Service des Transmissions Magiques Analyses
Encyclopédie
Interviews
Gazette
La Gazette du Sorcier
Forum A propos Exclusif A la une Equipe Blog
5 Noises

Le contenu inédit des eBooks de Pottermore.

16 septembre 2016

JPEG - 244.6 ko

Nous nous sommes procurés les eBooks de Pottermore, publiés le 6 septembre dernier, afin d’en analyser le contenu. Les premières annonces étaient claires : ces livres virtuels devaient contenir majoritairement des textes déjà disponibles sur Pottermore, quelques détails seraient ajoutés et un ou deux textes inédits seraient diffusés en exclusivité. Contrairement à ce que certains ont indiqué, ces trois recueils ne contiennent pas tous les textes inédits de Pottermore. [1]

JPEG -

Précisons que les ajouts inédits n’ont pas été écrits pour l’occasion, mais qu’ils sommeillaient simplement dans les archives de Pottermore, prêts à être publiés depuis des années. En effet, certains figuraient déjà par petits bouts dans les éditions de Bloomsbury publiées en 2014 et d’autres semblent avoir été mis de côté afin d’être dévoilés dans le cadre de la diffusion du tome 7, lorsque Pottermore avait encore une organisation linéaire.

Si nous n’avons pas fait les comptes nous-mêmes, The Rowling Library a pris le temps de préciser le contenu exact exclusif de chaque eBook en nombre de mots (dans les versions anglaises ; les liens d’achat mènent vers les versions françaises que nous n’avons pas lues) :


- Poudlard Le Guide Pas complet et Pas fiable du tout : 184 mots
- Nouvelles de Poudlard : Pouvoir, Politique et Esprits frappeurs Enquiquinants : 2505 mots
- Nouvelles de Poudlard : Héroïsme, Tribulations et Passe-temps Dangereux : 1881 mots

Ces 4570 mots couvrent deux nouveaux textes complets (“Les animagi” et “Horace Slughorn”) ; de larges ajouts au texte sur la vie de McGonagall ; et des bribes d’informations supplémentaires concernant le Polynectar, Peeves, le Poudlard Express, le choixpeau magique, le Miroir du Risèd et le professeur Brûlopot.

Qu’apprend-on réellement ? Il vous faudra acheter les eBooks pour lire les mots et phrases exactes de J.K. Rowling mais voici notre résumé.
Rendez-vous sur Pottermore pour le reste du contenu gratuit !

Avertissement  : certaines notes de bas de page sont teintées d’ironie.

PNG - 27.9 ko

Peeves

Une ligne ajoutée rappelle que sa véritable allégeance est devenue évidente lors de la Bataille de Poudlard.

Le Polynectar

Une phrase nous rappelle qu’il est extrêmement difficile de réaliser du Polynectar et que la réussite d’Hermione est une nouvelle preuve de son talent. [2]

Le Poudlard Express

Une parenthèse suggère que les sombrals qu’on trouve actuellement à Poudlard sont les descendants de ceux qui amenaient les élèves à l’école avant la mise en service du train. Une idée saugrenue, puisque Hagrid semble avoir connu la première naissance d’un sombral dans la forêt interdite.

Le Choixpeau

JPEG - 91.9 ko

Un paragraphe clarifie la relation entre le choixpeau et l’épée de Gryffondor. Godric aurait enchanté l’épée afin qu’elle apparaisse à tout élève de sa maison qui demanderait de l’aide avec le choixpeau sur la tête. [3]

Le Miroir du Risèd

Deux lignes explicitent la destruction du miroir de manière indirecte. Rowling affirme que Dumbledore a entreposé le miroir dans la Salle sur Demande et qu’il serait logique de conclure que son sort fut similaire à celui des autres objets entreposés là. [4]

Le professeur Brûlopot

Une anecdote amusante est ajoutée au sujet de la participation du professeur Brûlopot lors de la Bataille de Poudlard. Imaginez Trelawney, mais avec des veracrasses et depuis un grenier dans le village de Pré-au-lard.

Professeur McGonagall

JPEG - 11.8 ko

Le rôle de Minerva durant la première guerre contre Voldemort est clarifié : elle n’était pas membre de l’Ordre du Phénix à l’époque, contrairement à ce que beaucoup ont longuement cru. Elle préférait espionner pour le ministère.
L’homme qui l’avait un jour demandée en mariage, Dougal McGregor, fut tué ainsi que ses enfants dans un raid anti-moldu mené sans cible précise. [5]
Elle rejoint l’Ordre du Phénix lors de la deuxième guerre mais ne devient “un membre à part entière” qu’après la mort de Dumbledore. [6]
Elle reste en place à Poudlard sous Voldemort car les mangemorts estiment qu’elle se rangera de leur côté et que ses talents de professeur sont indispensables.
Suite à la Bataille, elle se trouve mentionnée sur une carte des chocogrenouilles ; c’est également elle qui prend la décision finale de placer le portrait de Rogue à Poudlard.

