Service des Transmissions Magiques Analyses
Encyclopédie
Interviews
Gazette
La Gazette du Sorcier
Forum A propos Exclusif A la une Equipe Blog
5 Noises

la révolution fantastique

11 août 2003

Le point de vue d’auteurs de livres fantastique, d’éditeurs, et autres professionnels du livre, nous livrent leurs impressions sur le nouveau souffle donné par Harry Potter à la littérature fantastique.

Une révolution fantastique

Tamora Pierce a tellement entendu parler de Harry Potter que c’est une chance qu’elle n’ait pas emprunté les éléments magiques tels que les araignées, les crapauds ou d’autres choses particulièrement gluantes à JKR
Mais Pierce semble trop attachée à cet univers pour tant de mesquinerie.
« Où que j’aille, c’est « Harry Potter par-ci », « Harry Potter par-là », dit-elle.
Depuis 1983, quand son premier roman fut publié (Alanna), Pierce avait puisé dans la même veine que JK Rowling. Pierce écrit aussi des livres fantastiques : Ses personnages lancent des sorts, lisent dans les esprits, combattent le mal et parlent aux animaux. Ils sont appréciés par les jeunes adultes le plus souvent.
Ainsi Pierce est habituée à la question qu’on lui pose où qu ’elle se trouve : que pensez-vous de Potter ? Et elle sait que beaucoup de gens se demandent si le phénomène de Potter a donné un nouveau souffle à la littérature fantastique.
La réponse, beaucoup le savent, est oui.

Le succès de la saga Potter a non seulement causé une augmentation des ventes de livres fantastiques et de science fiction, mais a aussi permis de mettre en avant des auteurs déjà établis comme Pierce.
Sharyn November, créatrice de Firebird, une maison d’édition de livres fantastiques et rédacteur du viking chiliennes books, dit : « Harry Potter a été une aide précieuse à un bon nombre de gens. Cela a mis en avant des auteurs merveilleux tels que Tamora Pierce, Diana Wynne Jones et Lloyd Alexander. Ils se sont toujours bien vendu, mais maintenant ils se vendent mieux » !
Les enfants qui « décortiquent » Potter sont susceptibles d’aller lire des auteurs comme Garth Nix et Philip Pullman, dont les livres construisent aussi des univers alternatifs.
Jiff Morgan, créateur de la maison d’édition pour enfant purple House press ajoute : « tous les livres fantastiques sont certainement aidés par Harry Potter ».
Pour les auteurs fantastiques, la présence de Rowling doit leur donner la même sensation que les joueurs professionnels de basket-ball qui ont lancé en l’air leurs chaussures quand Michael Jordan régna sur le terrain.
Pierce ne se plaint pas de cela. L’auteur, qui vit à New York avec son mari, mène une vie agréable grâce à ses livres. Elle a des millier de fans dans le monde. Elle apprécie les livres d’Harry Potter : « Hagrid est mon frère spirituel, parce que j’apport toujours des animaux inadéquats à la maison », et elle fait bon accueil aux travaux de Rowling : « ils font beaucoup de bien à l’univers des livres fantastiques »

Pierce a écrit plusieurs séries : Les aventures en quatre volumes d’Alanna, une fille qui devient chevalier, ainsi qu’une sage appelée les immortels, dans laquelle une orpheline nommée Daine découvre qu’elle peut communiquer avec les animaux. Elle a aussi écrit des tétralogies appelées le cercle de la magie (circle of magic), le protecteur du Petit(the protector of the Small), et le cercle s’ouvre (the circle opens).
Son travail déborde d’aventures magiques, avec de jeunes héroïnes intrépides qui se battent contre des ennemis avec calme confiance et flair.
« c’est une demande grandissante » précise Jiff Morgan.
Sharyn November précise que « l’idée que les livres pour enfant sont plus facile à écrire que les livres pour adulte est un mythe. » Les adolescents sont un public plus difficile que les adultes. Il faut les accrocher tout de suite. Ils n’achètent pas un livre parce qu’il est dans la revue de livre du new York time, mais parce qu’ils en ont discuté à une soirée. S’ils lisent un seul chapitre et que cela ne leur plait pas, c’est « bye bye » ! Le travail est donc poussé à un niveau plus élevé ».
November se raidit également devant l’accusation des écrivains et des éditeurs de livres fantastiques ou de science fiction pour enfant auxquels on demande toujours : « quand allez vous travailler sur de vrais livres » ? Ma réponse courante est : « demandez-vous aux pédiatres quand ils vont commencer à traiter de vrais patients » ?
La popularité de Potter a seulement amélioré les choses, pense-t-elle. « La littérature fantastique a maintenant une place merveilleuse. Je suis sure que ces livres ont changé la vie des gens. C’est une responsabilité impressionnante ».
Pierce est d’accord : « Quand un fan vient vers vous et vous dit : « Votre livre a changé ma vie » vous savez que c’est vrai, parce que les livres changent les vies ».


Mots-clef de l'article :

Copyright © 2000-2017 La Gazette du Sorcier
Les documents du site sont placés sous licence Creative Commons (by-nd-nc).
Anciennement www.chez.com/harrypotter
Anciennement www.aidepc.net/harrypotter

La Gazette du Sorcier est auditée par :