Service des Transmissions Magiques Analyses
Encyclopédie
Interviews
Gazette
La Gazette du Sorcier
Forum A propos Exclusif A la une Equipe Blog
5 Noises

Les moldus grincent des dents, le ministère se félicite.

12 septembre 2012

JPEG - 43.7 ko

La nouvelle n’a échappé à personne : après de nombreuses années de procès, de discussions, de débats, J.K. Rowling, le célèbre auteur de la biographie de Harry Potter et le département de la justice magique sont enfin parvenus à un compromis. Lors de la réunion de rentrée qui s’est déroulée ce matin, d’importants membres du ministère ont officiellement salué la décision de J.K. Rowling de devenir une simple romancière et de ne plus dévoiler les secrets de la communauté sorcière à son lectorat moldu.

« Si une masse encore immaitrisable de moldus fans des aventures du Survivant est déçue de ne plus entendre parler de notre monde, nous ne pouvons que nous féliciter d’avoir convaincu Mrs J.K. Rowling de respecter une bonne fois pour toute le Code du secret. Nous avons eu dans le passé plusieurs démêlés avec Mrs J.K. Rowling à propos de sa biographie d’Harry Potter. Même si elle présentait ses livres comme de la pure fiction, le risque que ses lecteurs moldus s’intéressent de plus près à notre monde était à craindre. Elle a plusieurs fois mis notre secret en danger en faisant reproduire des exemplaires du Quidditch à travers les âges, des Animaux Fantastiques et des Contes de Beedle le Barde. Nous sommes à présent très heureux de voir que Mrs J.K. Rowling a désormais retrouvé la raison et accepte de coopérer avec nous. Elle met tout en oeuvre pour persuader ses fans que le monde de Harry Potter n’est qu’une fable, un mythe, qu’il faut tourner la page. Sa campagne de publicité est en cela remarquable : elle insiste bien sur le fait que Mrs J.K. Rowling est un écrivain sérieux, comme tous les auteurs moldus, que toute son oeuvre est le produit de son imagination. Le ministre de la magie a pu lire son nouveau roman en exclusivité, The casual vacancy, et est en mesure d’affirmer qu’il est conforme à toutes ses attentes. Il n’y est jamais question d’Harry Potter, de Dumbledore ou de baguettes magiques, mais tout simplement d’histoires de voisinage. C’est un véritable livre pour moldus ! » a déclaré ce matin le porte-parole du ministre de la magie.

L’avocate de Mrs J.K. Rowling, Mrs Hermione Granger-Weasley s’est également exprimée au nom de sa cliente :

"Ma cliente, Mrs J.K. Rowling, en avait assez de tout ce tapage médiatique autour de cette affaire. Le ministère de la magie l’a souvent décrite comme une dissidente, une rebelle incontrôlable, mais, en réalité, elle tenait simplement à partager, sans pour autant menacer notre secret, les merveilles du monde magique avec les moldus. Elle a toujours insisté sur le fait que son oeuvre n’était que pure fiction. Elle a su lever toutes les ambiguïtés concernant ce sujet. Ses lecteurs l’ont parfaitement compris. Sa récente décision est une preuve de sa bonne foi. J’espère que les accusations qui ont été proférées à l’encontre de ma cliente cesseront après la parution de son nouvel ouvrage et qu’elle pourra enfin retrouver une vie paisible."

Tout semble désormais aller dans ce sens, bien que Mr Draco Malfoy ait récemment critiqué ce projet pour "sa légèreté et son évidente inefficacité". Selon lui, "Mrs Rowling a beau affirmer qu’elle ne désire plus parler de notre monde, tout le monde peut constater qu’elle continue à exploiter nos secrets pour attirer l’attention des moldus. La création du site Pottermore, les cours de magie reproduits et transformés en divertissement avec ce Wonderbook...tout cela n’est pas anodin ! Rien ne nous dit que Mrs Rowling ne va pas récidiver ! Par ailleurs, il faut aussi souligner que dans son prochain roman, l’histoire se déroule dans un village nommé Pagford. Est-il besoin de rapprocher ce nom de la fameuse école Pigfarts ? Il est clair que Mrs Rowling fait tout pour continuer à informer les moldus dans le dos du ministère.".

Toutefois, avec le soutien officiel du Ministre de la Magie et une campagne de publicité qui n’évoque jamais le monde des sorciers, J.K. Rowling ne risque plus de comparaître devant le Magenmagot pour haute trahison !

Le signe, peut-être, qu’une page s’est bel et bien tournée...


Mots-clef de l'article :

Copyright © 2000-2009 La Gazette du Sorcier
Les documents du site sont placés sous licence Creative Commons (by-nd-nc).
Anciennement www.chez.com/harrypotter
Anciennement www.aidepc.net/harrypotter

La Gazette du Sorcier est auditée par :