Service des Transmissions Magiques Analyses
Encyclopédie
Interviews
Gazette
La Gazette du Sorcier
Forum A propos Exclusif A la une Equipe Blog
5 Noises

« Les Baguettes ont moins besoin d’une révison que les membres du Ministère de la Magie ! »

La nouvelle réforme du ministère

25 décembre 2003

C’est ce que se serait écrié M.Olivander, le fabricant de baguettes le plus réputé de Grande Bretagne à l’annonce de l’ambitieuse réforme que voudrait entreprendre le Ministère de la magie. En effet, le Ministère veut frapper un grand coup en rendant obligatoire la révision des baguettes au bout de 20.000 sorts jetés.

Un sorcier de l’hôpital sainte Mangouste nous a confié que les accidents de baguette étaient plus fréquents lorsque celles-ci étaient anciennes. Les hauts responsables de la magie en ont déduit qu’un contrôle de l’objet préféré des sorciers s’avérait nécessaire. Une commission a été constituée pour déterminer comment et au bout de combien de temps la révision devait se faire. Celle-ci, après de nombreux tests qui ne furent pas sans danger pour les sorciers de la commission, a décidé, en accord avec M. Fudge, de promulguer un décret instaurant une révision obligatoire de toutes les baguettes au bout de 20.000 sorts. Le contrôle pourra se faire chez les marchands de baguettes agréés par le Ministère.

M.Olivander considère que « le décret, même s’il va permettre la création d’une source de revenu supplémentaire, provoque en nous plus de douleur que le sortilège Doloris car les fabricants consciencieux et honnêtes comme moi considérons vendre un produit de qualité qui nécessite aucune révision. » Mais tout le monde ne semble pas partager cet avis : « M. Olivander ne doit pas s’offusquer, ce n’est pas son travail qui est remis en cause mais l’utilisation que font les sorciers de leurs baguettes », explique Mme McGonagall, professeur à l’illustre collège Poudlard et que nous avons croisé alors qu’elle sortait du magasin de madame Guipure, après notre rencontre avec M. Olivander. « Certains élèves devraient même faire réviser leurs baguettes avant les 20.000 sorts tellement ils les maltraitent en s’exerçant » ajoute-elle. Ainsi, même si le décret ne fait pas l’unanimité chez les sorciers, il s’avère nécessaire.

Enfin les récalcitrants qui n’auront pas fait leur contrôle devront payer 500 gallions, amende que le Ministère ne juge pas abusive comme certains le prétendent mais plutôt dissuasive. Pour perfectionner ce système, la commission voudrait à terme mettre en place un mécanisme automatique pour sanctionner ceux qui ne seraient pas à jour : dès le 20.001ème sort, lorsque la révision n’a pas été effectuée, 50 gallions seraient prélevés de la banque Gringotts par un sortilège. Mais ceci reste pour l’instant à l’état de projet car l’association des amis de la baguette a déposé une plainte au Département de la justice pour non-respect de l’article 1er du code de la propriété de la baguette : « Tout sorcier a droit à une baguette, et celle-ci ne pourra être confisquée que si elle est utilisée à des fins illicites ou immorales ». Or les membres de l’association considèrent que le fait de devoir laisser sa baguette à un inconnu revient à se la voir confisquer.

Affaire à suivre…


Mots-clef de l'article :

Copyright © 2000-2009 La Gazette du Sorcier
Les documents du site sont placés sous licence Creative Commons (by-nd-nc).
Anciennement www.chez.com/harrypotter
Anciennement www.aidepc.net/harrypotter

La Gazette du Sorcier est auditée par :