Service des Transmissions Magiques Analyses
Encyclopédie
Interviews
Gazette
La Gazette du Sorcier
Forum A propos Exclusif A la une Equipe Blog
5 Noises

On a testé le jeu de plateau Gallimard

23 décembre 2013

PNG - 1.1 Mo

Tout d’abord, la boîte est plutôt belle : noire et dorée, avec sa fausse usure, elle est simple et élégante. Elle pourrait passer inaperçue dans le bureau de Dumbledore, dans la limite de ce qui est possible pour une boîte de jeu de plateau... A l’intérieur, le rangement est pratique et facile : en tant que grand amateur de jeu de société, je peux vous assurer que ce n’est pas toujours le cas et que c’est fortement appréciable.

Le plateau en lui-même est marqué aux quatre coins d’un blason d’une maison de Poudlard ; les fans les plus attentifs et les plus tatillons (les Serdaigles, en fait), regretteront que la maison bronze-azur soit représentée par un corbeau au lieu d’un aigle comme c’était le cas dans les premiers films. Mais c’est un détail et une représentation en accord avec les visuels des films les plus récents.

PNG - 1.7 Mo

Le parcours est divisé en huit sections, une pour chaque film, chacune de sept cases. Votre but est simple, vous rendre le plus rapidement de la case départ à la cas Poudlard, au centre, parcourant ainsi les sept années de Harry. En chemin, il vous faudra répondre à des questions (si vous vous arrêtez sur les cases idoines) et relever sept défis (un par film, arrêt obligatoire). Le jeu se joue à six joueurs, ou six équipes, et chaque concurrent est représenté par un pion à l’image de Harry, Ron, Hermione, Neville, Ginny ou Drago, mais rien ne vous empêche de fabriquer votre propre pion Luna ou Fred et de jouer à plus de six.

Les cartes hibou, piochées sur les cases qu’orne Hedwige, vous offrirons des coups de pouces si nécessaire ou vous permettront de handicaper vos adversaires : elle vous donneront ainsi une deuxième chance pour répondre à une question, le droit de demander l’avis d’un ami... ou le pouvoir de faire reculer les autres joueurs d’une case chaque fois qu’ils oublient de vous appeler “Préfet” !

PNG - 1.3 Mo

Trois types de défis s’offrent au joueur : le dessin, le mime, ou le défi surprise. Les deux premiers défis sont assez évidents, il vous faudra mimer ou dessiner un objet, un personnage, une situation... pour les faire deviner aux autres dans le temps imparti par un sablier. Les défis surprises sont plus variés : il vous faudra répondre à une question (portant parfois sur le nom de l’acteur incarnant un personnage), citer un ou deux élèves de la maison X, voire épeler “les contes de Beedle le Barde” à l’envers !

Chaque fois qu’un joueur répond correctement à une question ou réussit un défi, il relance le dé et poursuit sa route... et c’est sans doute la principale faiblesse de ce jeu. Car les questions, bien que classées en trois niveaux de difficulté, n’arrêteront pas longtemps les encyclopédies vivantes que sont certains fans, même si le choix multiple accompagnant les questions leur sont refusés. Quelqu’un pourrait ainsi finir le jeu avant que d’autres n’aient pu toucher au dé.

PNG - 1.7 Mo

Il est donc fortement conseillé de corser la chose, d’autant que les niveaux de difficultés semblent parfois un peu aléatoires (certaines questions “faciles” paraissent plus compliquées que les “difficiles”) : posez la question qui paraît la plus compliquée, qu’importe le niveau indiqué ; n’énoncez pas les trois possibilités de réponse sauf si elles induisent un doute ; posez cinq questions au lieu de trois lors du défi final dans le temps imparti de 45 secondes.

Malgré la répétition de certaines questions entre films [1], la quantité de cartes fournies promet de nombreuses parties sans grand risque de se répéter. Chaque film compte une trentaine de cartes question, chacune offrant trois questions, ce qui fait 90 questions par film environ. Et le défi final de 5 questions en 45 secondes limitera les chance de voir un joueur gagner trop facilement.

On regrettera cependant des questions ambiguës telles que “qui confisque la carte du Maraudeur à Harry ?” : le choix multiple ne laisse d’autre choix que de répondre Lupin mais, sans celui-ci, répondre Rogue pourrait paraître correct. Et les fans des livres devront être attentifs au fait que les questions portent sur le film de la section de plateau dans laquelle ils se trouvent : ainsi, Harry n’a pas accès aux Trois Balais lorsque vous vous promenez dans la section Prisonnier d’Azkaban !

PNG - 1.6 Mo

Les cartes hiboux rajoutent pas mal d’action et rendent le jeu très amusant, forçant, par exemple, un joueur à finir toutes ses phrases par « “Méfait Accompli” » ou à réaliser son défi dessin les yeux fermé. Malheureusement, un trop grand nombre d’entre elles sert à fournir de l’aide pour répondre aux questions, ce qui ne sera pas utile aux fans les plus assidus. En conséquence, la récompense pour le joueur qui devine un mime ou un dessin et qui consiste en une carte hibou ne sera pas toujours suffisamment attrayante. Cependant, les défis en eux-mêmes, mimes et les dessins, produisent souvent des situations comiques.

PNG - 1.3 Mo

Au final, le jeu est des plus amusants pour les débutants dans le monde magique mais n’est pas pour autant dénué d’intérêt pour les connaisseurs une fois la difficulté augmentée de manière appropriée. Les mimes et les dessins rajoutent beaucoup de fun si les joueurs s’impliquent à fond et jouent sérieusement. La variété des questions est vraiment positive et l’objet est beau visuellement. La principale difficulté sera de trouver des joueurs d’un niveau similaire au sien ou qui correspondent à la cible du jeu : ni trop novice (sinon, ils ne sauraient pas exactement quoi faire pour certains mimes), ni trop experts. Une fois les bons partenaires trouvés, ce jeu vous permettra de passer une excellente après-midi potterienne !

Si vous cherchez un cadeau de dernière minute pour un fan d’Harry Potter, le jeu de plateau édité par Gallimard Jeunesse est une option ; assurez-vous seulement qu’il/elle ne l’a pas déjà. Le jeu est en vente depuis le 10 Octobre dernier au prix de 34,90€.

Merci à Guizmo et Aubri pour leur test et leur avis.

Merci à Gallimard Jeunesse de nous avoir offert l’opportunité de tester ce jeu !



[1il y a au moins une question identiques pour les films 3 et 5, indiquée avec une difficulté de 1 pour l’un et de 3 pour l’autre ; preuve que les niveaux sont un peu aléatoires


Mots-clef de l'article :

Copyright © 2000-2009 La Gazette du Sorcier
Les documents du site sont placés sous licence Creative Commons (by-nd-nc).
Anciennement www.chez.com/harrypotter
Anciennement www.aidepc.net/harrypotter

La Gazette du Sorcier est auditée par :