Service des Transmissions Magiques Analyses
Encyclopédie
Interviews
Gazette
La Gazette du Sorcier
Forum A propos Exclusif A la une Equipe Blog
5 Noises

Votre ex-maison à Poudlard, un facteur de discrimination ?

11 avril 2013

PNG - 67.2 ko

Supprimer la case « Maison fréquentée à Poudlard » des CV et lettres de motivation et interdire toute question à ce propos lors d’un entretien d’embauche ! Deux mesures depuis longtemps demandées au Ministère par la CGTM (Conférence Générale des Travailleurs Magiques), demandes qui sont restées durant des années sans réponse. Cependant, depuis qu’il est de notoriété publique que le nouveau directeur du département de la justice magique aurait déclaré, au cours d’une soirée un peu trop arrosée, être favorable à une mesure interdisant aux employeurs « de savoir que leurs employés ex-Poufsouffles sont de véritables abrutis », une rumeur circule au sein des couloirs du Ministère selon laquelle un projet de loi anti-discriminatoire visant les maisons de Poudlard serait en cours de rédaction.

Cependant, James O’Connor, sous secrétaire de la CGTM, nous déclarait ce matin : « Ne crions pas victoire trop tôt, il ne s’agit pour l’instant que de simples rumeurs ! Si le Ministère a véritablement le courage de prendre ce dossier en main, je souhaite lui apporter tout le soutient de la CGTM et me féliciter de la grande victoire pour l’égalité des chances dont il s’agit. » Un membre de département de la justice magique nous déclarait quant à lui : « Je ne peux rien vous dire pour le moment et ne suis apte ni à valider ni à réfuter cette rumeur. Cependant, je tiens à rappeler l’engagement total du Ministère dans la lutte contre la discrimination, en particulier celle des nés-moldus. »

La discrimination basée sur les ex-maisons des demandeurs d’emplois existe-t-elle réellement ? Aucune enquête sérieuse n’a jamais été réalisée sur le sujet, mais Tommy Smith, ex-Serpentard, en est persuadé : « J’ai toujours rêvé de faire de la politique. En sortant de Poudalrd, je me suis présenté au département de la coopération magique internationale avec le CV idéal : 6 Optimal à mes ASPIC dont Histoire de la magie et Etude des moldus. Le Ministère était en pleine reconstruction et la nouvelle direction issue de la guerre était très méfiante vis-à-vis des Serpentard. On m’a gentiment envoyé promener. Le comble, c’est qu’ils ont filé mon poste à un ex-Gryffondor qui, par dessus le marché, est une vraie cruche… Aujourd’hui, n’ayant jamais trouvé de travail chez aucune entreprise magique, j’ai été obligé de travailler dans le monde moldu, vous vous rendez compte ?! »

Un chef d’entreprise souhaitant garder l’anonymat nous a, quant à lui, éclairé sur les pratiques qui avaient lieu dans son milieu : « L’ex-maison ? C’est un critère de sélection parmi tant d’autres et c’est évident qu’il rentre en compte. Lorsqu’on voit le CV d’un Serpentard, on a toujours tendance à le considérer automatiquement comme un carriériste. Et, pour un Poufsouffle, on verra en lui quelqu’un d’assidu, d’investi dans son travail – ce qui est forcément un plus. »

Les personnel de Poudlard, lui, semble assez hostile à toute mesure allant dans ce sens. Bien que la direction ait refusé tout commentaire, un professeur interrogé à ce sujet et qui souhaite garder l’anonymat nous a déclaré : « Le Choixpeau magique a toujours fait ses preuves en matière de détermination du caractère et des aptitudes des élèves – et, à ce que je sache, il ne s’est jamais trompé. Alors pourquoi les employeurs ne pourraient pas être mis au courant d’un élément qui permet de cerner rapidement la personnalité de leurs futurs employés ? Et puis, d’une manière purement pratique, cela nous obligerait à revoir toute l’organisation de l’école en commençant par refaire des diplômes de BUSE et d’ASPIC sur lesquels la maison ne serait pas mentionnée. Non, vraiment, cela serait impossible à mettre en place ! »

Opposé beaucoup plus fermement à cette idée, Neville Londubat, professeur de Botanique et directeur de la maison Gryffondor, s’est exclamé avec forte virulence : « On la voit bien, nous, en tant que profs, la différence entre une classe de Poufsouffle et une classe de Serpentard ! Alors pourquoi les employeurs ne pourraient-ils pas savoir à qui ils ont affaire ? »

Facteur réel de discrimination ou non, rappelons simplement que, depuis les troubles de 1997, le taux de chômage chez les anciens élèves de Serpentard est supérieur de 5.8 % au taux de chômage moyens de l’ensemble de la communauté magique.


Mots-clef de l'article :

Copyright © 2000-2017 La Gazette du Sorcier
Les documents du site sont placés sous licence Creative Commons (by-nd-nc).
Anciennement www.chez.com/harrypotter
Anciennement www.aidepc.net/harrypotter

La Gazette du Sorcier est auditée par :