Service des Transmissions Magiques Analyses
Encyclopédie
Interviews
Gazette
La Gazette du Sorcier
Forum A propos Exclusif A la une Equipe Blog
5 Noises

Où était la rédaction de la Gazette il y a 15 ans ?

20 décembre 2015

Vous le savez bien désormais, la Gazette a eu quinze ans le 22 juillet dernier. A cette occasion, les membres de la rédaction se sont livrés à une petite introspection et vous raconte ce qu’il en était de leur rapport à Harry Potter en l’an 2000 !

Puppet : à l’automne 2000 j’avais douze ans, le même âge que le trio avec lequel j’ai littéralement grandi, et j’étais happée par le suspens de Harry Potter et la Chambre des Secrets, qui restera mon tome préféré, et par la découverte de l’intrigant Tom Jedusor.

Wendy : A l’automne 2000, j’avais neuf ans et je n’avais pas encore lu Harry Potter (je l’ai découvert avec le premier film, sorti en 2001). J’étais déjà avide de lectures et j’étais une fan inconditionnelle de Béatrice Nicodème, qui m’enchantait avec sa série Wiggins (inspirée d’un personnage de Sherlock Holmes) et ses romans policiers pour enfants. Je n’entendais pas beaucoup parler d’Harry Potter autour de moi, mais en réalité j’avais déjà les germes pour aimer la série : j’adorais les romans à suspense, j’imaginais la suite des tomes à venir, je m’évadais souvent dans des mondes imaginaires...Je ne me doutais vraiment pas de ce qui m’attendait dans les 15 ans à venir !

Ipiutiminelle : En 2000, j’avais sept ans. J’ai découvert Harry Potter au début de cette année-là, quelque part entre février et juin, grâce à la grande sœur d’une amie qui avait dévoré les trois premiers tomes et me les a gentiment prêtés. Si elle avait su ce qu’elle s’apprêtait à déclencher ! J’ai été instantanément charmée par l’univers et me suis mise à en parler 24/7, au grand désespoir de mes parents. J’avais déjà le goût de la lecture avant de découvrir Harry Potter, mais c’est la saga qui m’a introduit à la fantasy ; j’ai lu les Chroniques de Narnia quelques mois après avoir découvert Harry Potter. J’ai également consciencieusement consigné dès cette époque tous les articles que je pouvais trouver sur le sujet, ils doivent toujours traîner dans un carton, quelque part…

Abraxan : J’étais en CE1 quand j’ai découvert Harry Potter, parce que je lisais déjà pas mal et qu’une fille de ma classe en avait parlé. Mais comme j’avais pas eu le temps de le finir avant les vacances d’été, mes parents avaient négocié pour que je puisse repartir avec le bouquin qui venait de la bibliothèque de l’école.
Après, je sais pas trop comment je suis devenu accro… Il me semble qu’à un moment j’ai découvert le site de la gazette et c’était il y a un ou 2 design précédents.

Pantalaemon : En l’an 2000, j’avais 9 ans. J’avais lu les trois premiers tomes de la saga et j’attendais le quatrième avec impatience. Je ne pense pas avoir eu la moindre idée de la date de sortie anglaise (8 juillet 2000), car l’internet ne faisait pas encore vraiment partie de mon quotidien, mais je sais que j’étais suffisamment conscient de la date de sortie en français que pour recevoir le livre le jour de sa sortie (le mercredi 29 novembre 2000), après mon cours de tennis ! Je me souviens aussi de ma lecture du premier chapitre de ce tome, qui m’avait paru particulièrement étrange et hors sujet ; je me demandais si ce n’était pas une erreur d’impression.
Par la suite, j’ai comblé l’attente du cinquième tome avec la lecture d’autre saga fantastiques, telles que À la croisée des mondes de Philip Pullman. Mais, une chose est sûre, en l’an 2000, j’étais déjà un sacré fan."

MadEye : En 2000 j’avais 8 ans, et depuis un an ma mère se servait de moi comme cobaye- après le Hobbit, elle envisageait de faire étudier à ses faqueux ce qu’elle percevait comme la nouvelle référence incontournable de la littérature jeunesse fantastique : Harry Potter à l’Ecole des Sorciers. Elle m’a donc tiré de mes Chair de Poule en 99, et m’a plongé dans l’univers de Rowling, dont je n’ai pas encore émergé. Du coup en 2000 j’étais donc un petit garçon normal, qui passait le plus clair de son temps à tirer les cheveux des petites filles. A ceci près que je ne les tirais pas gratuitement, mais pour les mélanger à des concoctions étranges dans l’espoir de pouvoir enfin m’infiltrer, sous les traits vils du sexe opposé, dans les toilettes interdites aux garçons.