Le professeur Slughorn

JPEG - 96.5 ko

L’intégralité de la vie du Maître de Potions nous est révélée, de ses parents élitistes mais sans véritable militantisme sang-pur à son comportement héroïque durant la Bataille de Poudlard qui permit de mettre fin, en grande partie, à la méfiance envers les Serpentard.
Sa relation avec Voldemort est détaillée ; sa déception lorsque celui-ci quitta Poudlard sans jamais reprendre contact le poussa à réaliser qu’il avait commis une erreur en partageant les informations sur les horcruxes, allant à l’encontre des conseils de Dumbledore.
Il prit sa première retraite peu après la première défaite de Voldemort, se pensant à l’abri et la conscience tranquille [7] : si le mage noir était mort, c’est qu’il n’avait pas produit d’horcruxe ! Son humeur joyeuse éveilla alors l’attention de Dumbledore.
Alors que le Tournoi des Trois Sorciers prend fin, Slughorn réalise qu’il avait crié victoire trop vite et sait que Harry dit la vérité malgré le déni du ministère - d’autant que Corban Yaxley cherche à le recruter trois jours plus tard ; il part alors se cacher et le reste, comme on dit, is history.

Rowling révèle l’origine du nom Slughorn : le mot gaélique sluagh-ghairm (cri de guerre). C’est donc un nom parfaitement ambivalent, suggérant la paresse du personnage (slug = limace), son côté amoureux du prestige (horn = trompette) et sa combativité insoupçonnée.

Les Animagi

JPEG - 34.3 ko

Quelques questions techniques sur les animagi sont abordées, telles que ce qui arrive aux vêtements et à la baguette lors de la transformation ou la différence avec une simple métamorphose. On nous explique que le sorcier peut choisir de se transformer avec ou sans ses vêtements “pour donner l’impression d’être parti se baigner, par exemple [8] [9] et que le processus pour devenir un Animagus est long, compliqué et dangereux.

Nous ne pourrons pas le détailler ici, mais il implique de garder une feuille de mandragore en bouche pendant un mois entier ; de lancer un sortilège (‘Amato Animo Animato Animagus’) au lever et coucher du soleil tous les jours entre la fin de ce mois et le premier orage tandis qu’une fiole contenant une potion spéciale reste dans un endroit à l’abri du soleil sans que personne n’y touche où ne la regarde...
Jeter un simple regard à la fiole pourrait engendrer des mutations irréversibles, transformant le sorcier en une créature mi-homme, mi-bête [10] [11]

Pour finir, le texte affirme que l’animagus et le patronus semblent toujours être liés, ce qui contraste avec la précédente formulation : “ils peuvent être similaires”. Dumbledore serait donc un phénix s’il se donnait la peine de devenir un animagus. En revanche, Jo ne se pose pas trop de questions : impossible de savoir si l’animagus change quand le patronus évolue, “car il y a trop peu de cas pour mener une étude”. [12]

Conclusion

Comme souvent avec Pottermore, on a droit à quelque idées amusantes.
Comme toujours avec Pottermore, on a droit à des informations problématiques, qui soulèvent de nombreuses questions et créent parfois des incohérences avec les livres tout en cherchant à unifier livres et films sous une bannière cohérente. [13]

BONUS : SPOILER CURSED CHILD

Surlignez le texte pour dévoiler le contenu.

À noter que le texte sur les retourneurs de temps, supprimé de Pottermore en mars dernier, est repris dans les eBooks et a récemment refait son apparition sur le site.
Selon la théorie de The Rowling Library, le texte a probablement été signalé par un éditeur réalisant les contradictions potentielles avec Cursed Child. Des lignes sont alors ajoutées à la pièce pour affirmer que les retourneurs de temps ont évolué depuis, mais la disparition de l’article est oubliée. Le texte est inclus dans les eBooks et, lorsque l’équipe réalise qu’il est absent du site, elle l’y remet afin de ne pas être accusée de l’avoir retiré pour gonfler les ventes.



[1Selon nos collègues de The Rowling Library, ils représentent 68% des textes disponibles.

[2MERCI ! Après Cursed Child, on avait des doutes...

[3C’était donc ça...

[4Faudrait pas affirmer qu’il a été détruit, un objet avec un tel potentiel pour une suite.

[5Quelle coïncidence.

[6Parce que l’Ordre a des statuts de membres à échelon ; Minerva devait être au rang intermédiaire vu ses visites régulières au Square Grimmaurd en 1995.

[7Notons que soit Rogue a été embauché pour le remplacer, soit il y avait deux maîtres de potions à Poudlard de septembre 1981 à novembre 1981

[8Et surtout pour justifier la transformation de Queudver dans les films, qui abandonne ses vêtements derrière lui alors que ça n’arrive pas dans les livres ; moment à la lecture duquel je ferme donc l’eBook... mais il faut continuer pour finir l’article.

[9Non, mais sérieusement, la raison pour laquelle un sorcier abandonnerait ses vêtements est tellement artificielle...

[10En fait, on nous explique l’origine des centaures là !

[11À ce moment, je m’attends à une mention de la bête du Gévaudan.

[12Joliment botté en touche.

[13Le prochain article expliquera sans doute pourquoi la géographie de Poudlard a drastiquement changé entre la deuxième et la troisième année de Harry.


Mots-clef de l'article :

Copyright © 2000-2009 La Gazette du Sorcier
Les documents du site sont placés sous licence Creative Commons (by-nd-nc).
Anciennement www.chez.com/harrypotter
Anciennement www.aidepc.net/harrypotter

La Gazette du Sorcier est auditée par :