Service des Transmissions Magiques Analyses
Encyclopédie
Interviews
Gazette
La Gazette du Sorcier
Forum A propos Exclusif A la une Equipe Blog
5 Noises

Qu’attend-on d’un RPG Harry Potter ?

4 octobre 2018

Vous avez pu lire une série d’articles de ma part qui expliquaient, à posteriori, les raisons de l’échec des jeux vidéos Harry Potter. J’ai joué à la plupart des jeux sortis, de nombreuses heures, les finissant pour plusieurs à 100%, voir plusieurs fois pour mes préférés ; j’ai aimé de nombreuses choses, détestées de nombreuses autres. Mais alors que les images d’un jeu vidéo RPG dans l’univers fuitent sur internet, on en aurait même déjà découvert le futur nom, j’ai avant tout envie d’imaginer ce qui ferait, pour moi, un bon jeu Harry Potter.

Pantalaemon s’était déjà risqué à l’exercice sur le jeu Coupe du Monde de Quidditch qui mériterait bien un petit lifting. Il est amusant de remarquer comme cet article écrit il y a 4 ans est toujours autant d’actualité... mais surtout que, bien qu’il se concentre sur un jeu précis de l’univers, certains de ses éléments sont applicables à la majorité de la franchise.

Mais assez parlé de quidditch, et entrons dans le vif du sujet. Cet article est évidemment un avis totalement subjectif et ne reflète pas celui de l’intégralité de la rédaction.

Un univers mal exploité

Le premier élément qui explique de nombreux soucis de la saga vidéoludique jusqu’à présent à mes yeux, est son incapacité à s’éloigner des films et de ce que l’individu à déjà vu à l’écran. La Warner Bros. semble enfin l’avoir compris avec sa licence Portkey Games et le jeu Hogwarts Mystery. Créer un jeu dans un univers avec tant de possibilités, de lieux, d’histoires, et se coltiner à une époque et la vision d’un seul personnage, c’est se priver de toutes les libertés offertes par la saga.

Pas besoin de Harry, Ron, Hermione ou même Norbert Dragonneau dans nos pattes pour apprécier l’univers, les décors de lieux qu’on connait déjà voire de nouvelles expériences ! Il existe de nombreuses possibilités pour exploiter l’univers différemment ;
Un jeu se déroulant en même temps que les événements de la saga, mais ailleurs dans le monde : suivre l’évolution d’un élève de Beauxbâtons, le monde magique français, une histoire propre au joueur loin des troubles britanniques... Avec un petit passage par la case Poudlard en cours de scolarité pour suivre le tournoi des Trois Sorciers et encourager notre championne Fleur Delacour par exemple ?

Un jeu se déroulant dans des lieux déjà connus mais à une toute autre époque : un jeu post-Potter, dans une Grande-Bretagne débarrassée de Voldemort comme elle le fût de Grindelwald avant ; la difficulté étant de trouver un ou plusieurs antagonistes intéressants sans tomber dans le méchant ridicule ou l’histoire trop linéaire. Ou un jeu pré-Potter, des centaines d’années avant, développant un tout autre univers.

Un jeu se déroulant en Angleterre à la même période que l’histoire de Harry, mais vu par les yeux d’un tout autre personnage : un Auror à la recherche des évadés d’Azkaban, un Mangemort en fuite qui attend le retour de son Maître, une élève revenue du future pour changer le cours des événements et sauver Cédric... euh non, pas ça.

Bref, s’éloigner de l’histoire vécue à travers les yeux de Harry et nous plonger dans une autre histoire, NOTRE histoire.

Une histoire unique, des choix importants

PNG - 2.3 Mo

Le terme RPG (Role Play Game) devrait se suffire à lui-même, le héros devrait pouvoir faire évoluer son histoire comme il le désire, se lier aux personnes qu’il souhaite, et prendre la place qu’il souhaite dans cet univers.

Cela passe par le choix d’un métier magique après sa scolarité, d’un penchant pour le Bien ou le Mal, la personnalisation de son avatar, le choix de ses quêtes, voyages, amis,... Mais aussi de ses compétences.

