Service des Transmissions Magiques Analyses
Encyclopédie
Interviews
Gazette
La Gazette du Sorcier
Forum A propos Exclusif A la une Equipe Blog
5 Noises

[Révélations] Extrao Géniallisimus ! Critique de Harry Potter et l’Ordre du Phénix

11 juillet 2007

Enfin ! Après tant d’attente… enfin j’ai pu voir ce film. Et Waoooo !

Ma critique risque de ne pas être très objective, car dans l’ensemble, j’aime les films (sauf peut-être le 2, Harry Potter et la Chambre des Secrets, j’ai du mal avec celui-là… mais le sujet n’est pas là). Ce sont de bons divertissements et dans l’ensemble, je trouve que l’univers est très bien rendu sur pellicule. Bien sûr, j’ai depuis longtemps abandonné l’idée que le film est un parfait copier-coller du livre… c’est impossible. Ils ne seront jamais parfaits ! Cette saga regorge de petits détails et son univers est tellement vaste (nous n’en connaissons d’ailleurs toujours pour la fin) que ça me semble impossible que tout soit retranscrit visuellement mot à mot.

Voici donc ma critique de ce 5ème documentaire :

Dans l’ensemble, je l’ai trouvé assez bien, assez fidèle au livre, même s’il manque (et il manquera toujours, il faut si faire) quelques scènes, que le scénariste a pris quelques libertés et qu’il y a quelques erreurs. D’autre part, ou alors peut-être parce que j’ai relu quelques scènes du tome 5 avant d’aller le voir, toujours est-il que j’ai retrouvé certains dialogues qui étaient exactement, à la réplique près, identiques à ceux du livre, (ça ne m’était jamais arrivé avant, du moins, j’en garde pas de souvenir des films 3 et 4).

Le début

On retrouve la scène du parc, avec Big-D et sa bande. La scène ne se passe pas exactement comment dans le livre, mais la conversation entre Big-D et Harry est quasiment similaire à celle du livre. Ensuite, tout s’enchaîne, les Détraqueurs, Miss Figgs, et 4 Privet Drive. Les Détraqueurs sont un peu différents par rapport au 3ème, je les trouve plus squelettiques et moins fantomatiques. La crise de bec avec Vernon n’est pas très très « crises de bec », je m’attendais à une explosion, une grosse dispute… et bien non, juste une simple engueulade, interrompue par un hibou aussi fatigué que Errol. Le coup de la lettre en forme de beuglante n’est pas plus mal… mais petite déception, Petunia ne reçoit pas sa lettre. Ensuite, tout s’enchaîne à nouveau très rapidement puisque les Dursley partent et que la Garde Rapprochée arrive, puis repartent aussi vite avec Harry.

La scène du vol est très bien réalisée, même si elle n’est pas très discrète (on remarque bien les gens tout étonnés sur le paquebot).

Grimmaurd Square : très lugubre… vieux, sale, poussiéreux, tout décrépit, on retrouve bien l’ambiance du QG. Kreattur est bel et bien cinglé, à se parler tout seul, seul bémol, on ne voit pas Mme Black (j’aurai aimé entendre ces cris ! ) car son portrait reste recouvert. Tonks n’est pas mal, les cheveux virant de couleur dès qu’on la contrarie, et la transformation de son nez… et bien maladroite aussi (le pied de troll est là). Le coup des Oreilles à Rallonge est assez comique.

Ensuite, on arrive vite au Ministère pour l’audience de Harry. J’ai beaucoup aimé l’arrivée au Ministère de la Magie (à nouveau cette immersion dans le monde sorcier, un peu comme dans le numéro 1 avec le Chemin de Traverse), une foule de sorciers en tout genre, la fontaine de la Fraternité, les Cheminées et les notices volants de partout. L’audience est assez similaire à celle du livre (en plus courte bien entendu)… et Fudge est aussi borné et aveugle, ainsi qu’Ombrage.

A nouveau tout s’enchaîne puisque ensuite Harry se retrouve à King Cross… et avec une première vision de Lord Voldemort.

A Poudlard

Première rencontre avec Loufoc… Luna Lovegood, non pas dans le train, mais sur les calèches conduisant à Poudlard. Et elle n’est pas présentée par Ginny (qui n’apparaît pas du tout dans cette scène), mais par Hermione. Comment Hermione connaît cette fille ? Mystère… On voit les sombrals là aussi, mais l’explication arrive plus tard, donnée par Luna et non pas Hagrid. L’interprétation d’Evanna Lynch est splendide… Luna est carrément à côté de la plaque, et on le voit bien ! Comme dans les livres, on revoit bien ce mélange d’étrangeté (quand elle parle de ces créatures bizarres, les Nargoles), et d’émerveillement (quand elle est avec les Sombrals ou encore au Ministère à un moment) et puis cette compassion avec Harry.

Ensuite, l’autre nouveau personnage, Ombrage, qui est vraiment odieuse à souhait ! (même la voix criarde y est !). On dirait qu’elle a vraiment quitté le monde magique pour faire carrière chez les moldus.

