Service des Transmissions Magiques Analyses
Encyclopédie
Interviews
Gazette
La Gazette du Sorcier
Forum A propos Exclusif A la une Equipe Blog
5 Noises

Le nouveau site de J.K. Rowling décortiqué

3 janvier 2017

Il y a quelques jours, J.K. Rowling a annoncé la venue d’une nouvelle mouture de son site internet. jkrowling.com avait été modifié une première fois lors de la sortie de Une Place à Prendre et peu avant la venue de Pottermore.

À l’origine, jkrowling.com était le paradis des fans de Harry Potter, rempli d’énigmes permettant de découvrir des brouillons de l’auteur voire, parfois, des extraits d’un livre encore non publié ! Il n’était pas rare de devoir faire plusieurs allers-retours d’une page à l’autre pour vérifier si une action sur l’une n’en avait pas modifié une autre. Il s’agissait d’un véritable jeu de piste pour fans.

PNGPuis, l’auteur s’est diversifiée et son site a évolué pour refléter ce changement : plus professionnel, plus simple et beaucoup moins interactif. Une simple ligne du temps épurée, sans la moindre surprise, a rapidement fait perdre son intérêt au site et les fans se sont tournés vers Twitter où les images de couverture du compte de l’auteur contenaient parfois quelques indices sur ses projets.

La nouvelle version cherche à rétablir l’équilibre entre professionnel et interactif ; nous avons creusé pour vous ce qui se cache derrière ces changements et quelques fouilles dans le code du site nous ont révélé une série d’éléments masqués.

Le retour du bureau

Le fond blanc épuré fait place à un bureau couvert d’objets, comme sur la première mouture du site mais en version photo-réaliste. Dites au revoir à la ligne du temps : l’organisation redevient plus thématique sans être pour autant limité à l’univers de Harry Potter.

Des accès dissimulés

PNG - 27.5 ko

Même si des onglets permettent une navigation facile, l’accès aux pages principales existe en version secrète, dissimulé dans les images des objets disposés sur le bureau. Par exemple, cliquer sur la bougie vous emmènera vers la page consacrée à Lumos, tandis que cliquer sur le carnet de notes lié à la série Cormoran Strike ouvrira la page listant tous les ouvrages écrits par Jo.

Il existe ainsi une page inaccessible autrement qu’en découvrant le lien caché, absente des onglets, destinée à accueillir de futurs démentis de rumeurs comme il en existait sur le premier site de l’auteur. Pour l’instant, la rubrique est vide, mais les nombreux projets à venir ainsi que les mythes qui circulent encore donneront inévitablement de la matière à l’auteur.

Des objets modifiables ou invisibles

Aucun des objets visibles sur le site ne fait partie de l’arrière plan, ce qui signifie qu’ils pourraient tous facilement être modifiés ou transformés en lien masqué ; il faudra donc les garder à l’œil. De plus, l’iPad et son écran sont deux éléments distincts : l’image pourra donc changer sans que l’iPad ne soit déplacé. Il en va de même pour la photo polaroid, représentant un chien à l’heure actuelle, qui pourra facilement être remplacée. [1]

Mais, surtout, en fouillant un peu, nous avons identifié une série d’objets encore invisibles : soit retirés du site avant publication, soit destinés à y paraître à l’avenir. Certaines ont un intérêt limité pour l’instant, car ils sont liés à des travaux de l’auteur déjà publiés ou placés comme simples éléments de décoration : par exemple, le bulletin scolaire de sa fille recouvrant un livre discutant l’importance des odeurs et sous un prospectus sur Les alentours de Melrose [2]

PNG - 241 ko
PNG - 740.1 ko
PNG - 342 ko

Plus intéressant en revanche, le bestiaire des créatures de la mythologie chinoise marqué de plusieurs signets animaliers. En effet, on sait qu’une créature originaire de Chine devrait apparaître dans la suite des Animaux Fantastiques. Combien de fans vont désormais se précipiter pour obtenir ce livre ?

Enfin, invisible telle quelle sur le site, une pile de livres nous donne un aperçu des ouvrages régulièrement consultés par l’auteur pour travailler. Rice’s Architectural Primer est un ouvrage contenant des termes d’architecture précis pour décrire des bâtiments en tous genres ; pas besoin de vous décoder le Dictionnaire des prénoms anglais ; le livre par A.D. Mills dont le titre est caché est le Dictionnaire des noms de lieux britanniques ; ne restent que le Thesaurus et les Four Revenge Tragedies, un recueil de pièces de théâtre.

