Service des Transmissions Magiques Analyses
Encyclopédie
Interviews
Gazette
La Gazette du Sorcier
Forum A propos Exclusif A la une Equipe Blog
5 Noises

Y a-t-il encore des vrais fans d’Harry Potter ?

5 janvier 2017

Les fans d’Harry Potter ont-ils mieux grandi que la saga qu’ils adorent ? C’est la question que se pose Alanna Bennett dans un article de Buzzfeed.

JPEG - 64.2 ko
Les fans à l’avant-première mondiale du dernier film.

Si l’on pouvait penser que la sortie du film Harry Potter et les reliques de la Mort part. 2 sonnait la fin de l’aventure magique, Pottermore, Cursed Child, les Animaux fantastiques et le compte Twitter de J.K. Rowling prouvent que l’univers est loin d’être clos. Et il semblerait que de nombreux fans n’aient plus la force de suivre le mouvement.

En effet, la particularité des fans d’Harry Potter semblerait être leur capacité à s’être approprié l’univers de la saga. Or, ils se voient de plus en plus contraints dans leur création par le flux d’information : difficile d’écrire une fanfiction sur un personnage quand J.K. Rowling ne cesse de remplir avec forces de détails les moindres zones vierges des livres.

De plus, cette appropriation de l’œuvre par les fans depuis des années, les a amenés à une grande réflexivité sur le sujet, aussi chaque nouveau contenu publié est analysé et décortiqué, et, comme le prouve Cursed Child, va être contesté.
Il semblerait donc que la tendance actuelle soit à la réflexivité. Si les livres originaux avaient un caractère presque sacré, aujourd’hui de plus en plus de fans expriment leurs opinions et leur mécontentement, que ce soit contre le casting de Johnny Depp, où les accusations d’appropriation culturelle à l’encontre de J.K. Rowling.

Les « potterhead » seraient en train de changer drastiquement leur relation avec Harry Potter, et se pose alors l’ultime question : une œuvre appartient-elle à ses auteurs ou à ses fans ?

C’est sur cette problématique que j’ai voulu revenir.

D’un point de vue personnel, je suis une fan tardive. Après une période d’admiration assez courte, j’ai rapidement remis en question le matériau original. Internet à joué une grande part dans ce processus, en pointant les incohérences et problématiques de la saga. Voir d’autres personnes critiquer m’a incité à faire de même. Non, l’œuvre de J.K. Rowling n’est pas parfaite.

Ainsi, si l’auteur est capable de faire des erreurs dans sa création, le fan est capable à l’inverse d’apporter des cohérences à l’ensemble. Je trouve parfois que les théories de fans et leurs créations font bien plus sens que les explications de J.K. Rowling. Les adaptations de Starkid ont été sur de nombreux points bien plus justes que celles de Warner Bros.

Cette réappropriation par les fans marque vraisemblablement la fin du règne de l’auteur. L’histoire s’est détachée de sa créatrice, et peut être utilisée par tout le monde. Je pense sincèrement qu’Harry Potter a largement dépassé J.K. Rowling. C’est ce qui explique qu’aujourd’hui, même si l’écrivain donne son approbation sur Cursed Child, la pièce peut être rejetée par les fans.

JPEG - 41.9 ko

Cependant cette critique me semble bénéfique pour l’œuvre. Si l’on n’avait pas dénoncé le manque de représentativité ethnique des élèves de Poudlard, aurait-on choisi une actrice noire pour incarner Hermione dans Cursed Child ? Loin du cliché du fan qui s’évanouit si un acteur de la saga passe devant lui, le fan d’Harry Potter est capable de réfléchir sur le contenu, de le contester, et de pousser à l’amélioration auteur, réalisateur, et tous ceux qui façonnent le monde magique d’aujourd’hui.

Je ne pense pas que le nouveau contenu qui nait actuellement marque la fin des fans. Il n’y a qu’à regarder les recettes de Cursed Child ou des Animaux Fantastiques pour constater le succès. S’il y a une déception pour beaucoup, nombreux attendent avec impatience la nouvelle création, en espérant que les critiques qu’ils émettent soient entendues.

Forger un point de vue critique ne m’a pas fait moins aimer la saga. La notion de fan évolue. On est capable aujourd’hui de tapisser ses murs de posters Harry Potter tout en déplorant nombreux aspects de l’univers. Je pense qu’il nous faudra bien plus qu’une pièce de théâtre très bancale sur le fils d’Harry Potter pour que l’on ne se définisse plus comme fans.

PS :

Vous avez aimé cet article ? Vous pouvez dorénavant soutenir financièrement la Gazette et ses projets sur Tipeee !


Mots-clef de l'article :

Copyright © 2000-2017 La Gazette du Sorcier
Les documents du site sont placés sous licence Creative Commons (by-nd-nc).
Anciennement www.chez.com/harrypotter
Anciennement www.aidepc.net/harrypotter

La Gazette du Sorcier est auditée par :