Service des Transmissions Magiques Analyses
Encyclopédie
Interviews
Gazette
La Gazette du Sorcier
Forum A propos Exclusif A la une Equipe Blog
5 Noises

Puffs : la parodie s’étend au-delà de Harry Potter

1er février 2017

On vous avait déjà parlé de la dernière pièce parodique Puffs, mais l’auteur est également celui de deux autres parodies de l’univers magique à découvrir sur scène.

Le dramaturge Matt Cox et sa troupe s’étaient fait remarquer en décembre 2015 avec le lancement de la pièce qui fait salle comble depuis : Puffs, or : Seven Increasingly Eventful Years at a Certain School of Magic and Magic. On y suit les aventures, cette fois-ci non pas d’un trio de Gryffondor soudé par l’amitié, mais bel et bien d’élèves de Poufsouffle, pendant les mêmes années d’études à Poudlard.

La saga Harry Potter n’est cependant pas la seule œuvre de J.K. Rowling que l’auteur parodie au théâtre, comme le laissent voir ces affiches qui reprennent les deux majeurs succès de l’an dernier du côté magique, avec humour. Ces deux pièces ne sont pas jouées et mises en scène comme l’est la première, mais sont lues sur scène par les acteurs à la fin de certaines représentations, un petit bonus à leur Wizard Night.

JPEG - 160.7 ko

La première, A Puffs Tale (Une histoire de Pouffy), détourne le best-seller de l’été dernier, L’Enfant maudit mais aussi sa couverture en guise d’affiche. La pièce relate le parcours de deux fils d’élèves de Poudlard, comme l’originale, mais encore une fois, côté Poufsouffle. On notera que les couleurs dominantes de la couverture étaient propices à un rapprochement avec la maison du blaireau.

JPEG - 78.5 ko

Les Animaux fantastiques ne sont pas en reste, puisque Matt Cox est aussi à l’origine de Dude, Were’s My Fantastic Beast  ? (Mec, où est mon animal fantastique ?). L’affiche sous-titre ironiquement : Or ; 30 short films about Magical New York in 1926 when a puff came for a quick visit and the disaster that followed (Ou : 30 courts-métrages sur le monde magique new-yorkais de 1926, lorsqu’un Pouffy y a brièvement séjourné, et le désastre qui s’en est suivi).

Si l’on ajoute à cela un récent regain d’intérêt pour la maison la plus sous-estimée de Poudlard, on obtient une bonne publicité pour Puffs qui, déjà prolongée pour janvier 2017, continuera d’être jouée jusqu’au mois de mars. New-Yorkais ou visiteurs de passages à la Grosse Pomme, vous pouvez vous procurer les billets ici, et comme le précise la bande-annonce : même pas besoin d’être Poufsouffle !

Sources : Hypable, Puffs The Play


Mots-clef de l'article :

Copyright © 2000-2017 La Gazette du Sorcier
Les documents du site sont placés sous licence Creative Commons (by-nd-nc).
Anciennement www.chez.com/harrypotter
Anciennement www.aidepc.net/harrypotter

La Gazette du Sorcier est auditée par :