En poussant à l’extrême, j’aimerais pouvoir choisir dès la création du personnage le début de mon aventure. Pouvoir commencer à 11 ans, quand je reçois ma lettre pour Poudlard, ou à 17 ans alors que je quitte la scolarité pour trouver un emploi ; décider d’être né Sang-Pur, Sang-Mêlé ou Né-Moldu ; de vivre dans un village sorcier ou dans une ville moldue ; d’être britannique, français, américain ou japonais ; bref de choisir qui je suis.

Une telle création nécessiterait énormément d’adaptations techniques, que la franchise n’est, je pense, pas encore prête à apporter. Mais pour rester dans du plus accessible, un simple système de points de compétence à répartir dans diverses capacités du personnage permet déjà de le moduler et de se créer sa propre expérience. (Hogwarts Mystery le fait d’ailleurs déjà à une plus petite échelle).
On pourrait choisir de développer sa puissance magique pour renforcer ses dégâts au combat, sa connaissance magique pour accroître le nombre de sorts qu’on peut apprendre, sa connaissance des potions pour créer différents filtres de soin, poison ou autre, sa botanique pour mieux différencier les plantes trouvées durant nos quêtes et comprendre leur utilité, son marchandage pour acheter les produits dans les magasins à meilleur prix, son endurance pour se déplacer plus vite, sauter plus loin et parcourir le monde, sa connaissance des animaux pour apprivoiser un niffleur chasseur de pièces ou grimper sur un hippogriffe et voyager plus loin encore, sa legilimancie pour voir les pensées des personnages croisés ou savoir lorsqu’un PNJ vous ment dans les quêtes,...

JPEG - 84.3 ko

Plusieurs métiers s’ouvriraient alors à vous selon vos compétences ; vous avez suffisamment de puissance magique, connaissance magique et connaissances des potions ? Vous ferez un parfait Auror ! Plus porté sur la legilimancie et l’endurance ? Pourquoi pas Journaliste à la Gazette du Sorcier ? Joueur de Quidditch professionnel ? Professeur ? Médicomage ? Magizoologiste ? Écrivain à succès ? Botaniste ?
Ces différents métiers vous donneraient régulièrement des quêtes à réaliser pour gagner quelques gallions et plus de points de compétence.

Une multitude de quêtes annexes

Toutes ces quêtes, au-delà de prolonger évidemment la durée de vie du jeu, pourraient varier les plaisirs. On pourrait envisager des quêtes basées sur les combats, sur la création de potions précises, la recherche de plantes, l’interview de certains PNJ avec le bon choix de ses mots et questions ; voire les bonnes relations ; pour trouver l’info recherchée, le vol d’objets en toute discrétion (qui a dit Botruc ?), le meurtre,...

Outre nos employeurs, plusieurs personnes seraient amenées à nous proposer des quêtes. Certains Mangemorts (qu’ils s’appellent encore comme ça ou différemment ; membres d’un réseau rebelle pour qu’on rejoigne leurs rangs (voire, pourquoi pas, la création de notre propre réseau de rébellion et la recherche de nos futurs acolytes) ; nos relations les plus proches qui auraient besoin d’aide ; ou certains passants contre un peu d’argent.

L’histoire suivrait tout de même une quête principale, nous amenant à choisir notre camp et à amener le Grand Méchant au pouvoir ou à le vaincre.

Un monde ouvert à explorer

La quête nous mènerait à la découverte de nombreux lieux, qu’on pourrait explorer à notre convenance. Poudlard et Pré-au-Lard, mais aussi Loutry St-Chaspoule, Godric’s Hollow, le Ministère de la Magie, Londres, Paris, l’Amérique, les écoles de magie du monde entier,...

JPEG - 1.9 Mo

Un réseau de poudre de cheminette serait un moyen efficace de nous amener d’un point à l’autre sans avoir des heures de voyage à effectuer, mais évidemment chaque utilisation nous coûterait quelques gallions.