Bref, là aussi tout s’enchaîne, pas de Quidditch (mais ça on le savait déjà), pas de cours non plus. Le seul cours que l’on voit vraiment est celui de Ombrage, ensuite, ce ne sont que quelques scènes rapides dans le cours de Rogue et du professeur Trelawney pour voir la Grande Inquisitrice poser ces questions.

On peut d’ailleurs diviser les scènes à Poudlard en deux parties :

La première partie est consacrée à Ombrage. On voit vraiment comment elle investie petit à petit et sûrement les lieux à Poudlard, comment elle commence à s’immiscer dans les cours et les affaires de chacun, à surveiller chaque fait et geste. Elle veut vraiment tout sous son contrôle… à tel point que les élèves commencent sérieusement à la détester (et nous encore plus). En même temps, on suit Harry, qui doit non seulement subir Ombrage, mais aussi les autres élèves, qui ne le croit pas. Harry devient détestable avec tout le monde et s’enfonce lentement dans la solitude.

La deuxième partie : L’Armée de Dumbledore.
Harry a reprit du poil de la bête, et l’Armée de Dumbledore se forme. Si la précédente partie c’était Ombrage contre les élèves, cette fois, c’est les élèves contre Ombrage.

Moi qui m’attendais à un peu plus de choses sur Pré-au-Lard, qu’on avait entrevu dans le 3, qui avait disparu du 4… j’ai été déçue. On ne voit que le bar de La Tête du Sanglier, et je dois l’avoue, j’ai adoré le clin d’œil fait à Alberforth avec la chèvre… on a été peu à rire dans la salle… mais j’ai trouvé ça excellent. Ensuite, la réunion se déroule un peu de la même façon que dans le livre.

Ensuite, passage avec un autre clin d’œil, mais plus subtil : Au retour du bar, c’est là que Ron nous sort la fameuse phrase : « Mais qui êtes-vous et qu’avez fait d’Hermione Granger ? » Ce à quoi Hermione répond quelque chose dans le genre : « Au moins, il y aura eu un point positif dans cette journée ». Quelqu’un demande quoi, et elle répond : « Cho Chang ne t’as pas lâché des yeux Harry ». Et là, il faut vraiment être vigilant, mais Ginny a vraiment le regard qui tue, c’est du méchant ! (On voit qu’elle est toujours amoureuse de Harry et légèrement jalouse).

Je vais pas m’étendre trop non plus, détailler chaque scène serait beaucoup trop long, et je me rappelle pas de toute…

Mais je sais qu’à partir de ce moment, on retrouve avec plaisir un Rusard aussi déjanté que dans le quatre quand il doit surveiller les membres de l’AD dans la Salle sur Demande.
Les cours de l’AD ne sont pas trop mal, c’est le pauvre Nigel qui en prend plein la figure. Le cours avec les Patronus n’est pas trop mal, on retrouve la loutre d’Hermione, le lièvre de Luna, Ron et son chien, et apparemment, le cheval appartient à Ginny.

Sinon, j’ai adoré la relation Ron/ Hermione, Ron en reçoit plein la figure tout au long du film et on retrouve avec plaisir ces deux mêmes répliques du livre, le coup du « Hermione tu es une personne extraordinaire, si jamais je montre à nouveau grossier avec toi… » ce à quoi Hermione répond : « je saurai que tu as retrouvé ton état normal », et du « parce que tu as la capacité émotionnelle d’une cuillère à café ». Finalement, c’est Ron qui aide les autres à sortir du Bureau de Ombrage, et non pas Ginny, ce qui lui vaut un beau compliment d’Hermione.

Graup : Je l’ai trouvé plus humain et moins barbare que dans le livre… une bonne surprise, plutôt agréable. Le scénariste a pris beaucoup de liberté dans cette scène là.

Les Jumeaux Weasley : c’est avec grand plaisir qu’on retrouve les bonbons et leurs inventions, même Rusard en fait les frais. Sinon, légèrement déçue par le feu d’artifice. Je l’avoue, de m’attendais à un grand truc plus magique, pour vous donnez un exemple de comparaison, à quelque chose dans le genre du Seigneur des Anneaux, à la fête de Bilbo au tout début, quelque chose de grandiose et vraiment magique. Et bien non, ça reste assez sobre finalement, un peu comme un feu d’artifice de moldus, à part le dragon final. J’aurai bien aimé voir les jurons aussi, on en entant quelques uns dans le film, c’est pas un CACA écrit dans le ciel qui va nous choquer… non, à la place de ça, on a un W.

En parlant des Weasley, j’ai trouvé Percy complètement effacé. Il ne prononce aucun mot, il est juste là, à faire acte de présence, comme un laquai, à apparaître à côté du Ministre et à tenir Harry et Cho par le col. Il ne montre même pas son accord avec le Ministre… rien, assez décevant, et ses frères n’en parlent même pas. Quand à Cho… finalement on ne la voit pas tant que ça, on a dû voir quasiment toutes les scènes importantes dans les bandes-annonces la concernant… et il me semble qu’il y a une erreur la concernant, car j’ai l’impression qu’ils l’ont mise dans la même année qu’Harry. Après le baiser, lorsque Ron, Hermione et Harry discutent, Hermione dit que les BUSES font partit de ces préoccupations. Erreur ?

