Service des Transmissions Magiques Analyses
Encyclopédie
Interviews
Gazette
La Gazette du Sorcier
Forum A propos Exclusif A la une Equipe Blog
5 Noises

Les Animaux Fantastiques et le baromètre du secret magique

5 juillet 2016

Depuis quelques jours, Pottermore intensifie la communication entourant le futur film Les Animaux Fantastiques, en parfaite synchronicité avec les équipes de Warner Bros. Quelques jours après la diffusion de nouvelles images du film, le site officiel du Monde Magique de J.K. Rowling se penche ainsi sur un instrument qui occupe une place important au COMUSA, ministère de la magie américain.

Libérée d’un énorme poids - celui de devoir garder les grandes lignes de l’intrigue secrètes - l’équipe de Pottermore peut enfin publier des articles ayant plus de substance que “il y a un chien sur le tournage. Le dernier en date, outre l’histoire de la création d’Ilvermorny, détaille un élément visible dans la plupart des bandes-annonces du film diffusées jusqu’à présent ; un instrument ressemblant à une grande horloge suspendu dans le hall du COMUSA.

S’il était impossible de nous parler de cet instrument plus tôt, c’est parce qu’il s’agit d’un baromètre du secret magique dont l’importance nous aurait mis sur la piste d’une des clés du film : la relation particulièrement tendue entre les sorciers et les moldus (no-maj) en Amérique, en particulier les descendants des Ratisseurs, élément sur lequel J.K. Rowling s’est fortement appesantie dans son histoire de la magie nord-américaine.

JPEG - 148.6 ko

Le script du film, rédigé par J.K. Rowling, mentionne l’existence d’une mécanisme d’horlogerie qui, à la manière d’un radar, mesure le degré de danger ou de menace pesant sur le secret magique. Dans le scénario, l’aiguille principale pointe vers Intense : activité inexpliquée ; un système qui n’est pas sans nous rappeler l’horloge des Weasley.

C’est donc à l’équipe de décoration et aux graphistes de MinaLima qu’est revenue la tâche de compléter le système sur base des indicateurs d’alerte du monde moldu et d’un visuel devant rappeler, sur instruction de Stuart Craig, une horloge de gare - par exemple, celle de Grand Central, New-York.

JPEG - 112.7 ko

Il est difficile de comprendre exactement ce à quoi sert chaque cadran, qui semble indiquer un niveau d’alerte différent si on se base sur l’image des bande-annonces ci-contre. De même, une seule des quatre aiguilles semble avoir une utilité puisque, outre le niveau d’alerte, le nombre d’intervention d’oubliators, le nombre de chasses au sorcières et le nombre de sorcier/sorcières ayant été exposés sont indiqués sous forme digitale en dehors du cadran... mais si tout était logique et évident dans les documentaires moldus, on n’aurait plus besoin des making-of, Studio Tour et autres expositions itinérantes pour en découvrir les détails.

Cet article a le mérite de nous éclairer un peu sur le type d’indications présentes dans le scénario du film et la manière dont elles ont été transposées à l’écran. Il nous laisse également entrevoir la possibilité de découvrir ce mécanisme “en dur” dans un équivalent “Fantastic Beasts” du Studio Tour, au moins en taille réduite puisque l’auror Graves en a un exemplaire sur son bureau ; même si son existence physique n’est pas claire étant donné qu’on nous parle tout d’abord d’un accessoire numérique (digital prop). Peut-être, au moins, une nouvelle affiche pour la House of MinaLima ?

Source Pottermore


Mots-clef de l'article :

Copyright © 2000-2009 La Gazette du Sorcier
Les documents du site sont placés sous licence Creative Commons (by-nd-nc).
Anciennement www.chez.com/harrypotter
Anciennement www.aidepc.net/harrypotter

La Gazette du Sorcier est auditée par :