Service des Transmissions Magiques Analyses
Encyclopédie
Interviews
Gazette
La Gazette du Sorcier
Forum A propos Exclusif A la une Equipe Blog
5 Noises

Pourquoi le fandom HP est l’un des meilleurs.

9 septembre 2014

Certains auront noté que je reste prudent dans mon titre : “l’un des meilleurs” et pas “le meilleur”... la vérité est que c’est de la pure politesse et de l’honnêteté intellectuelle : au fond, j’ai bien le sentiment que le fandom basé sur la saga potterienne est supérieur à la plupart (prudent à nouveau)... est supérieur aux autres (voilà, je l’ai dit) ! Dans un élan introspectif inutile, j’ai tenté de comprendre pourquoi cette impression, alors que les MTV Awards “nous” décernaient récemment officiellement ce titre.

Qu’est-ce qui rend notre fandom extraordinaire ? Peut-être faudrait-il d’abord commencer par une question plus générale : qu’est-ce qu’un fandom ? Malgré le manque de fiabilité, la définition de Wikipédia devrait éclairer ceux qui ignorent encore en quoi consiste un fandom ; la définition en anglais est encore mieux. Il s’agit donc d’un groupement de fans centrés sur un intérêt commun (qu’il soit livre, série, film, acteur, chanteur... généralement dans le domaine culturel) qui vivent leur passion au travers de nombreux moyens d’expression : fanfictions, conventions, fanarts...

Les fandoms existaient avant l’arrivée d’internet, et diffusaient des “fanzines”, mais l’arrivée du web a ouvert de nombreuses possibilités. Le partage est devenu beaucoup plus facile, les fanfictions et les fanarts se sont mis à pulluler, l’échange de théories est devenu aisé, tout comme la compilation d’informations clés et l’archivage de débats importants pour la communauté (via des encyclopédies en ligne comme l’EHP, par exemple).

Le fandom Harry Potter fut l’un des premiers à se lancer à la conquête du net ; une question de chance. Les livres ont pris de l’ampleur pile au bon moment, leur étalement sur plusieurs tomes a permis aux rumeurs de s’établir et aux discussions de prendre place. Cette histoire, tout le monde la connaît. Même si ce n’est pas ça qui fait du fandom HP le meilleur, c’est une de ses forces : les fandoms qui ont suivit, en littérature, ont rarement pu faire de même alors qu’ils cherchaient à imiter la structure de leur prédécesseur. Hunger Games, par exemple, n’a jamais vraiment pu laisser place aux rumeurs, la sauce ayant pris alors que le troisième tome (et donc toutes les “réponses”) étaient déjà disponibles.

Les fans de livres antérieurs à la fin de la saga, comme ceux de la trilogie “À la croisée des mondes” ont tentés de se rassembler également, parce que les forums Harry Potter étaient cools et actifs et qu’il n’y avait pas de raison pour que leur livre favoris n’aie pas autant de succès sur la toile. Mais il était impossible d’imiter ce qui se faisait sur le réseau potterien.

En la matière, ce sont les fandoms de séries télévisées qui s’approchent le plus de celui de la saga. Avec des séries en cours, les théories et hypothèses courent toujours et les discussions de théories sont donc possibles.

Là où les fans d’Harry Potter prennent de l’avance, c’est justement dans la manière qu’ils ont eu de figurer à l’avant garde du fandom moderne ; pas seulement parce qu’ils furent les premier fans sur internet, mais parce qu’ils ont également été à la pointe de mouvements comme la “fanmusique” avec le Wrock, ou du “fanactivisme” avec la Harry Potter Alliance.

Certains diront que la musique faisant allusion à la littérature existait avant Harry Potter, et c’est vrai, mais c’était sous une forme totalement différente. Il s’agissait pour un groupe de rendre hommage au travers d’une chanson unique à un univers marquant... Aujourd’hui, un groupe peut baser son univers directement sur l’objet du fandom. De plus, les groupes de wrock ont exporté leur talent vers d’autres fandoms, commençant avec des chansons potteriennes avant de se tourner vers des musiques parlant de Dr Who, Le Trône de Fer, etc...

Autre innovation, le “fansport”. On pourrait dire que le quidditch est désormais un domaine à part entière, mais c’est bien grâce aux fans d’Harry Potter que le sport a pris vie et il reste un produit du fandom. C’est un fait rare, même si, de nouveau, certains pourraient mentionner l’existence du Troll Ball. Ce dernier reste cependant fort limité au monde du jeu de rôle grandeur nature et ne cherche en rien à ressembler à un véritable sport ; il reste principalement un jeu, tandis que le quidditch attire des gens étrangers à l’univers potterien parce qu’il est une activité sportive.

Pour finir, le fandom Harry Potter survit bien au-delà de son matériel de base. D’autres fandoms dont l’objet est un phénomène temporaire, entretenu par des évènements limités dans le temps comme la sortie de livres ou de films, ne font pas long feu après la sortie du dernier épisode. Ce sont des modes passagères. Le fandom Harry Potter est toujours là. Il a tenu, bon-gré mal-gré parfois, suffisamment pour que de nouveaux évènements viennent raviver la flamme.

En conclusion, le fait d’avoir rendu populaire des activités de “fandom” qui ne l’étaient pas tant auparavant, d’en avoir institutionnalisé d’autres, d’avoir su s’adapter aux nouvelles technologies et d’avoir été la source d’inspiration de nombreux fandoms modernes, voire d’en avoir enfanté certains (Starkids, John Green, quidditch), rend le fandom potterien unique. Peu d’autres fandoms peuvent se vanter d’une telle variété en matière de production, d’une telle longévité, d’une telle descendance aussi ; c’est tout ça qui me donne le sentiment que le fandom Harry Potter a une longueur d’avance.


Mots-clef de l'article :

Copyright © 2000-2009 La Gazette du Sorcier
Les documents du site sont placés sous licence Creative Commons (by-nd-nc).
Anciennement www.chez.com/harrypotter
Anciennement www.aidepc.net/harrypotter

La Gazette du Sorcier est auditée par :