Service des Transmissions Magiques Analyses
Encyclopédie
Interviews
Gazette
La Gazette du Sorcier
Forum A propos Exclusif A la une Equipe Blog
5 Noises

Top 10 des moments que A Very Potter Musical et ses suites ont mieux retranscrit que les films

18 novembre 2016

Les trois comédies musicales de la Team Starkid, A Very Potter Musical, A Very Potter Sequel, et A Very Potter Senior Year, produites entre 2009 et 2012, auront marqué de nombreux fans de Harry Potter par leur humour et leurs chansons qui ont la fâcheuse tendance à vous rester dans la tête... Mais loin de se contenter de faire rire, elles ont également réussi parfois à retranscrire certains aspects de la saga littéraire bien mieux que ne l’ont fait les adaptations cinématographiques !

Voici donc une sélection de dix moments ou personnages qui ont été mieux restitués par les Starkids que par la saga de la Warner.

Attention, spoilers sur le contenu des trois comédies musicales !

10 - Les tignasses de Harry et Hermione

Dans la saga, Harry est décrit avec les cheveux en bataille dès le premier tome ; quant à Hermione, ses cheveux sont souvent qualifiés de "touffus", "ébouriffés", ce qui est loin de correspondre aux styles capillaires de Daniel Radcliffe et Emma Watson dans les documentaires moldus (ou en tout cas, à partir du Prisonnier d’Azkaban pour Hermione). Dans AVPM (et ses suites), Darren Criss laisse libre court à ses boucles, tandis que Bonnie Gruesen (AVPM & AVPS) et Meredith Stepien (AVPSY) ont véritablement l’air de s’être coiffées avec un ventilateur.

PNG - 232.5 ko

9 - Poufsouffle

Oui, la trilogie des Starkids se moque des Poufsouffle. Beaucoup. Mais au moins, ils font partie de l’histoire. Je vous laisse compter le nombre de fois où des élèves de Poufsouffle interviennent dans les films - où même le nombre de fois où le mot "poufsouffle" est prononcé...

8 - La première tâche du tournoi des Trois Sorciers

On s’inquiète nettement plus pour la survie de Harry dans A Very Potter Musical... non ?

7 - La relation Voldemort / Quirrell

Cette relation précise était absente des livres comme des films, et pour cause ; la véritable allégeance de Quirrell était un des ultimes retournements de situation du premier tome ; mais rétrospectivement, cela pose un certain nombre de questions. La comédie musicale a répondu à des années d’interrogations de fans sur ce à quoi pouvait ressembler la vie quotidienne de Quirrell avec le Seigneur des Ténèbres vissé à l’arrière du crâne.

6 - L’humour et la légèreté

AVPM, AVPS, & AVPSY sont des parodies ; on s’attend donc logiquement à ce qu’elles fassent rire. Mais ce qu’on peut avoir tendance à oublier, c’est que le matériel de base, les sept tomes, contiennent de nombreuses scènes très drôles, et que beaucoup (trop) d’entre elles n’ont pas été inclues dans les films, tout particulièrement à partir du Prisonnier d’Azkaban, où un style plus adulte est adopté, et où la trame principale de l’histoire est de plus en plus dense ; il reste peu de temps à consacrer à toutes ces petites scènes et répliques amusantes qui parsèment les tomes, mais qui font pourtant partie intégrante de la saga.
Les trois comédies musicales font alors la part belle à l’humour et aux répliques cinglantes, et ici, pas de favoritisme, tous les personnages y passent !

5 - La relation Lily/Severus

Dans les films, la relation entre les trois protagonistes est très floue ; entre la suppression du personnage de Lily dans "le pire souvenir de Rogue" dans l’Ordre du Phénix et de nombreux souvenirs du "récit du Prince" dans Les Reliques de la Mort, l’amitié qu’a pu avoir Lily pour Severus dans leurs jeunes années, et les raisons qui ont mis fin à cette même relation, sont plus qu’obscures dans les films.
Dans A Very Potter Sequel, une longue scène, ainsi qu’une chanson, sont consacrées à cette partie de l’histoire, à la façon dont Lily et Severus se sont éloignés, et pour quelles raisons.

4 - La personnalité de Ron

Nombreux sont les fans a avoir regretté que le Ron des films ait été réduit à un rôle de bouffon, dans l’ombre de Harry & Hermione. Les comédies musicales lui rendent bien plus justice, ne riant pas seulement de lui, mais avec lui. On retrouve le Ron loyal, jaloux, drôle, prêt à tout pour ses amis qui était si touchant dans la saga.

3 - Hermione. Tout Hermione.

Tout comme Ron, Hermione a perdu une certaine profondeur sur grand écran ; elle est moins sensible, plus sûre d’elle, moins imparfaite que le personnage des romans. Celle que l’on peut voir sur scène est bien sûr caricaturale à plusieurs points de vue (notamment en ce qui concerne son obsession pour le travail scolaire), mais elle est également plus touchante, moins “badass” que celle des films, et correspond bien plus à la jeune fille travailleuse et à fleur de peau décrite par Rowling (et elle a des cheveux, beaucoup de cheveux. Voir le point n°10).

2 - Retour dans la forêt, et les fantômes des maraudeurs

Dans les Reliques de la Mort partie 2, le chapitre "Retour dans la forêt", avec les "fantômes" des maraudeurs apparus grâce à la pierre de résurrection passe très rapidement, et le spectateur n’a pas réellement le temps d’être ému. Dans AVPSY, une chanson entière est consacrée à ce passage, à l’acceptation de la mort, l’importance de l’amour, et l’envie de Harry de se battre jusqu’au bout pour ceux qu’il aime.
Et accessoirement, les frères Lang ont pris le temps d’expliquer dans leur saga QUI étaient les maraudeurs. À bon entendeur...

1 - Epilogue

Albus Scarfy Potter. Et des années de frustration de fans réparées.

Librement inspiré d’un article de Wizards and whatnot.

PS :

Un jour, peut-être, j’écrirai un top 500 des choses que les Starkids ont mieux retranscrit que Harry Potter and the Cursed Child...


Mots-clef de l'article :

Copyright © 2000-2009 La Gazette du Sorcier
Les documents du site sont placés sous licence Creative Commons (by-nd-nc).
Anciennement www.chez.com/harrypotter
Anciennement www.aidepc.net/harrypotter

La Gazette du Sorcier est auditée par :