Service des Transmissions Magiques Analyses
Encyclopédie
Interviews
Gazette
La Gazette du Sorcier
Forum A propos Exclusif A la une Equipe Blog
5 Noises

Une constellation Harry Potter pour pousser les jeunes à observer le ciel

17 décembre 2017

La société d’astronomie de l’université de Brimingham et The Big Bang Fair, une foire scientifique britannique, se sont associées afin de créer une série de nouvelles constellations dans le but de donner aux jeunes l’envie de regarder les étoiles. L’opération, baptisée ‘Look Up To The Stars’ (Admirer les étoiles), propose de moderniser la voûte céleste avec des références à la culture populaire actuelle, dont une à Harry Potter.

JPEG - 1.7 Mo

En effet, il existe à l’heure actuelle 88 constellations officielles reconnues par l’Union International de l’Astronomie ; toutes sont issues du zodiac et de la mythologie greco-romaine classique, dans le monde occidental, ce qui ne pousserait pas, selon eux, les jeunes à s’intéresser à celles-ci.

Selon un sondage, 72% des britanniques âgés de 7 à 19 ans n’ont jamais observé le ciel à la recherche d’une constellation et 29% d’entre eux sont incapable d’en reconnaître une lorsqu’elle leur est pointée du doigts.

JPEG - 1.2 Mo

Les huit nouvelles constellations se veulent basées sur des personnes qui inspirent les jeunes, ce qui les inciterait donc à chercher du regard ces nouveaux groupements d’étoiles. Si certaines sont des symboles internationaux comme Malala, Serena Williams ou Harry Potter, d’autres sont très britanniques, comme Mo Farah, David Attenborough (imaginez en France une constellation "Fred et Jamie") ou l’ours Paddington.

JPEG - 1.8 Mo

Réduite à une simple paire de lunettes, la constellation Harry Potter (ou J.K. Rowling) serait plus visible au mois de Mars, en regardant dans la direction du nord-est. Elle inclut l’étoile Izar (ou Epsilon Bootis), mentionnée dans Star Trek et située dans la constellation du Bouvier. Ironiquement, l’étoile Bellatrix, qui donne son nom à un personnage de la saga Harry Potter, est incorporée à la constellation Paddington.

Car, quitte à faire appel à la saga de J.K. Rowling pour pousser les jeunes à regarder le ciel, il suffit de rappeler que de nombreux personnages, notamment de la famille Black, tirent leur nom d’une étoile. Sirius, par exemple, qui est l’étoile la plus brillante de la constellation du Grand Chien (Canis Major).

Ces constellations ne sont pas prêtes de devenir officielles, puisqu’elles s’approprient des étoiles déjà incorporées dans des groupement officiels (dont Polaris, l’étoile polaire, ce qui n’est pas rien)... mais on peut se demander : s’il y avait une constellation Harry Potter, cela vous pousserait-il réellement à vous intéresser de plus près à l’astronomie ?

Source : The Big Bang Fair


Mots-clef de l'article :

Copyright © 2000-2017 La Gazette du Sorcier
Les documents du site sont placés sous licence Creative Commons (by-nd-nc).
Anciennement www.chez.com/harrypotter
Anciennement www.aidepc.net/harrypotter

La Gazette du Sorcier est auditée par :