Service des Transmissions Magiques Encyclopédie
Interviews
Gazette
La Gazette du Sorcier
Forum A propos Exclusif A la une Equipe Blog
5 Noises

Accio incohérences : le sortilège d’attraction à travers les âges

11 mars 2019

JPEG - 252.4 ko

Depuis quelques temps, de nombreux fans expriment leur mécontentement face aux incohérences créés par J.K. Rowling dans ses œuvres dérivées de l’univers de Harry Potter : Cursed Child puis Les Animaux fantastiques ont été vertement critiqués pour certaines erreurs mineures et majeures.

Parfois, l’auteur a tenté de se justifier, mais il semblerait que, ce faisant, elle ait causé plus de dégâts que nécessaire.

En effet, lors de la sortie du premier film Les Animaux fantastiques, J.K. Rowling a publié sur son site une FAQ dans laquelle elle répondait aux questions concernant le non-usage du sortilège d’attraction par Newt Scamander pour récupérer ses créatures :

Pourquoi Newt n’a-t-il pas utilisé le sort Accio pour récupérer ses créatures ?
Accio ne fonctionne que sur des objets inanimés. S’il est possible de déplacer indirectement des personnes ou des créatures en jetant un sortilège d’attraction sur ce qu’ils portent ou tiennent, cela impliquerait de nombreux risques, car la probabilité qu’une personne ou une créature attachée à un objet se déplaçant à la vitesse de la lumière soit blessée est très importante.

Notez que la question, de base, ne portait pas sur un apparente incohérence, mais bien sur l’impression que Newt s’était inutilement compliqué la tâche. L’explication a bien vite été acceptée, car elle était cohérente avec la scène où Newt semble chercher à récupérer le malicieux chapardeur en lançant un sortilège d’attraction non pas sur la créature mais bien sur les objets qu’il a empoché.

L’explication semblait également tenir la route au regard du célèbre “ACCIO HAGRID” lancé par Harry à la fin de la course-poursuite des 7 Potter, qui échoue lamentablement : eh oui, si le sortilège d’attraction ne fonctionne que sur les objets inanimés, il ne peut pas fonctionner sur Hagrid !

Sauf que, dans Les Crimes de Grindelwald, Newt lance un accio niffleur qui fonctionne très bien. Du coup, il semblait que Rowling se contredisait, quelques mois à peine après avoir publié sa FAQ. Nous avons souligné cette incohérence et plusieurs lecteurs nous ont alors signalé que les tomes d’Harry Potter regorgeaient d’usages d’accio sur des êtres vivants qui fonctionnent très bien.

Tome 5, chapitre 18 : “Accio ! dit-il et la grenouille retourna aussitôt dans sa main, visiblement déçue.”

Tome 7, chapitre 15 :Accio saumon ! Il y eu des clapotements caractéristiques puis les claquements d’un poisson qui se débattait entre les mains de l’homme.”

JPEG - 340 ko

Que faut-il en conclure ?

Tout d’abord, que nous vous devons nos excuses pour ne pas avoir vérifié les sources avant de vous rapporter la traduction de la FAQ de Rowling. Elle aurait dû s’accompagner d’une note soulignant que Rowling contredisait là ses propres livres. Nous n’avons pas remis son explication en question, ce que nous aurions clairement dû faire.

Ensuite, que nous avons une nouvelle indication que Rowling ne maîtrise plus son univers et que ses affirmations ne peuvent plus être prises pour argent comptant.

Enfin, cet épisode illustre bien la situation précaire dans laquelle se trouve l’auteur de la saga. A force de croire qu’elle peut trouver des justifications cohérentes à tout en un claquement de doigts, elle crée des incohérences là où il n’y en avait pas !

PNG - 818.9 ko

Rowling aurait pu dire que Newt n’avait pas utilisé de sortilège d’attraction parce qu’il n’y avait pas pensé dans le feu de l’action ; elle aurait pu souligner qu’un sortilège d’attraction utilisé en milieu moldu, qui ferait voler une créature sur plusieurs kilomètres à la vue de tous, enfreindrait le secret magique ; elle aurait pu inventer que le niffleur a un pelage particulier, résistant à ce type de magie (au point où on en est...) ; mieux encore, elle aurait pu ne rien dire et laisser ce simple artifice de scénario en suspens pour se concentrer sur les vrais problèmes... mais elle a préféré aborder le sujet dans une FAQ.

Une FAQ est un document préparé, réfléchi - pas une interview lors de laquelle elle exprime la première chose qui lui passe par la tête - on ne peut donc même pas lui passer l’excuse de la précipitation, du manque de temps pour songer aux implications de sa déclaration.

Rowling s’est prise à son propre piège, enfermée dans son illusion de “Queen” qui a réponse à tout au sein de son univers, et nous a apporté une nouvelle preuve du contraire.

Nous serons encore plus attentifs à l’avenir lorsque nous rapporterons ses dires concernant des aspect du monde de Harry Potter.

Verdict

L’usage du sortilège d’attraction dans la saga Les Animaux fantastiques, notamment dans le deuxième film, Les Crimes de Grindelwald, est cohérent avec le canon ; notre article a été corrigé en ce sens. La déclaration de J.K. Rowling dans sa FAQ est incohérente ; notre article a été corrigé en ce sens.

PS :

Vous avez aimé cet article ? Vous pouvez soutenir financièrement la Gazette et ses projets sur Tipeee !


Mots-clef de l'article :

Copyright © 2000-2017 La Gazette du Sorcier
Les documents du site sont placés sous licence Creative Commons (by-nd-nc).
Anciennement www.chez.com/harrypotter
Anciennement www.aidepc.net/harrypotter

La Gazette du Sorcier est auditée par :