucun consensus ne s’est dégagé sur la signification de Hor. Il était donc logique de garder le mot tel quel. M. Ménard a néanmoins fait une modification judicieuse : il a ajouté un ’e’ à la fin. Il y a ainsi une distinction entre un Horcruxe et des Horcruxes. S’il avait gardé le ’x’ comme lettre finale, les règles d’orthographe française n’auraient pas permis de faire la distinction entre le singulier et les pluriel (comme dans un peureux, des peureux : la graphie est la même quelque soit le nombre). Et le fait que ce mot soit mis au pluriel est d’une importance capitale, c’est sans doute l’élément qui fait que Vous-Savez-Qui est le plus grand mage noir de tous les temps.

Voici la traduction de la plupart des autres néologismes de ce sixième tome :

Version anglaise Version Française Commentaire
Side-along Apparition Transplanage d’escorte
Witherwings Ventdebout Pas la meilleure trouvaille selon moi...
Phlegm Fleurk C’est dommage que "an excess of Flegm" ait ét traduit par "Fleurk" tout court comme titre de chapitre.
Twilfitt and Tatting’s Tissard et Brodette Magasin de vêtements ; Twilfitt= "ça vous ira très bien", Tatting=frivolité (en dentelle)
U-No-Poo Pousse-Rikiki U-No-Poo est plus proche de You-Know-Who que Pousse-Rikiki de Vous-Savez-Qui, mais le contexte permet de très bien comprendre le jeu de mots.
Smart-Answer Quill Plume à Réplique Cinglante La version française est presque meilleure que celle de JKR !
Decoy Detonators Leurre explosif
Instant Darkness Powder Poudre d’obscurité instantanée
Pigmy Puff Boursouflet Puffskein était traduit par Boursouf. On me fait remarquer que Boursoufflet, c’est nettement moins mignon que Pigmy Puff...
Dragon Pox Dragoncelle Chickenpox=Varicelle
Secrecy Sensor Capteur de Dissimulation
Muffliato Assurdiato
Non-verbal spell Sortilège informulé
Dillygrout Potage Royal Mot de passe ; Dill=aneth, grout=enduit de jointoiement
Snargaluff Snargalouf (Cours de Botanique)
Dobbin Percheron Surnom de Firenze ; Dobbin=Canasson
Rotfang conspiracy Conspiration de Rancecroc Conspiration impliquant le Aurors, selon Luna
Revelaspell Révélasort Utilisé pour les antidotes
Splinching Désartibulement Pendant les leçons de Transplanage
Essence of Rue Essence de Ruta Pour guérir Ron ; Ruta est le nom latin d’une plante, la rue officinale. Essence de Rue aurait donc été la traduction logique, mais l’utilisation du nom latin fait peut-être plus "sorcier".
Loser’s Lurgy Perdantinite
Langlock Bloclang
Gurdyroot Ravegourde Offert par Luna à Ron pour éloigner les Boullus Goulus
Gulping Plimpy Boullu Goulu Dans Les Animaux fantastiques, les deux coexistent en français : Boullu ou Plimpy, au choix. Les Boullus Goulus sont peut-être une invention de Luna.
Rupert "Axebanger" Brookstanton Rupert "À La Hache" Brookstanton

Dans ce sixième tome, J.-F. Ménard poursuit donc sur sa lancée : il modifie les néologismes de façon à préserver l’esprit et les sonorités et à permettre aux lecteurs francophones de mieux comprendre l’origine des mots. En cela, la traduction française est meilleure que nombre d’autres, qui cherchent soit à garder tous les noms anglais (la solution de facilité), soit à les modifier tellement qu’il n’y a plus de lien avec la version originale.

