Service des Transmissions Magiques Analyses
Encyclopédie
Interviews
Gazette
La Gazette du Sorcier
Forum A propos Exclusif A la une Equipe Blog
5 Noises

Sweet Charity : projet d’été ministériel

31 août 2011

L’été est là et le ministère vous propose de vous investir dans une cause essentielle. En effet, au début des vacances, l’association « Help the Sweet Unicorns » (HSU) a contacté le ministre de la magie dans le cadre d’une récolte de fonds qui débouchera sur la construction d’un orphelinat. Le ministre, touché par cette campagne d’importance, a confié le projet à Mr Billiwig, qui travaille au S.C.R.E.A.M. (Service de Contrôle et de Régulation des Êtres et Artéfacts Magiques). Ce dernier s’est fait un plaisir de répondre aux questions de la gazette.

Avant de commencer, quelques rappels sur les bébés licornes. Contrairement à leurs ainés, les poulains ont un pelage de doré, qui ne devient blanc que lorsque leur maturité est atteinte. Très rapide, l’animal ne se laisse que très difficilement approcher par l’homme [source : N. Scamander].

Tout d’abord, pourquoi choisir les licornes et non les scroutts à pétard ?
Parce qu’aucune structure ne s’est encore formée pour venir en aide aux scroutts à pétard tout simplement et que le Ministère n’a pas de programme d’aide pour cet animal qui a, et vous ne me contredirez pas sur ce point, un capital sympathie beaucoup moins élevé auprès de la population (rires). Mon service s’occupe de réguler leur population car une fois adultes ils peuvent devenir dangereux mais de là à leur créer un orphelinat, je vous direz qu’il ne faut pas pousser Merlin en haut d’une tour…

Quelques mots sur « Help the Sweet Unicorns » ?
« Help the Sweet Unicorns » est une association loi 1901 à but non lucratif qui œuvre donc pour le bien-être des licornes. Elle a été fondée en 2008, elle est donc très récente, et est présidée par Alexander Rubish. Elle œuvre partout autour du globe et a su, en quatre années, acquérir une réputation plus que respectable, d’où la confiance et le soutien du Ministère Francophone de la Magie.

Y’a-t-il beaucoup de licornes orphelines ?
Hélas oui, plus que ce que l’on croit ! De nombreuses petites licornes se retrouvent chaque jour, aux coins du globe, sans parents à cause du braconnage exercé sur ces magnifiques équidés. vous n’êtes pas sans savoir que le sang et la poudre de corne de licorne, connus pour leurs puissantes propriétés magiques et vertus, se vendent à prix d’or sur le marché noir de la magie. Avoir une licorne à son tableau de chasse est pour le braconnier un gage de réussite, de reconnaissance dans la « profession », si l’on peut appeler ça comme ça. Nombre sont donc ceux qui partent à la recherche de ce trésor, même si le prix à payer pour l’obtenir est la perte d’une partie de soi-même. Ils n’ont que faire de ce léger détail. Depuis de nombreuses années, le Ministère et mon service se battent pour essayer de démanteler le réseau et d’arrêter cette traque inhumaine.

Pouvez-vous nous parler de ce braconnage ?
Les magibraconniers œuvrent à leur compte et tentent de remplir leurs bourses de façon conséquente en vendant illégalement n’importe quel objet, artéfact, être ou même, comme c’est le cas pour la licorne, morceaux d’être magique tant que cela leur rapportent gros. Il n’y a dans ce marché noir annexe aucun respect de la vie magique quelle qu’elle soit. Certains ont même tenté de faire passer illégalement dans le réseau et de vendre de jeunes licornes pour de riches collectionneurs.
Voilà comment des jeunes licornes finissent par se retrouver seules et perdues et l’existence de structures comme HSU est plus que jamais indispensable !

Y’a-t-il des statistiques ?
Malheureusement non. Il est encore impossible d’estimer combien de licornes se retrouvent sans parents à cause de ce marché illégal ou d’une mort que je qualifierais de « mort dans le cours des choses ». J’entends par là une mort due à une maladie, de vieillesse ou alors un accident mais qui n’a aucun lien avec le braconnage. Une étude est en cours pour essayer de mettre un chiffre sur ce phénomène mais les résultats ne seront très certainement connus que dans plusieurs années.

La construction d’un orphelinat est-elle la seule action envisagée ?
Dans l’immédiat oui. Une fois qu’elles auront un toit digne de ce nom, d’autres actions seront envisagées mais d’ici là occupons nous du projet présent. Et puis le Ministère soutiendra et s’investira dans d’autres causes les mois à venir…mais je ne vous en dit pas plus, vous verrez le moment venu. (sourire en coin)

Que pensez-vous de l’investissement des gens pour cette cause ?
Je reçois de nombreux retour positif concernant cette cause mais il est vrai que peu se sont réellement impliqués jusqu’à présent ce que je déplore mais sans doute est-ce dû à la période estivale. Quoiqu’il en soit je veux dire aux gens qu’il est encore temps d’agir et de soutenir la cause ! N’oubliez-pas que nous comptons sur vous, tout comme ces pauvres petites licornes faméliques et épileptiques qui attendent impatiemment de pouvoir avoir un toit et qu’on s’occupe d’elles !

Quelque chose à ajouter pour motiver les donateurs ?
Votre soutien et vos contributions pour la future vente aux enchères sont plus que nécessaires.
Soutenez un projet d’utilité publique en participant, il ne pourra en ressortir que du positif pour vous et pour les licornes, êtres symbolisant la pureté par excellence.

La récolte de fonds se fera à travers une vente aux enchères. Si vous souhaitez participer ou simplement vous informer, vous pouvez vous rendre sur cette page.

La rédaction remercie vivement la disponibilité de Mr Billiwig et le temps qu’il nous a accordé. Nous espérons que ce projet sera mené à bien et que nous aurons bientôt à rédiger un article sur la construction de ce futur orphelinat.


Mots-clef de l'article :

Copyright © 2000-2017 La Gazette du Sorcier
Les documents du site sont placés sous licence Creative Commons (by-nd-nc).
Anciennement www.chez.com/harrypotter
Anciennement www.aidepc.net/harrypotter

La Gazette du Sorcier est auditée par :