Un dernier petit détail, j’ai trouvé la scène du souvenir de Rogue très rapide, on ne voit pas Lily… du moins, je l’ai pas vu tellement c’est rapide. Donc déçue de ce point de vu là. D’autres personnages que l’on voit très brièvement, ce sont les centaures, on doit sûrement voir Bane, mais on ne sait pas lequel c’est, et Firenze n’apparaît pas du tout.

Noël

Je ne sais pas pourquoi, mais je m’attendais à beaucoup de cette scène. J’ai entendu que la scène de Noël avec les Weasley était un moment bien sympathique, ou ça blaguait beaucoup etc… là, la scène ne dure que 2 minutes à peine, je l’ai trouvé très courte et finalement pas si familiale que ça, je n’ai pas ressenti l’ambiance du moment… qui d’ailleurs est vite remplacé par une scène entre Harry et Sirius dans la fameuse pièce de la tapisserie. La tapisserie est assez bien réalisée, mais ça va beaucoup trop vite (du moins pour voir tous les noms) et on ne parle absolument pas du frère de Sirius, Regulus, ni des Malefoy.

Le Ministère, scène finale

Rapide. L’allée vers le Ministère est vraiment rapide, on rentre, pas de portes, on est de suite dans la salle des prophéties, pas de cerveaux ni d’autres salles.
Les Mangemorts, enfin voilà des Mangemorts dignes de Vous-Savez-qui ! Personnellement, j’avais trouvé leurs costumes assez ridicules dans la Coupe de Feu, là, ils sont vraiment terrifiants avec leur masque.
Bellatrix Lestrange m’a fait penser à une hyène… (l’effet du Roi Lion peut-être ? avec les hyènes toujours en train de rire)… mais elle est complètement hystérique et malveillante à la fois. En un mot : parfaite. Dommage qu’on la voit si peu.

Autrement, les scènes de combats sont bien réalisées. La chute des Prophéties est assez impressionnante… grâce à une Ginny bien déterminée et qui manie vraiment l’art de la magie. (Un présage pour le 7 ?). J’avoue ne pas avoir trop compris cette histoire de traînées lors des transplanages. Des traînées noires pour les Mangemorts (on les avaient déjà vu dans le 4 d’ailleurs), et des blanches pour celles des membres de l’Ordre du Phénix… je trouve que ça fait un peu trop noir/ blanc comme méchants/gentils, je suppose que c’était bien ça le but, mais je trouve pas que ça n’apporte pas grand-chose (bref, je suis pas convaincue), et surtout, pourquoi eux en ont ? Quand les jumeaux transplanent aux Square Grimmaurd, il n’y a aucune traînée derrière eux.

La scène de la mort de Sirius… je sais pas pourquoi, mais j’ai eu l’impression de me retrouver dans le Seigneur des Anneaux, la communauté de l’anneau. Le même effet lorsque Gandalf tombe dans l’abysse avec le Balrog. Il meurt, on le voit partir dans le voile, et là gros silence, plus aucune bruit, scène au ralenti. Puis petit à petit, le son remonte, on voit Harry crier dans les bras de Lupin (comme Frodon dans ceux d’Aragon), et puis le son revient complètement.

La scène finale, le combat entre Vous-Savez-Qui et Dumbledore est vraiment spectaculaire, de jolis effets, mais le meilleur reste à la fin, lorsqu’on voit Harry sous l’emprise de Vous-Savez-Qui. Vous-Savez-Qui qui a d’ailleurs les mêmes gestes, on retrouve un geste similaire à celui du 4, ça m’a de suite frappée.

En conclusion, c’est que ça commence à devenir long là, je ne suis pas déçue… et je crois que je vais aller le revoir une deuxième fois histoire de bien saisir tous les détails.
Dans l’ensemble, on retrouve la même histoire que le livre, il n’y a pas autant d’omission que dans le 4 (mais étant l’un des livres le plus truffés d’intrigues, le 4 n’était pas le plus facile à retranscrire, le 5 lui, l’est plus). En 2 heures de temps, j’ai trouvé ça court, j’aurai aimé un film plus long… mais on ne peut pas satisfaire tous les fans (dommage). Un autre point curieux, il m’a semblé voir des scènes dans les bandes-annonces qui finalement ne sont pas apparues dans le film, alors est-ce moi qui divague ou alors est-ce qu’il y a eu des coupures ?

Bref, à revoir… (quand je disais que ça risquait de ne pas être très objectif tous ça…)


Mots-clef de l'article :

Copyright © 2000-2017 La Gazette du Sorcier
Les documents du site sont placés sous licence Creative Commons (by-nd-nc).
Anciennement www.chez.com/harrypotter
Anciennement www.aidepc.net/harrypotter

La Gazette du Sorcier est auditée par :