Une scène coupée des Animaux Fantastiques

Les papiers disposés par l’auteur sur ses images d’illustration sont rarement visibles ou voilés par hasard ; on découvre ainsi sur ce nouveau site un brouillon du Prince de Sang-Mêlé avec des pistes de réflexion pour la confrontation finale entre Drago et Dumbledore. Jo y a ajouté les mots “I want a large gin” qui semblent n’avoir aucun lien direct avec la scène mais donne sans doute une idée de son humeur lors de la rédaction.

PDF - 200 ko

Bien plus évidente et déchiffrable, car principalement rédigée à la machine, une page du scénario des Animaux Fantastiques absente du livre et du film est exposée à la vue de tous. Ce passage issu de l’entretien avec Gnarlack dans le speakeasy, nous en apprend un peu plus sur le gobelin, permettant un allusion à Gringotts, et mettait Queenie et Jacob plus en avant, leur donnant un rôle plus actif dans la quête de Newt. Vous trouverez une traduction réalisée par nos soins en cliquant sur l’image ci-contre.

Une FAQ contradictoire

Dans son message de présentation, J.K. Rowling a publié une première FAQ, que nous avons traduite pour vous ICI... et qui contient quelques informations surprenantes.

Elle suggère par exemple que des objets sur lesquels on lance un accio se déplacent à une vitesse proche de celle de la lumière, ce qui paraît légèrement étonnant avec les éléments connus : par exemple, le temps que mettent les balais de Harry (Tome 4), Fred et George (Tome 5) pour rejoindre leurs propriétaires devraient être bien plus courts.

JPEGSurtout, elle affirme que Grindelwald n’a pas utilisé de polynectar pour prendre la place de Percival Graves, ce qui explique pourquoi un revelio a permis à Newt de dévoiler la supercherie. Sauf que... David Heyman a affirmé le contraire il y a quelques semaines et certains livres compagnons du film montrent une flasque à polynectar appartenant au personnage !
Ce n’est pas une véritable incohérence, mais cela suggère un changement de direction drastique en cours d’écriture sans que toute l’équipe n’intègre le changement. Si un changement qui n’est pas sans conséquence sur la continuité de l’univers peut avoir lieu “sur un coup de tête”, on peut se demander dans quelle mesure le reste de la saga est planifié de manière cohérente.

Des indices dans les bannières ?

Les sections principales sont toutes surmontées d’une bannière fixe qui reprend des éléments (visibles ou non) disposés ailleurs sur le site, parfois arrangés de manière différente. On retrouve par exemple le bulletin scolaire de Mackenzie.

PNG - 1.5 Mo

Les éléments les plus intéressants se trouvent sur les pages Writing et Opinion, même si les documents sur la mode des années 1920 en haut de la page News semblent être une allusion amusante à la saga Animaux fantastiques. Tout d’abord, on a droit à un carnet de notes probablement lié aux enquêtes de Cormoran Strike, avec l’adresse Denmark Street et des descriptions d’objets ou d’éléments liées à divers lieux ; plus de fouilles révèleront peut-être des éléments intéressants.
Ensuite, élément le plus intriguant, un livre sur Marc Aurèle, empereur romain et philosophe stoïcien figure en bonne place sur la page d’opinion. Si cet élément nous paraît important, c’est parce qu’il est impossible de le lier à quoi que ce soit dans l’œuvre connue de J.K. Rowling or, l’auteur a récemment annoncé travailler sur un nouveau roman... sans vouloir faire de conclusion hâtive, on se demande si l’Antiquité n’aurait pas un rôle à y jouer !

D’autres éléments visuels pêchés sur le site, parfois masqués :

PNG - 282.6 ko
PNG - 229.9 ko
PNG - 257.9 ko

Et vous, avez-vous repéré d’autres éléments intrigants sur le nouveau site de J.K. Rowling ?

PS :

Vous avez aimé cet article ? Vous pouvez dorénavant soutenir financièrement la Gazette et ses projets sur Tipeee !



[1Si ça vous rappelle quelque chose, c’est sans doute que vous suivez la Gazette sur Facebook

[2Petite ville d’Écosse mentionnée dans Le ver à soie, troisième tome des enquêtes de Cormoran Strike.


Mots-clef de l'article :

Copyright © 2000-2017 La Gazette du Sorcier
Les documents du site sont placés sous licence Creative Commons (by-nd-nc).
Anciennement www.chez.com/harrypotter
Anciennement www.aidepc.net/harrypotter

La Gazette du Sorcier est auditée par :