Service des Transmissions Magiques Analyses
Encyclopédie
Interviews
Gazette
La Gazette du Sorcier
Forum A propos Exclusif A la une Equipe Blog
5 Noises

Stuart Craig : Trois nouvelles images de l’Ordre du Phénix. [MAJ]

10 février 2007

Msnbc propose un article interactif de Harry Potter et l’Ordre du Phénix. Dans cet article, on retrouve trois nouvelles images que nous ne connaissions pas, ainsi que quelques commentaires de Stuart Craig. Article que vous pouvez retrouver ICI.

Stuart Craig est le Chef Décorateur de L’Ordre du Phénix, son travail consiste à construire les plans et les décors des films. Il a travaillé sur les cinq films de la saga Harry Potter, et actuellement, il prépare le sixième. Au sujet de ces films, voici ce qu’il déclare :

« L’un des plaisirs à la construction d’un monde magique c’est que le temps n’a aucun impact. Poudlard, l’école de Sorcellerie, est en partie d’époque médiévale et en partie d’époque Victorienne. Les enfants sont habillés en jeans et en tee-shirts, comme en 2007, mais ils sont entourés par une technologie des années 1950. Ils vont à l’école grâce à un train à vapeur. Toutes ces choses provenant de différentes périodes sont une sorte de claquement entre elles ».

Harry lors d’une séance d’occlumancie dans le Bureau de Rogue

JPEG - 488.3 ko

Au dessus de l’entrée, on peut lire : Potassa Carbonate.

L’Atrium, le hall d’entrée du Ministère

JPEG - 344.2 ko

Comme une cathédrale sombre et resplendissante enterrée sous les rues de Londres, l’Atrium du Ministère de la Magie est le plus grand décor réalisé pour les films Harry Potter. Sur le plateau, le décor mesure 64 mètres de long, mais ils vont encore l’élargir via des moyens digitaux pour qu’il semble plus large encore. « C’est une ville souterraine » dit Stuart Craig. « C’est absolument caverneux ».

Le Ministère est le centre du gouvernement magique, l’équivalent du Capitole. Il doit être imposant. Des rangées de cheminées, d’où les sorcières et les sorciers arrivent tels des banlieusards au Grand Terminal, sont décorées avec des feuilles en or, et Craig et son équipe on recouvert tous ces grands murs et ces arches en vert foncé et de céramique rouge imitant des briques, similaires aux véritables briques utilisées dans les stations de métro londonien au début du XXème siècle. «  Il y avait des couleurs victoriennes très populaires », dit Craig. « Beaucoup de personnes les ont vu comme étant pesantes et oppressives, ce qu’elles sont en réalité. » Mais les bureaux incurvés (que l’on peut apercevoir au fond, à gauche de la photo) qui ont une vue sur l’Atrium ont une origine un peu plus moderne. «  J’étais en train de conduire pour aller au Burger King en bas de la rue Oxford Street et Tottenham Court Road, une magnifique place pas très inspirante, et j’ai levé la tête et j’ai vu cette incroyable façade d’époque Victorienne, travaillée à la brique et avec ces baies vitrées qui dépassaient » dit-il. « C’était le point de départ de l’idée ».

Harry dans le corridor qui mène au Département des Mystères

JPEG - 206.1 ko

Dans cette image, prise vers la fin du film, Harry est dans les profonds sous-sols du Ministère. C’est là qu’il voit pour la première fois le long corridor du Département des Mystères, scintillant sur la céramique noire, qui a hanté ses rêves durant toute l’année. Ce rêve qui l’emmènera ensuite, lui et ses amis, dans la Salle des Prophéties –salle qui sera entièrement digitale.

C’est finalement ce corridor qui mène Harry vers la gigantesque bataille qui se prépare à la fin.

La tour d’astronomie du tome 6, d’après un article de Newsweek.

Concernant le sixième tome, Stuart Craig est actuellement en train de préparer les nouveaux décors, notamment la tour d’astronomie où meurt Dumbledore, « la tour doit être impressionnante, magnifique mais poignante aussi. J’attends impatiemment de pouvoir la faire. »

Il est aussi très impatient de pouvoir enfin tenir le tome 7 entre ses mains. Harry Potter and the Deathly Hallows sort le 21 juillet, soit dix jours après le film de l’Ordre du Phénix. « Je ne peux plus attendre. Nous devons savoir quels décors retenir pour le dernier film », il rajoute, « nous ne pouvons pas jeter un coup d’œil avant tout le monde, comme les fans, nous devons nous rendre à la librairie. »

Quelques informations complémentaires :

- La station de Pré-au-Lard a été complètement conçu pour l’Ordre du Phénix. Anciennement, elle était située dans les landes du North Yorkshire. Pour ce film, Craig Stuart a créé un nouveau décor dans les bois vers Pinewood Studio.

- Les arbres de la Forêt Interdite sont plus gros. Et en parlant de taille, les lits dans le dortoir des Griffondor ont été agrandis eux aussi –ainsi que les bureaux dans les classes- pour laisser plus d’espace aux acteurs qui sont devenus des adolescents.

Pour les anciens films :

- L’entrée de Poudlard est nouvelle. Dans le premier film, le Christ Church Collège de Oxford servait de décor. Pour le deuxième, Craig Stuart a créé un nouveau décor.

- La cabane d’Hagrid était une hutte octogonale composée d’une seule pièce pour le premier film, mais Stuart Craig a ajouté un lit dans le fond. « Nous étions plutôt contraints pour changer les choses » dit-il. « Nous sommes contraints par l’argent. Si les studios paient pour quelque chose, ils n’ont peut-être pas envie que tu changes ça. » (Les films ont encaissé 3,5 millions de dollars dans le monde, donc Warner Bros peut accepter une extension pour la hutte).


Mots-clef de l'article :

Copyright © 2000-2017 La Gazette du Sorcier
Les documents du site sont placés sous licence Creative Commons (by-nd-nc).
Anciennement www.chez.com/harrypotter
Anciennement www.aidepc.net/harrypotter

La Gazette du Sorcier est auditée par :