Totalement libres de nous balader, on découvrirait de nombreux magasins pour acheter baguette, balai, ingrédients de potions et accessoires pour nos missions ; des PNJs avec qui discuter ou obtenir de nouvelles quêtes ; des secrets... et une collection à réaliser à travers le monde. Mais pour changer un peu de nombreux jeux, adapter cette collection à notre personnage.

JPEG - 64.1 ko

Un joueur n’entame une collection que s’il a atteint un certain niveau dans une compétence donnée. Collectionner les empreintes d’animaux fantastiques s’il possède un grand niveau en connaissance des animaux, les cartes de Chocogrenouille s’il maîtrise la connaissance de la magie, ou les Reliques de la Mort s’il se concentre sur la puissance magique.

Des duels mieux maîtrisés

JPEG - 100.6 ko

Fini le spam de Stupéfix en boucle pour vaincre un ennemi, nous ne sommes plus Harry Potter. Le joueur pourrait déterminer les sorts qu’il veut utiliser au combat, en apprendre de plus en plus en lisant des parchemins s’il a le niveau de connaissance magique suffisant, et surtout adapter des stratégies de combat.

Un Petrificus Totalus pour immobiliser l’adversaire, un Accio sur du mobilier derrière l’adversaire pour le renverser, quelques Protego pour éviter les sorts adverses... Et puis, si le cœur nous en dit vraiment, un Avada Kedavra pour achever le malheureux dans les plus brefs délais. Mais notre noirceur doit être suffisante pour que le sort atteigne ses dégâts maximum. Peut-être vaut-il mieux se contenter de l’assommer cette fois-ci ?

De la difficulté

Le public qui a suivi la naissance de la saga a bien grandi désormais, et, si Warner Bros semble parfois l’oublier, la franchise plaît aux petits comme aux grands. Fini les ennemis plus inutiles qu’un concierge cracmol à Poudlard, il est temps d’avoir de la réelle difficulté ! Qu’une quête perdue le soit réellement, que ça impacte nos relations, nos compétences, notre futur !

Que lors d’un duel mal-engagé, on puisse décider de se replier pour réessayer plus tard, avec une autre stratégie, d’autres sorts ou de meilleures compétences.
Que certaines zones soient plus difficiles à atteindre ; par une protection plus élevée (un troll adulte qui garde l’entrée d’une caverne par exemple), des sorts requis plus efficaces (quand Poudlard apprendra à mieux fermer ses portes pour qu’un Alohomora ne suffise pas toujours) ou le besoin d’une créature spécifique pour s’y rendre.

Bref, qu’il soit possible d’échouer ou de perdre !

Du multi-joueurs !!

Évidemment ! Tout le monde l’attend !
Mais moi ... différemment. L’aventure à part, j’aimerais pouvoir affronter les autres joueurs dans des lieux précis (club de duel, tournoi de bavboules, matchs de quidditch, par exemple) pour gagner quelques gallions, ou pouvoir parier sur des duels en cours (en évitant l’or de farfadet).

Mais avant tout, développer quelques missions coopératives annexes, où la présence d’un second joueur est nécessaire pour progresser.

Je pourrais citer des dizaines de milliers d’autres choses que j’aimerais voir dans un nouveau jeu de la saga, car l’univers est tellement vaste et riche qu’il permettrait une multitude de fonctionnalités ! Des vrais matchs de quidditch, des cinématiques de haute qualité, des ennemis variés (créatures, humains, obscurus,...), la possibilité de devenir animagus ou métamorphomage, des clins-d’œil discrets à la saga pour être à la recherche constante d’easter eggs, ...
Mais vous, quelles seraient vos attentes pour un RPG Harry Potter ? Dites-le nous en commentaire !

PS :

Vous avez aimé cet article ? Vous pouvez soutenir financièrement la Gazette et ses projets sur Tipeee !


Mots-clef de l'article :

Copyright © 2000-2017 La Gazette du Sorcier
Les documents du site sont placés sous licence Creative Commons (by-nd-nc).
Anciennement www.chez.com/harrypotter
Anciennement www.aidepc.net/harrypotter

La Gazette du Sorcier est auditée par :