Allie : En 2000 j’avais 12 ans. Ma tante m’avait offert le premier tome d’Harry Potter au Noël précédant, ignorant ce qu’elle allait déclencher. Malgré mon amour pour l’histoire, je n’ai pu lire les deux suivants que l’année d’après. L’année 2000 fut donc l’année de calme avant la tempête. La plaque tournante. Car à partir du moment où j’ai eu les tomes 2 et 3 en main (en même temps, offerts en secret), je n’ai plus arrêté ! Je n’ai que très peu de souvenirs de cette époque. Le premier est le déballage du premier tome sous le sapin, et le deuxième un chuchotement effréné à ma voisine de cours d’histoire afin de lui révéler que le tome 4 allait sortir, découvrant dans le cri qu’elle a poussé qu’elle était aussi fan que moi.

ElenaGrape : En 2000 j’avais quatre ans et Harry Potter n’allait pas tarder à pointer le bout de son nez dans ma vie. Mon frère allait tout juste le découvrir, et me transmettre par la suite sa passion dévorante pour cette saga.

CaptainLachlo : Il y a 15 ans, j’en avais tout juste 8 et mon premier exemplaire de Harry Potter trônait encore fièrement sur les étagères d’une librairie. D’ici quelques jours, le Père Noël allait le déposer au pied de mon sapin sans se douter qu’une grande histoire d’amour allait naître. Quinze années de lectures et de relectures, d’échanges et de rencontres avec des fans ou des personnalités liées aux romans de J.K. Rowling, et surtout quinze ans à agrandir ma collection liée à cette saga littéraire. Je ne me doutais pas, en découvrant sous le papier cadeau Harry Potter et la Coupe de Feu, que ces 656 pages me mèneraient aussi loin et m’apporteraient autant. Et c’est parti pour, qui sait, quinze années de plus ?

Merlinus Mentis : À l’automne 2000, j’avais 12 ans et j’entrais en cinquième. Je ne connaissais Harry Potter que de nom mais j’avais déjà lu nombre de romans jeunesse fantastiques. J’ai pu découvrir les trois premiers volumes au Noël de cette année-là et attendre impatiemment la sortie du premier film l’hiver suivant. J’avais accumulé un dossier (sur disquette !) sur tout ce qui concernait la saga en farfouillant sur le net au collège. Les années suivantes, l’explosion du "phénomène" n’a fait qu’augmenter mon enthousiasme et je me suis plongé allègrement dans les magazines, les livres dérivés et les multiples sites internet le concernant !

Touffy : c’est justement au début de l’été 2000, juste avant les vacances scolaires, que je découvris les quatre premiers livres, en anglais, qu’on m’avait prêtés et que je dévorai en deux jours avant d’en parler avec enthousiasme à ma prof de français dubitative. J’ai ensuite largement oublié Harry Potter jusqu’à ce que je rencontre D. Diggle en cours de latin.

Pruneau : En juin 2000, j’étais en seconde et farouchement opposé à Harry Potter, mais seulement par principe puisque je ne les avais jamais lus. J’en débattais longuement avec deux amies déjà fans. En août 2001, mon cousin avait emmené tous les tomes (le 4 venait de sortir) en vacances, donc je me suis décidé à lire le 1 afin d’avoir des arguments lors de ma prochaine attaque contre HP. Ça n’a pas marché comme je l’avais prévu : j’ai lu les 4 tomes en 4 nuits, puis relu les 4 tomes les 4 nuits suivantes. C’est peut-être la création de la GdS entretemps qui m’a envoyé les ondes positives nécessaires pour que je change d’avis ? J’ai commencé à fréquenter la GdS quelques mois plus tard, et Haryr m’a recruté pour l’équipe en mai 2003.

Et vous ? Où étiez-vous en 2000, lisiez-vous déjà Harry Potter ?


Mots-clef de l'article :

Copyright © 2000-2009 La Gazette du Sorcier
Les documents du site sont placés sous licence Creative Commons (by-nd-nc).
Anciennement www.chez.com/harrypotter
Anciennement www.aidepc.net/harrypotter

La Gazette du Sorcier est auditée par :