Service des Transmissions Magiques Analyses
Encyclopédie
Interviews
Gazette
La Gazette du Sorcier
Forum A propos Exclusif A la une Equipe Blog
5 Noises

Poudlard, les noirs secrets des enseignants

25 octobre 2011

Après bien des années d’absence, je suis de retour pour votre plus grand plaisir, ma plume à papote plus frétillante que jamais. Plusieurs semaines après la rentrée des classes, j’ai compris qu’il était de mon devoir d’informer les parents sur les personnes à qui ils confient leurs charmantes têtes blondes. Ces enfants, si chers à mon cœur, l’avenir de notre communauté . . . Impossible de rester dans le déni alors que de nombreux dangers les guettent !

Mr Longdubat tout d’abord. Véritable catastrophe ambulante, il a fait exploser une demi-douzaine de chaudrons durant sa scolarité, blessant plusieurs de ses camarades de classe, parfois gravement. Comment un tel danger a pu accéder au titre de professeur, c’est un véritable mystère. Nous espérons qu’il parviendra à garder intactes les différentes serres de l’école, de même que ses étudiants. Malheureusement, je ne serai guère étonnée qu’on nous annonce un jour la disparition tragique d’un élève, dévoré par un géranium dentu.

Encore plus risqués que les cours de botanique, suivent les cours de soins aux créatures magiques, qui sont à ma grande surprise toujours dispensés par l’une d’elles, un demi-géant sanguinaire du nom de Hagrid. Ses choix de sujets d’étude, douteux, ont déjà menés à l’infirmerie plusieurs élèves pourtant attentifs. On se souviendra de Draco Malfoy, violemment attaqué par un hippogriffe et qui ne s’en est sorti que de justesse. J’avais déjà rédigé un article plus complet à son sujet, mais il semblerait que ce premier avertissement ait été insuffisant. Combien d’accidents faudra-t-il avant que la directrice admette que cette dangereuse et barbare créature est loin d’avoir les qualifications requises pour être enseignant ?

Tant que nous en sommes aux créatures magiques, nous pouvons parler du cours de divination. Matière décriée par de nombreuses personnes, elle est de plus dispensée à Poudlard par un centaure du nom de Firenze. L’irritabilité et le mépris de cette espèce envers les humains sont bien connus et l’on est en droit de se demander combien de temps le calme durera avant qu’un élève ne soit blessé par une ruade agacée !

Nous terminerons avec les cours de potions, reconnus comme délicats et nécessitant de la prudence. En effet, de nombreux éléments qui peuvent être toxiques passent entre les mains des élèves, et il est facile pour le professeur qui l’enseigne de fabriquer polynectar, potions de folie ou poisons puissants. Qu’en est-il lorsque le poste est confié à T. Nott, un ancien partisan des mangemorts ? Je frissonne à l’idée de ce qui pourrait se produire dans les cachots et quand je pense à toutes les substances dangereuses qui pourraient être glissées dans le jus de citrouilles de ces chers élèves.

Loin de moi l’idée de créer un vent de panique. Je suis sûre que la directrice a engagé ces personnes en connaissance de cause et après avoir mûrement réfléchie. Je suis de plus persuadé qu’elle se fera une joie d’énoncer les raisons de son choix et de prendre des mesures justes si elles s’avèrent nécessaires.


Mots-clef de l'article :

Copyright © 2000-2009 La Gazette du Sorcier
Les documents du site sont placés sous licence Creative Commons (by-nd-nc).
Anciennement www.chez.com/harrypotter
Anciennement www.aidepc.net/harrypotter

La Gazette du Sorcier est auditée par :