Il y a néanmoins quelques (rares) points où je trouve que la taduction présente un défaut de taille :

Comme je le disais plus haut, il y a également quelques détails qui, sans être mal traduits, diffèrent de la version anglaise sans aucune raison, principalement la gestion des nombres. Voici les modification que j’ai notées :

Version anglaise (traduite) Version française (officielle)
5h de queue à Gringotts (ch. 6, p. 106) [3] 4h de queue (ch. 6, p. 123)
500 chapeaux commandés par le Ministère (ch. 6, p. 115) 50 chapeaux (ch. 6, p.135)
Le collier coûte 1500 Gallions(ch. 6, p. 123) 500 Gallions (ch. 6, p. 143)
Horace a pris du Felix Felicis à 24 et 57 ans (ch. 9, p. 178) Il en a pris à 24 et 27 ans (ch. 9, p. 209)

J’ai l’impression que ce sont des fautes de frappe : dans tous les cas, c’est soit un chiffre qui saute, soit un chiffre qui est remplacé par son voisin sur le clavier numérique (5 remplacé par 4 ou par 2). S’il avait eu un peu plus de temps pour la traduction, je pense que M. Ménard n’aurait pas fait ces modifications certainement involontaires.

Enfin, il fallait se préoccuper de garder les mêmes traductions que dans les tomes précédents. À ma connaissance, il n’y a qu’une seule faute à ce niveau là : dans le tome 5 (ch. 2, p. 30 notamment, plus cinq autres occurrences), Arabella Figg annonçait qu’elle était "une Cracmol". Mais dans le tome 6, ch. 10, p. 235, Gaunt père traite sa fille "[d’]immonde petite Cracmolle". Le féminin de Cracmol a changé : il prend maintenant un second ’l’ et un ’e’. Ce changement est d’ailleurs logique, puisque Cracmol prenait déjà un ’s’ au pluriel (Tome 2, ch. 9, p. 171 par exemple). C’est plutôt le tome 5 qui devrait être corrigé ici, mais le fait est qu’il y a un incohérence.

Un autre problème provenait des traductions choisies pour les tomes précédents. D’une part, Harry était "le Survivant" dans le tome 1. Dans le tome 6, il était même "l’Élu". En anglais, c’était "The Boy Who Lived" et "The Chosen One". Dans les deux cas, il n’y a qu’un seul mot en français, contre une locution de plusieurs mots en anglais. La traduction des parodies de ces titres, comme "the Chosen Captain" et "the Boy Who Scored", titres donnés par Drago Malefoy dans le chapitre 19, était en conséquence difficile. Harry est donc devenu "le capitaine Élu" et "Celui-Qui-A-Marqué". Ce dernier "surnom" fait plus penser à Celui-Dont-On-ne-Doit-Pas-Prononcer-Le-Nom qu’au Survivant, mais je ne vois pas comment ce problème aurait pu être évité.

D’autre part, on avait appris dans le tome 2 que le grand-père de Vous-Savez-Qui s’appelait Marvolo en anglais, et Elvis en français. Cette modification avait eu lieu pour que l’anagramme du nom de Tom Jedusor fonctionne. Mais dans le tome 6 (en français seulement), Dumbledore précise qu’Elvis Gaunt, puisque c’est son nom français, se faisait "généralement appel[er] par son deuxième prénom, Marvolo" (ch. 10, p. 236). Ce nom de Marvolo n’est pas réutilisé de tout le livre, mais peut-être JKR lui avait-elle demandé d’insérer ce prénom quelque part dans la version traduite en préparation du tome 7 ?

Toujours en préparation du tome 7, remarquons que R.A.B. a les mêmes initiales en français qu’en anglais. Les traducteurs, dont J.-F. Ménard, connaissent la véritable identité de ce personnage, ces initiales pourraient donc être utilisées pour en savoir plus.

Sur nos forums, vous pouvez parler de R.A.B. sur ce sujet et de la traduction sur celui-ci. Vous pouvez également y faire des commentaires sur ce qui manque à cet article. À ce sujet, merci à Purplemary, Skara et monox pour leurs avis éclairés !



[1Dans tout l’article, les numéros de pages pour la version française sont ceux de la version de poche pour les cinq premiers tomes, et de la version "Deluxe" - la seule disponible pour l’instant - pour le sixième.

[2Si si, vraiment, même chapitre, même page, mais pas même tome...

[3Pour la version anglaise, les numéros de page font référence à la version "hardback" de Bloomsbury.


Mots-clef de l'article :

Copyright © 2000-2017 La Gazette du Sorcier
Les documents du site sont placés sous licence Creative Commons (by-nd-nc).
Anciennement www.chez.com/harrypotter
Anciennement www.aidepc.net/harrypotter

La Gazette du Sorcier est auditée par :